Harcèlement sexuel : Maïwenn fond en larmes en répondant à la tribune signée par C. Deneuve

Partager l'article
Vous lisez:
Harcèlement sexuel : Maïwenn fond en larmes en répondant à la tribune signée par C. Deneuve
Maïwenn © Dailymotion
Invitée de "Stupéfiant !" ce soir sur France 2, la réalisatrice et actrice a tenu à lire sa propre tribune.

Maïwenn prend la parole. Ce lundi soir à partir de 23h30 sur France 2, "Stupéfiant !" s'interroge sur l'apparition d'une nouvelle forme de "censure" dans le monde des arts dans le sillage de l'affaire Weinstein et de ses nombreux échos à travers le monde. Parmi les invités qui seront interrogés par Léa Salamé, la réalisatrice et actrice Maïwenn.

À lire aussi
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets racistes et homophobes
TV
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets...
Affaire Duhamel : François Morel dénonce sur Inter "l'esprit de meute" des médias et tacle sa propre station
Radio
Affaire Duhamel : François Morel dénonce sur Inter "l'esprit de meute" des médias...
Audiences "13 Heures" : Face à la panne de TF1, quel score pour Julian Bugier sur France 2 ?
Audiences
Audiences "13 Heures" : Face à la panne de TF1, quel score pour Julian Bugier sur...

Dans un extrait dévoilé en avant-première, la journaliste rappelle que c'est la première fois que la réalisatrice de "Polisse" s'exprime publiquement sur la libération de la parole des femmes depuis la mise en cause du producteur américain Harvey Weinstein, devenu le symbole des dérives de certaines hommes de pouvoir, dans l'univers du cinéma, de la télévision mais aussi dans l'ensemble de la société.

"Vous m'avez appelée ce matin en me disant 'en fait, j'ai un texte à lire'"

Mais des voix discordantes se sont faites peu à peu entendre, comme avec ces 100 personnalités féminines qui ont signé une tribune remarquée dans le quotidien "Le Monde", pour revendiquer "une liberté d'importuner, indispensable à la liberté sexuelle". C'est dans ce contexte que Maïwenn prendra la parole ce soir sur France 2. "Vous m'avez dit non, puis vous m'avez dit : 'laissez-moi réfléchir', puis vous avez réfléchi, puis vous m'avez dit 'non' et puis vous m'avez appelée ce matin en me disant : 'en fait, j'ai un texte à lire'", a expliqué Léa Salamé en préambule de l'interview.

Maïwen a alors débuté la lecture de son texte. "Ecrire un film, écrire une lettre, écrire un SMS, employer des mots et des phrases qui ne veulent pas dire la même chose pour vous que pour moi. Je réclame le droit de panser mes plaies comme je le veux. (...) Je réclame le droit d'être draguée avec maladresse, insistance et d'appeler cela 'importuner' si je le veux", a-t-elle commencé par dire.

Maïwenn a ensuite fait référence de manière explicite à la polémique qui avait opposé en septembre Christine Angot à Sandrine Rousseau sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" sur France 2. "Je réclame qu'on ne juge pas une femme si elle a eu besoin d'écrire un livre sur son histoire de harcèlement sexuel. Je réclame le droit qu'on ne juge pas une femme qui pense qu'on doit se débrouiller seule après un viol. Nous ne sommes pas tous égaux dans la douleur et dans la résilience et nous n'avons pas la même capacité mentale ou physique de nous remettre de nos traumatismes", a estimé la réalisatrice.

"Par pitié, arrêtons de nous juger les unes les autres"

"Ne jugeons pas des femmes intellectuelles qui prennent la parole et bousculent nos moeurs. Par pitié, arrêtons de nous juger les unes les autres", a-t-elle poursuivi, avant de s'interrompre en larmes et de demander à faire une pause. Lorsque les caméras se sont rallumées de nouveau, Maïwenn a pu aller jusqu'au bout de sa tribune. "Quelque chose d'historique est en train de se jouer, en ce moment, alors soyons unies. Chacun doit pouvoir souffrir de ce qu'il veut, comme il veut et quand il veut. On va y arriver", a-t-elle terminé dans un sourire. puremedias.com vous propose de découvrir cette séquence.

Outre Maïwen, Léa Salamé interviewera ce soir Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat "chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes", mais aussi Fabrice Eboué. Le magazine culturel France 2 consacrera par ailleurs un reportage à la polémique ayant entouré la republication des oeuvres antisémites de Louis-Ferdinand Céline ainsi qu'un autre sur la polémique créée par le "blackface" d'Antoine Griezmann.

Sur le même thème
l'info en continu
6 nations : France/Ecosse maintenu ce dimanche sur France 2
Sport
6 nations : France/Ecosse maintenu ce dimanche sur France 2
Eliminée de "Pékin Express", Sabine s'en prend à son binôme Loïc : "Il a gâché mon aventure"
TV
Eliminée de "Pékin Express", Sabine s'en prend à son binôme Loïc : "Il a gâché mon...
Une émission avec Claude ("Koh-Lanta") "dans les tuyaux" selon Alexia Laroche-Joubert
TV
Une émission avec Claude ("Koh-Lanta") "dans les tuyaux" selon Alexia...
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de Julien Courbet sur M6
TV
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de...
"Enchères mécaniques" : RMC Découverte met des véhicules aux enchères avec Philippe Lellouche dès le 16 mars
Programme TV
"Enchères mécaniques" : RMC Découverte met des véhicules aux enchères avec...
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème technique"
TV
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème...
Vidéos Puremedias