L'acteur Michael Lonsdale est mort

Partager l'article
Vous lisez:
L'acteur Michael Lonsdale est mort
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Michael Lonsdale
Michael Lonsdale © Abaca
L'acteur Michael Lonsdale est décédé ce lundi 21 septembre à l'âge de 89 ans à son domicile parisien.

Une légende du cinéma s'éteint. Selon une information de "L'obs" confirmée par l'AFP, Michael Lonsdale, 89 ans, est mort lundi 21 septembre à l'âge de 89 ans à son domicile parisien.

À lire aussi
César 2023 : "L'Innocent, "La nuit du 12"... Découvrez la liste complète des nominations
Cinéma
César 2023 : "L'Innocent, "La nuit du 12"... Découvrez la liste complète des...
Oscars 2023 : La liste complète des nominations
Cinéma
Oscars 2023 : La liste complète des nominations
Box-office : Quels sont les dix plus gros succès de tous les temps ?
Cinéma
Box-office : Quels sont les dix plus gros succès de tous les temps ?
Box-office : Les 30 films qui ont dépassé les 10 millions d'entrées en France
Cinéma
Box-office : Les 30 films qui ont dépassé les 10 millions d'entrées en France

Né à Paris en 1931 d'une mère française et d'un père britannique, Michael Lonsdale avait débuté comme animateur d'émissions enfantines en 1943 au Maroc. A son retour en France après la Seconde guerre mondiale, il avait entamé une carrière au théâtre puis au cinéma, pour lequel il tourne de nombreux seconds rôles. On le voit notamment dans "Le Procès" d'Orson Welles (1962) ou encore dans "Paris brûle-t-il ?" de René Clément en 1966. François Truffaut lui permet de changer de dimension à travers des rôles remarqués dans "La mariée était en noir" (1967), avec Jeanne Moreau, et dans "Baisers volés" (1968), avec Jean-Pierre Léaud.

De "Moonraker" à Claude Sautet

Michael Lonsdale ne cesse ensuite d'enchaîner les rôles, en France comme à l'étranger, jouant aussi bien dans des films d'auteur que pour le cinéma populaire. Il participera ainsi aussi bien à "Stavisky" d'Alain Resnais (1974), au "Fantôme de liberté" (1974) de Luis Buñuel, qu'à "Moonraker" (1979), le 11e James Bond, avec Roger Moore, dans lequel il joue le méchant. Plus tard, on a aussi vu Michael Lonsdale dans "Le Nom de la rose" de Jean-Jacques Annaud avec Sean Connery (1986), ou encore dans "Munich" de Steven Spielberg en 2005.

En 2010, ce fervent catholique avait joué Frère Luc Dochier dans "Des hommes et des dieux", un long métrage multiprimé signé Xavier Beauvois qui retrace l'enlèvement en 1996 en Algérie de sept moines de Tibhirine. Son interprétation vaudra à Michale Lonsdale le César du meilleur second rôle en 2011. Il avait déjà reçu cette récompense en 1996 pour son rôle dans "Nelly et Monsieur Arnaud" de Claude Sautet.

l'info en continu
TF1 déprogramme en dernière minute "Wonder Woman" et sa soirée de dimanche
TV
TF1 déprogramme en dernière minute "Wonder Woman" et sa soirée de dimanche
Netflix : Un thriller haletant et oppressant va quitter la plateforme dans quelques jours
SVOD
Netflix : Un thriller haletant et oppressant va quitter la plateforme dans...
Audiences Youtube : Michou teste la confiance d'Elsa Bois et caracole en tête
Audiences
Audiences Youtube : Michou teste la confiance d'Elsa Bois et caracole en tête
Le phénomène BlackPink met le feu au "Gala des pièces jaunes" de France 2
TV
Le phénomène BlackPink met le feu au "Gala des pièces jaunes" de France 2
"L'île prisonnière" : La première série télé de Michel Bussi débarque sur France 2 le lundi 13 février
TV
"L'île prisonnière" : La première série télé de Michel Bussi débarque sur France 2...
Affaire Denis Brogniart : Qui sont les femmes qui dénoncent le comportement de l'animateur de "Koh-Lanta" ?
TV
Affaire Denis Brogniart : Qui sont les femmes qui dénoncent le comportement de...