Grogne des journalistes de "Complément d'enquête" et d'"Envoyé Spécial" contre Delphine Ernotte

Partager l'article
Vous lisez:
Grogne des journalistes de "Complément d'enquête" et d'"Envoyé Spécial" contre Delphine Ernotte
"Envoyé spécial" présenté par Elise Lucet sur France 2.
"Envoyé spécial" présenté par Elise Lucet sur France 2. © GUYON Nathalie
Les reporters des magazines ont adressé une lettre à la présidente de France Télévisions pour faire part de leur colère.

Tempête à tous les étages à France 2. Ce mercredi, les reporters de "Complément d'enquête" et d'"Envoyé spécial" ont adressé une lettre, que s'est procurée "Quotidien", à l'adresse de Delphine Ernotte, pour faire part de leur mécontentement concernant l'un des projets de France Télévisions. En effet, le groupe audiovisuel public envisage pour début 2018 de supprimer les magazines d'information le jeudi soir en deuxième partie de soirée, et de proposer "Complément d'enquête" en prime-time. Mécaniquement, cette décision provoquerait une réduction du nombre de numéros du programme de Thomas Sotto, ainsi que de celui d'Elise Lucet.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"En famille" : M6 déprogramme le prime inédit ce soir
TV
"En famille" : M6 déprogramme le prime inédit ce soir
Pascal Praud "censure" la Une de "Charlie Hebdo" sur le football féminin
TV
Pascal Praud "censure" la Une de "Charlie Hebdo" sur le football féminin

"Dangereux au niveau éditorial" et "incohérent pour le téléspectateur"

En premier lieu, les journalistes notent "la suppression pure et simple des 33 CDD de reporters des magazines" voulue par la direction de l'information. Selon eux, cela représente la "quasi-totalité des postes de fabricants" des deux magazines du jeudi soir, ainsi que de l'émission "13h15". "Nous venons d'apprendre par accident que notre propre direction vous propose de supprimer jusqu'à 30 ETP (Equivalent Temps Plein) dans les magazines - dont les effectifs s'élèvent à moins de 100 personnes, hiérarchie et production comprises", lancent-t-ils, rappelant que leur rédaction représente "moins de 7% des effectifs de l'information."

Le projet d'un passage des deux magazines à un rythme mensuel leur "paraît à la fois dangereux au niveau éditorial" et "incohérent pour le téléspectateur". "Comment se retrouver dans une soirée du jeudi qui verrait se succéder ces deux émissions, mais aussi 'L'Angle éco', 'L'Emission politique', les portraits de Laurent Delahousse ?", interrogent-t-ils Delphine Ernotte, assurant qu'une récente étude "facturée 48.000 euros" et "commandée par la direction des magazines" préconisait "précisément l'inverse".

"Est-ce vraiment tout cela que vous souhaitez supprimer ?"

Par la suite, les reporters des magazines d'Elise Lucet et de Thomas Sotto souhaitent "alerter sur les conséquences directes" de vouloir "se séparer de CDD", "dont certains sont des collaborateurs exclusifs et à temps plein" du groupe depuis près de 10 ans. Ils ajoutent : "Concrètement, sans CDD, sachez qu'il ne restera plus que deux reporters à 'Complément d'enquête', et cinq à 'Envoyé Spécial'. Autant le dire franchement : cela reviendrait à faire disparaître ces é­missions."

De plus, ils relèvent les nombreuses enquêtes réalisées par les deux magazines qui ont eu un impact sur la société ces dernières années : l'affaire Bygmalion, l'Erythrée, la communication d'Emmanuel Macron, l'interview d'Asia Argento, les activités de Vincent Bolloré - une enquête qui a reçu le prix Albert Londres -, l'affaire Penelope Fillon ou encore les spéciales attentats. "Est-ce vraiment tout cela que vous souhaitez supprimer ? Pour la première fois dans l'histoire de France Télévisions, vous allez, madame Ernotte, devoir valider une réduction du nombre d'heures consacrées à l'information", s'attristent les journalistes de France 2.

"C'est la survie des derniers magazines produits par le service public qui est en jeu"

Pour conclure, ils concèdent que "la rédaction et les magazines doivent participer aux efforts d'économie", déclarant "avoir beaucoup d'idées allant dans ce sens" et vouloir "les faire partager". "Mais prendre comme seule boussole la diminution de nos ETP de fabricants, alors que nous sommes, au quotidien, spectateurs impuissants d'aberrations de gestion nous paraît incompréhensible", écrivent-t-ils, avant de terminer : "Avant de faire votre choix, gardez à l'esprit que derrière cette décision comptable, c'est la survie des derniers magazines produits par le service public qui est en jeu."

Delphine Ernotte-Cunci
Delphine Ernotte-Cunci
Droits de Roland-Garros : Delphine Ernotte répond à la pression mise par la Fédération française de tennis
"Ca me rend dingue" : Delphine Ernotte agacée par la lenteur de l'administration européenne dans le dossier Salto
Images retouchées sur France 3: Des "faits graves" qui appellent des "sanctions" selon Delphine Ernotte
Delphine Ernotte ne veut plus que les programmes entiers de France Télévisions soient sur Youtube
Voir toute l'actualité sur Delphine Ernotte-Cunci
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
bobbyewing

Peut-ête ne parlons-nous pas de la même chose, cher Norbert ?
Lucet et Sotto ne jouent pas dans cette cour là… Ils font du spectacle.
Et dans nos civilisations, un enquêteur, flic ou journaliste, se doit de respecter le droit, non ?



NorbertGabriel

Ouais eh bien allez chercher une info crédible sur les accidents nucléaires auprès des experts qui sont presque tous des experts du nucléaire d'état... Je vous souhaite bien du plaisir.. mais c'est vrai qu'on peut leur faire confiance, le nuage de Tchernobyl s'est arrêté aux frontières... C'est officiel..



bobbyewing

Aller chercher l'info réelle sans hésiter. Les moyens légaux ne l'empêche pas.
Mais ça fait moins mousser et moins de spectacle...



NorbertGabriel

Parfois oui... Quand il y a un médicament dangereux, faut-il demander poliment un RDV au fabricant pour entendre son discours policé et langue de bois? Ou aller chercher l'info réelle ?



Backpacker

Looool :))))))))))))))
A terme c'est toute la grille du matin au soir qui sera remplie par "Affaire conclue"!



Starlight

J'attends de voir pour les soirées du jeudi car rien n'est encore tranché. Et "Cash Investigation" n'est pas concerné par les restrictions. Je veille toujours à garder la tête froide et à avoir une vision qui ne soit pas soumise au buzz ambiant pour ne pas réagir sous le coup de l'émotion.



ElRom16

Petit à petit, c'est plus simple de faire disparaitre que tout d'un coup. En tout cas, cela reste un très très mauvais signal, et plus généralement pour la liberté de la presse en France.



Starlight

Il n'a jamais été question que l'investigation disparaisse. Ce qui est en jeu, c'est la quantité. Ne noircissons pas le tableau ;)



ElRom16

C'est hyper triste, déjà que le PAF est hyper ennuyant et formaté , c'est la goute d'eau de trop ...
Il ne manque plus que Radio France soit affaiblit :(



Michael

Bolloré, Le Qatar et l'arabie saoudite ont mis une option pour le rachat de France Télévisions lol



zop

Des problèmes de plus en plus nombreux entre personnels du groupe depuis quelques années.



bobbyewing

Comment se fait-il que madame Lucet et ses équipes sont autorisées à utiliser des procédés que le droit interdit à chacun d'entre nous ?
Le journalisme "far west" a-t-il sa place sur le service public ?



ElRom16

Si l'investigation disparait totalement de France TV, dont Cash Investigations, c'est bye bye ma redevance, et cette fois-ci, je ne reviendrais pas arrière. Et là, ils peuvent remettre de la pub après 20h, j'en ai plus rien à faire ...



Starlight

A ce propos, "Cash Investigations" n'est pas produit en interne. C'est pour ça que l'on n'entend pas parler d'économies et de suppressions d'ETP pour cette émission.



Jeff Costello

Les enquêtes d'Elise Lucet et de ses équipes déplaisent aux grands copains de Macron ? Pas grave, un coup de fil à Delphine Ernotte et adieu l'investigation sur le service public...



Nekida

:)



Fab75o

Complément d'Enquête a de toute façon perdu son âme pour moi : entre son émission pour rien dans la cour de l'Elysée au delà du malaise, les happenings foireux, la non-enquête sur Goldman... Et par quel biais cette émission se démarque-t-elle désormais d'un Envoyé Spécial ?

Il faut surtout sanctuariser Cash Investigations et Envoyé Spécial.



Marcel Bouchu

Ernotte s'en fout, elle a déjà prévu de les remplacer par trois numéros d'Affaire Conclue.



Winston Smith

Ce soir dans TPMP : Faut-il virer les journalistes de France 2 ?

Bolloré vote "OUI !"



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
France 2 déprogramme "Marjorie" dès demain
TV
France 2 déprogramme "Marjorie" dès demain
Tous les programmes de la télé du 6 au 12 juillet 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 6 au 12 juillet 2019
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
Musique
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
"10 défis pour la Terre" : Nagui et Anne-Elisabeth Lemoine en duo pour l'environnement sur France 2
TV
"10 défis pour la Terre" : Nagui et Anne-Elisabeth Lemoine en duo pour...
LCI : Bénédicte Le Chatelier récupère le 14h/16h
Exclusivité
LCI : Bénédicte Le Chatelier récupère le 14h/16h
Faustine Bollaert et Sophie Davant décrochent de nouvelles émissions sur France Télévisions
TV
Faustine Bollaert et Sophie Davant décrochent de nouvelles émissions sur France...
Vidéos Puremedias