Gilets jaunes : 24 plaintes déposées contre les forces de l'ordre par des journalistes

Partager l'article
Vous lisez:
Gilets jaunes : 24 plaintes déposées contre les forces de l'ordre par des journalistes
Les forces de l'ordre lors des manifestations des Gilets jaunes samedi dernier.
Les forces de l'ordre lors des manifestations des Gilets jaunes samedi dernier. © Abaca
Des reporters accusent notamment les forces de l'ordre de leur avoir confisqué leur matériel de protection.

La presse contre la police. Selon une information de BFMTV, 24 plaintes ont été déposées par des journalistes contre les forces depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes. Les reporters ont ainsi répondu à l'appel du ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, qui a invité mardi dernier les journalistes victimes de violences policières à porter plainte.

À lire aussi
Bernard Arnault admet finalement s'être positionné pour racheter le "JDD" et "Paris Match" à Lagardère
Presse
Bernard Arnault admet finalement s'être positionné pour racheter le "JDD" et...
Bernard Arnault tacle "Le Monde" : "Je n'ai jamais fait d'offre de rachat du 'Figaro'", "ce qu'ils écrivent est faux"
Presse
Bernard Arnault tacle "Le Monde" : "Je n'ai jamais fait d'offre de rachat du...
"Ouest France" : Tentative d'intrusion de manifestants anti-pass vaccinal dans les locaux de Caen
Presse
"Ouest France" : Tentative d'intrusion de manifestants anti-pass vaccinal dans les...
Jean-Michel Blanquer à Ibiza : "On ne savait pas où il était", assure "Le Parisien"
Presse
Jean-Michel Blanquer à Ibiza : "On ne savait pas où il était", assure "Le...

La majorité des plaintes concernent la confiscation de matériels, particulièrement ceux servant à la protection des journalistes lors des actions des Gilets jaunes à Paris. Par ailleurs, des reporters ont également porté plainte contre des forces de l'ordre pour violences volontaires.

Des journalistes ciblés par des tirs de flash-ball

Lors de l'acte IV des manifestations des Gilets jaunes il y a une semaine, les rues de certains quartiers de Paris ont été le théâtre d'affrontements violents entre les manifestants et les forces de l'ordre. Au milieu, des journalistes, dont la plupart avaient pourtant pris des dispositions spécifiques, affirment avoir été pris pour cible par les forces de l'ordre.

Boris Kharlamoff, un journaliste de l'agence de presse audio A2PRL, avait par exemple raconté sur Twitter avoir été victime d'un tir des forces de l'ordre. Le journaliste avait précisé avoir été touché alors qu'il avait son "brassard de presse en évidence". "Le Parisien" avait aussi rapporté samedi dernier que deux de ses photographes avaient été touchés par des tirs de lanceurs de balles automatiques sur les Champs-Elysées. De son côté, "Le Journal du dimanche" avait fait savoir qu'Eric Dessons, l'un de ses photographes, "a été frappé à deux reprises par un CRS lors d'une échauffourée entre forces de l'ordre et Gilets jaunes". Le journal, qui réclamait des explications à la préfecture de police de Paris, avait précisé qu'il avait été "transporté par les pompiers puis opéré dans l'après-midi".

"Aucune consigne n'a été adressée aux forces de l'ordre"

Interpellé mardi par des syndicats de journalistes pointant du doigt des "dérapages inadmissibles", Christophe Castaner avait assuré "qu'aucune consigne n'a été adressée aux forces de l'ordre qui aurait eu pour effet de limiter l'exercice de la liberté de la presse", d'après des propos rapportés par BFMTV. Il avait souligné "la nécessité pour les journalistes de pouvoir attester de leur profession et d'être suffisamment identifiables lors d'événements tels que ceux qui se sont déroulés" samedi dernier.

l'info en continu
Bernard Arnault admet finalement s'être positionné pour racheter le "JDD" et "Paris Match" à Lagardère
Presse
Bernard Arnault admet finalement s'être positionné pour racheter le "JDD" et...
Une journaliste percutée par une voiture en direct à la télévision américaine
International
Une journaliste percutée par une voiture en direct à la télévision américaine
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime, Disney+, Salto et myCanal en janvier 2022 ?
SVOD
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime, Disney+, Salto et myCanal en janvier...
Netflix prévoit un ralentissement de la croissance de son parc d'abonnés
SVOD
Netflix prévoit un ralentissement de la croissance de son parc d'abonnés
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Sport
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Accusation d'agression sexuelle : Yannick Jadot annule son interview chez Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV
Politique
Accusation d'agression sexuelle : Yannick Jadot annule son interview chez...