James Franco : "Je ne suis pas gay, c'est le grand regret de ma vie"

Partager l'article
Vous lisez:
James Franco : "Je ne suis pas gay, c'est le grand regret de ma vie"
James Franco, à la Une de Têtu daté de novembre.
James Franco, à la Une de Têtu daté de novembre. © DR
En couverture du dernier numéro de "Têtu", James Franco revient abondamment sur son image d'icône gay.

James Franco soigne son statut d'icône gay. Le très séduisant acteur américain est ce mois-ci en couverture du magazine "Têtu", à qui il a accordé un longue interview où il revient abondamment sur son image et sa sexualité. Il confie ne pas être gêné par les interrogations et les fantasmes autour de sa sexualité.

À lire aussi
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Radio
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

"Est-ce que je suis gay ? Non. Et c'est le grand regret de ma vie !", s'amuse-t-il au début de l'entretien. "Concernant mon image publique, il y a des choses que je maîtrise et d'autres que je ne maîtrise pas. A bien y réfléchir, ça ne date pas d'aujourd'hui, au lycée j'étais déjà harcelé par des petites brutes qui me traitaient de 'pédale'. C'est pour ça que, tout en étant hétéro, j'ai une connaissance intime de ce qu'est l'homophobie, car moi aussi je l'ai subie dès mon plus jeune âge", poursuit-il en déplorant néanmoins que certains fassent des raccourcis entre lui et les personnages qu'il a joué dans ses films.

"L'idée même de discrimination me rend dingue"

L'acteur estime que son rôle dans "Harvey Milk", où il joue le compagnon du personnage principal interprété par Sean Penn est "une des plus importantes expériences de sa vie". "J'ai énormément de tendresse pour Scott, le peronnage que je joue dans le film. C'est un film crucial pour les droits des homosexuels, pour la culture gay et aussi pour la mémoire de Harvey Milk, mais j'aime à penser que c'est plus que ça. Pour moi c'est une histoire universelle. Je tournerais n'importe quel film avec Gus Van Sant", explique James Franco.

Et, pour faire complètement chavirer la communauté gay, l'acteur dit soutenir le mariage pour tous. "L'idée même de discrimination me rend dingue. C'est très dur pour moi de l'accepter. Cela étant, je pense qu'il y a quelque chose de sublime à vivre hors des règles. (...) Je voudrais l'égalité mais aussi que les homos, les lesbiennes et les trans puissent garder la possibilité de mener une vie rebelle", explique l'acteur de 35 ans.

James Franco
James Franco
Accusé d'agression sexuelle, James Franco répond chez Stephen Colbert
James Franco à l'affiche de la prochaine adaptation de Stephen King
"L'interview qui tue" : Mis en ligne sur le net, le film divise les critiques
"L'interview qui tue" : Sony choque Hollywood et annule la sortie du film à cause des pirates
Voir toute l'actualité sur James Franco
Autour de James Franco
  • La Planète des singes : les origines
  • Crazy Night
  • Votre majesté
  • Sean Penn
  • Drew Barrymore
  • Nicolas Cage
  • Sam Raimi
  • Charlize Theron
  • Tobey Maguire
  • Tommy Lee Jones
  • Josh Brolin
  • Kirsten Dunst
  • Lucy Lawless
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
TV
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000 d'euros d'indemnités
Radio
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000...
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
SVOD
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur France 2
Programme TV
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur...
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
TV
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
"Better Call Saul" : La saison 6 du spin-off de "Breaking Bad" sera la dernière
Séries
"Better Call Saul" : La saison 6 du spin-off de "Breaking Bad" sera la dernière
Vidéos Puremedias