Isabelle Adjani et #MeToo : "La tribune dans 'Le Monde', c'était la pire chose à faire !"

Partager l'article
Vous lisez:
Isabelle Adjani et #MeToo : "La tribune dans 'Le Monde', c'était la pire chose à faire !"
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Isabelle Adjani
Isabelle Adjani © Abaca
Dans "Les Inrocks", l'actrice française fait part de sa colère vis-à-vis de la tribune co-signée par 100 femmes en janvier dernier.

Une tribune qui ne passe toujours pas. Six mois après la publication dans "Le Monde" d'un texte co-signé par 100 femmes défendant "la liberté d'importuner" pour les hommes dans le contexte de l'affaire Harvey Weinstein et de la libération de la parole chez les femmes, Isabelle Adjani revient sur la polémique ce mercredi dans "Les Inrocks". "C'était la pire chose à faire !", estime-t-elle. Et de préciser le fond de sa pensée : "Comment ces femmes ont-elles pu oublier la situation de ces autres femmes, et je ne parle pas que des actrices, loin de là, mais de toutes celles victimes d'abus sexuels, de violences conjugales, et qui commençaient à s'y retrouver pour aller se défendre ?".

À lire aussi
"Grotesque, la cata, imbitable..." : La presse atomise "Mégalopolis", dernier film de Francis Ford Coppola, sélectionné en compétition à Cannes
Cinéma
"Grotesque, la cata, imbitable..." : La presse atomise "Mégalopolis", dernier film...
"Suite à l'adoption de la loi #MeToo" : Camille Cottin donne le ton du Festival de Cannes 2024
Cinéma
"Suite à l'adoption de la loi #MeToo" : Camille Cottin donne le ton du Festival de...
"C'est faux" : "Médiapart" contraint de démentir la rumeur d'une "liste noire du cinéma français" avant le Festival de Cannes
Cinéma
"C'est faux" : "Médiapart" contraint de démentir la rumeur d'une "liste noire du...
Festival de Cannes 2024 : "C à vous",  Karim Rissoulli, "Télématin"... Le dispositif XXL de France Télévisions
Cinéma
Festival de Cannes 2024 : "C à vous", Karim Rissoulli, "Télématin"... Le...

"On est juste au début d'une remise en cause"

Visiblement très énervée vis-à-vis de cette tribune, elle enfonce le clou : "Comment peut-on prendre le risque d'anéantir ça ? Et au nom de quoi ? D'une histoire culturelle du libertinage... Comme si c'était ça qui était en jeu". L'actrice avait elle-même pris la parole au mois de novembre dans "Libération" aux côtés de l'avocate Léa Forestier pour dénoncer les non-dits sur les violences sexuelles dans le cinéma français. "On est juste au début d'une remise en cause d'un fonctionnement qui macère dans le déni depuis une éternité. Les actrices sont singulièrement fragilisées par l'abus", juge celle qui sera à l'affiche le mois prochain du nouveau film de Romain Gavras, "Le monde est à toi".

"Nous sommes un réceptacle de désirs et de violences. Mais nous cherchons un vecteur de sublimation. Rien ne justifie qu'unilatéralement on fasse sauter le verrou de la sublimation pour lui substituer une prédation animale", souligne Isabelle Adjani. Elle constate que le sujet est toujours aussi délicat à aborder dans le milieu du cinéma français. "Je me sens plus proche des actrices américaines de ce point de vue, qui sont plus vigilantes et plus organisées", confie-t-elle.

"Des gardiennes du machisme qui sont pires que les hommes"

Malgré tout, l'inoubliable interprète de "La reine Margot" observe un ralentissement du phénomène de harcèlement touchant les femmes depuis l'essor du hashtag #MeToo, "mais dans un ricanement excédé des hommes. Et de certaines femmes aussi d'ailleurs, puisqu'il y a des gardiennes du machisme qui sont pires que les hommes", regrette l'actrice.

En janvier dernier, quelques jours après la parution de la tribune dans "Le Monde", une de ses signataires, l'actrice Catherine Deneuve avait présenté ses excuses dans "Libération", tout en regrettant le dérapage médiatique d'une autre personnalité signataire, Brigitte Lahaie, qui avait affirmé à la télévision qu'on pouvait "jouir lors d'un viol", avant de présenter à son tour ses excuses.

Isabelle Adjani
Isabelle Adjani
Audiences : Quel bilan pour la mini-série "Diane de Poitiers" avec Isabelle Adjani sur France 2 ?
Isabelle Adjani prochaine invitée de "Capitaine Marleau" !
À voir ce soir : Isabelle Adjani impressionnante dans "Carole Matthieu" sur Arte
Voir toute l'actualité sur Isabelle Adjani
Autour de Isabelle Adjani
  • Serge Gainsbourg
  • Peter O'Toole
l'info en continu
"The Voice" 2024 : Qui sont les 5 finalistes de la saison 13 ?
TV
"The Voice" 2024 : Qui sont les 5 finalistes de la saison 13 ?
Netflix : Cette saga culte qui a attiré plus de 24 millions de spectateurs en France va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Cette saga culte qui a attiré plus de 24 millions de spectateurs en...
"Mais qu'est-ce qui se passe ?" : Bertrand Chameroy et Anne-Elisabeth Lemoine coupés en plein direct par un imprévu dans "C à vous"
TV
"Mais qu'est-ce qui se passe ?" : Bertrand Chameroy et Anne-Elisabeth Lemoine...
"Ça a créé des situations complètement dingues" : Julien Arnaud révèle les conséquences d'avoir un homonyme dans le groupe TF1
TV
"Ça a créé des situations complètement dingues" : Julien Arnaud révèle les...
"Je vais la balayer" : Inès Reg agacée par Chantal Ladesou dans "Mask Singer" 2024
TV
"Je vais la balayer" : Inès Reg agacée par Chantal Ladesou dans "Mask Singer" 2024
"The Voice" 2024 : On connaît le premier finaliste de la saison 13... repêché par Camille Lellouche dans le "Comeback"
TV
"The Voice" 2024 : On connaît le premier finaliste de la saison 13... repêché par...