Jaumes Roures (Mediapro) : "Cette crise va toucher le prix des droits télés d'une façon ou d'une autre"

Partager l'article
Vous lisez:
Jaumes Roures (Mediapro) : "Cette crise va toucher le prix des droits télés d'une façon ou d'une autre"
Jaume Roures, dirigeant de Mediapro
Jaume Roures, dirigeant de Mediapro © Abaca
Le président du groupe audiovisuel dédié au sport s'est confié auprès de l'AFP.

Le monde du football bouleversé par la crise sanitaire. Ce mardi, Jaume Roures, patron de Mediapro, principal diffuseur de la Ligue 1 de football entre 2020 et 2024, s'est entretenu avec l'AFP sur l'avenir des droits sportifs après le confinement et l'épidémie due au Covid-19. Par ailleurs, comme il l'avait déjà annoncé dans les colonnes de "L'Equipe" début avril, le dirigeant espagnol a de nouveau affirmé être "prêt à diffuser la fin de la saison", dans l'attente de l'issue des négociations entre Canal+, beIN Sports et les clubs de la première division de football.

À lire aussi
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

"C'est très positif au niveau social"

"Tout le monde du sport est en train de changer. Cette crise va toucher le prix des droits télévisés d'une façon ou d'une autre", a-t-il déclaré. Pour rappel, lors du dernier appel d'offres pour la Ligue 1 2020-2024 en mai 2018, la Ligue de football professionnel a reçu une enveloppe globale de près de 1,2 milliard d'euros par an, soit un record historique pour le championnat de foot français. "De la même manière, le fait de payer des joueurs des centaines de millions d'euros, ce sera terminé", a estimé Jaume Roures.

Le patron de Mediapro a expliqué que "les clubs n'auront plus les moyens" et que "les banques ne prêteront pas d'argent aux clubs avec la même facilité qu'avant". "Tout cela va changer et je crois que c'est très positif au niveau social. Moi, je n'étais pas d'accord avec le fait de payer 140 ou 160 millions d'euros pour avoir un joueur de football", a-t-il ajouté.

"Des questions vont se poser dans le futur"

Ainsi, selon Jaume Roures, la crise sanitaire devrait baisser le coût des droits télévisés. "Le niveau des droits, de manière générale, était arrivé à son maximum. De la même façon que je disais que le montant des transferts sera touché, il est évident que les droits télés seront aussi affectés. Je ne sais pas à quel niveau, ça dépendra de l'effort que la LFP fera pour maintenir la qualité des matchs", a-t-il souligné. Toutefois, le patron de Mediapro a assuré qu'il ne remettrait pas en cause son engagement avec la Ligue, mais "des questions vont se poser dans le futur".

l'info en continu
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire devant les prud'hommes
Sport
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire...
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
Programme TV
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Cinéma
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La gaule d'Antoine" faible
Audiences
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La...
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA", "Silence, ça pousse" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA",...
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour "Cuisine impossible" sur TF1
Audiences
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour...
Vidéos Puremedias