Le JT de Canal+ descend Netflix et fait la pub de CanalPlay

Partager l'article
Vous lisez:
Le JT de Canal+ descend Netflix et fait la pub de CanalPlay
Le sujet sur Netflix du JT de Canal+ © Dailymotion
Dans un sujet diffusé dans le JT de la mi-journée, Canal+ a présenté négativement l'arrivée de Netflix en France, n'hésitant pas à faire la pub de son propre service de SVOD, CanalPlay, au cours du reportage.

C'est un sujet pas tout à fait impartial qu'a diffusé aujourd'hui le JT de la mi-journée de Canal+. Son thème, l'arrivée de Netflix en France. Disponible depuis la nuit dernière, la plate-forme vidéo américaine est un concurrent direct de Canal+. Si la chaîne cryptée a malgré tout décidé de traiter ce sujet, elle l'a fait de manière personnelle, présentant d'une façon négative l'opérateur américain. Canal+ n'a surtout pas hésité, au cours du reportage, à faire la publicité de sa propre plate-forme de SVOD, CanalPlay.

À lire aussi
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour France Culture
Audiences
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour...
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
TV
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an et sur une vague ?
Audiences
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an...

"Aucune ambition de qualité"

Après avoir présenté le service et son prix, le journaliste de la chaîne cryptée explique ainsi que Netflix ne sera pas disponible sur la plupart des box internet hormis Bouygues Telecom. "Les autres opérateurs, eux, refusent de distribuer la société implantée au Luxembourg pour optimisation fiscale" rappelle Canal+, qui confie ensuite la parole au réalisateur Costa-Gavras. Ce dernier n'est pas un chaud partisan de Netflix, loin de là. "Ce genre de société a uniquement pour but de faire de la recette, de satisfaire leurs actionnaires. Aucune ambition de qualité" tacle ainsi le cinéaste.

Après quoi, le journaliste continue sa présentation en évoquant la crainte des "médias tradionnels" que Netflix mette à mal "l'exception culturelle française et sa spécificité de production qui lui permet de proposer aussi bien des films populaires que des films plus intimistes".

"L'offre de Netflix n'est pas de première fraîcheur"

Il s'en prend ensuite au caractère "décevant" du catalogue de Netflix. Le journaliste de la chaîne cryptée insère ainsi un extrait d'une vidéo se moquant de Netflix dans laquelle l'un des personnages raille l'ancienneté des films disponibles sur la plate-forme américaine. "Son offre (celle de Netflix) n'est pas de première fraîcheur" tacle en conclusion le journaliste. "Un film sera proposé au catalogue trois ans et demi après sa diffusion en salles". Et le sujet de se refermer sur une publicité même pas déguisée pour CanalPlay : "Beaucoup plus tard que CanalPlay qui a déjà 520.000 abonnés, propose 3.600 heures de séries, et est présent sur les box de tous les opérateurs" explique ainsi sans aucune gêne le journaliste.

Ce n'est pas la première fois que le traitement de l'arrivée d'un nouveau concurrent par un média peut faire l'objet de critiques. En janvier 2012, celui autour de l'arrivée de Free sur le marché du mobile par TF1 (groupe Bouygues) avait fait l'objet de nombreux commentaires. Le JT de la Une avait ainsi à l'époque été accusé par certains d'avoir surtout recensé les points négatifs de l'offre de Free Mobile.

Canal+
Canal+
Canal+ : Moins de chiffre d'affaires et d'abonnés au premier trimestre en France
Football : Victime de cris racistes, le capitaine d'Amiens réagit à chaud sur Canal+
"Vernon Subutex" : Canal+ lance sa série avec Romain Duris ce soir
"Patrick Melrose" : La mini-série avec Benedict Cumberbatch débarque ce soir sur Canal+
Voir toute l'actualité sur Canal+
Autour de Canal+
  • Le grand journal de Canal+
  • C8
  • Thierry Ardisson
  • CNews
  • Michel Denisot
  • Audrey Pulvar
  • Yann Barthès
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Bruce Toussaint
  • Le petit journal
  • Salut les Terriens !
  • Nicolas Canteloup
  • Maïtena Biraben
  • Antoine de Caunes
  • Mélissa Theuriau
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
tibiniou

Comme dit précédemment, je ne remet pas en cause la justesse de ce qui est dit dans le sujet.
Je critique la partialité du journaliste qui fournit des informations certes justes mais totalement incomplètes, en omettant les points positifs de Netflix et les points négatifs de CanalPlay (énumérés plus hauts).
De cela, il en résulte un sujet à charge complètement orienté, qui prend même une tournure de publi-reportage à la fin. Effectivement, C+ aurait pu choisir de ne pas en parler, mais une aussi belle occasion de faire de l'auto-promo, ça n'arrive pas tous les jours !



TikTak

1. Donc si je comprends bien, le seul truc que tu reproches à Canal, c'est de ne pas avoir parler de ce soit disant algorythme (AUCUN autre JT n'en a parlé à ma connaissance) et que le reste "n'est pas faux" ou "est vrai". Où est le soucis ?

2. Canal aurait pu ne pas en parler du tout. Ils ont décidé d'en parler en citant des faits avérés, libre à eux.



tibiniou

Ne vous méprenez pas, je n'ai aucune action chez Netflix, mais voici la réponse que je peux vous faire.
Ce que dit C+ n'est pas faux mais ils "oublient" curieusement quelques "détail" dans le sens ou :
Oui le catalogue est faiblard pour l'instant --> comme CanalPlay en son temps (et on pourrait continuer à se poser la question...)
Oui les films proposés ne sont pas de première fraîcheur --> c'est le problème de la chronologie des médias (largement défendue par C+) qui s'applique à tous les acteurs du marché, Cplay y compris !
Oui Netflix est implanté au Luxembourg et oui Netflix est une entreprise qui cherche à... gagner de l'argent. Dingue ! Et pourtant il respecte la chronologie alors que rien ne l'y oblige, et d'ici quelques mois, il devra payer sa TVA en France (loi européenne prévue depuis de nombreux mois).
Enfin, curieusement aucune mention n'est faite de l’algorithme de recommandation proposé par Netflix qui vous suggère d'autres films/séries à regarder selon ce que vous avez visionné --> absent chez CPlay.
Netflix n'est peut-être pas la grande révolution qu'il prétend être mais il met un sacré coup de pied dans la fourmilière et contraint nos diffuseurs-rentiers à revoir leur business model, comme free mobile il y a bientôt 3 ans. Et même si je comprends que ça ne plaise pas, un JT n'est pas une tribune de son propriétaire.



ptitmayo

T'as pas vu le reportage sur netflix dans le 20h de tf1 hier, c'était incroyable. TF1 a toujours critiqué netflix parce que c'était pas implanté en france et que la société trichait fiscalement. Pourtant Bouygues (qui possède tf1) est désormais le seul opérateur à prévoir de diffuser netflix sur sa box, et ce à prix cassé par rapport au marché. Une Honte!!!!! Après avoir vendu des droits sportifs à l'illégal Bein sports, Tf1 et bouygues, qui se font l'écho du patriotisme économique, cèdent totalement devant netflix et transgresse allègrement ses soi-disants valeurs juste pour faire ch*** canal, qui est très en avance dans ce domaine.
Ce reportage de canal n'est pas choquant puisqu'il affirme des vérités et remet les choses dans leur contexte: Netflix ne vaut absolument rien.



jarod79

Netflix ça me fait penser à Apple. Les journalistes encensent un truc sans vraiment apportés de critiques.

Ok Canal en a profité pour défendre son service mais quand je vois le niveau des articles/reportages sur Netflix, je vois pas plus le travail journalistique... que des publi-rédactionnels quasiment.



Pentax

Quel journalisme !!!!!! Ouaou, une objectivité à la perfection.



Drsavane

Oui et ? Arretez un peu d'accuser à tort et à travers la loi, ça n'a rien à voir. Netflix ne se lance que maintenant en Europe, pas seulement qu'en France, donc votre pseudo excuse de la loi française méchante est hors sujet. Bah c'est le jeu, tout les acteurs du marché se conforment à ces lois, l'exception culturelle française, bien qu'un peu pompeuse, est une bonne chose que l'on a pas à sacrifier forcement sur l'autel de la consommation frénétique à tort et à travers.



Drsavane

Du lobbying, rien de plus, et franchement, ce n'est pas ce qu'il y a de pire dans l'univers de la publicité.



Drsavane

Merci pour ces précisions assez intéressantes !



Drsavane

Bah les lois françaises empechent tout autant Canal Play, France Tv Pluzz ou OCS de diffuser des films récents... J'vois pas ce que Netflix à de plus, à part une forte image de com', et un catalogue au même niveau (voi rplus bas) des les autres?



Cedric C-k Keita

c'est vrai que Canal plus ne font pas sa pour le fric eux...putain qu'ils ferme leurs gueules



Clemand

Oui effectivement sur trois ans, Canal+ à vu son nombre d'abonnements diminué. Mais ce nombre a été publié sur BFM en décembre 2013 juste avant la période de Noël (pendant laquelle Canal réalise une grande partie de ses abonnements grâces à ses offres promotionnelles). Les derniers chiffres tombés fin février parlent d'un retour à la hausse de 11% des abonnements C+ en 2013.

Pour CSat, rien d'étonnant, du fait de l'essor de la TNT et des bouquets TV Adsl.



TVguide

C'est aussi débile qu'infantile. Et ça devrait être puni par le CSA. Très sévèrement.



l-oeil-de-moscou2

Selon BFM, le groupe CanalSat a perdu 260 000 abonnés depuis trois ans. Et Canal + 185 000 abonnements - soit 26 000 abonnés, tu as raison de faire la différence entre les deux - rien qu'en 2013.
C'est assez énorme.



Clemand

ce chiffre de 80 000 est sortie pour l'année 2012, ne concerne pas uniquement les chaines Canal+, mais aussi Canalsat et canalPlay, et ne défini pas des abonnés, mais des abonnements (un abonné pouvant avoir plusieurs abonnements vu que C+, Csat et CPlay sont dissociés, mais les journalistes confondent à chaque fois).

En 2013, les abonnements C+ sont en hausse de 11% (j'ai pas le nombre exact), les abonnements CPlay ont augmenté de 174 000, et les abonnements CSat eux sont en forte baisse (pas le nombre exact non plus)



Sergio

Et bah voilà TF1 vient de faire pareil... Petite pub pour la box Bouygues Telecom et une dernière image sur un écran de télé diffusant un programme TF1 VOD... C'est un scandale...



Clemand

Attention, la chronologie des médias, bien que mise en place pas une loi, n'est pas décidé par cette même loi.

Depuis de nombreuses années, elle est est dorénavant décidée par un accord interprofessionnel entre les ayants droits et diffuseurs (afin de récupérer un max de l'exploitation des films).

Donc même si Netflix souhaitent diffuser plus tôt, encore faut il que les ayants droits leur vendent des droits d'exploitation plus tôt...



vincetv

Canal play a bénéficié d'un passe droit des politiques et du CSA. Canal play est une mauvaise copie de Netflix qui paye son blocage depuis des années (Netflix date de 1997)



vincetv

"Canalplay c'est quand même autre chose." Sauf que Canal play est justement la copie de Netflix qui existe depuis des années mais bloqué par la France pour justement favoriser le groupe canal qui rappelons le a les lobbies ciné derrière lui et sponsorise les 3/4 des films français... C'est grave ce quasi monopole. ET le droit à la concurrence ?



vincetv

Beaucoup oublis que Netflix existe depuis ... 1998 ! La France a bloquer depuis sont arrivé pour protéger la création française. Sauf que depuis les temps ont changé et que le CSA et les nombreuses lois françaises ont tout fait pour favoriser le groupe canal... Oui car CanalPlay est une copie de Netflix ! Alors c'est sûr que quand on propose l'originale après la copie il n'y a plus grand intérêt et pourtant. Bref bienvenue en France où l'on s'entête à faire appliquer des lois (celle des 36mois après sa sortie en salle avant la diffusion des films ailleurs) des années 90 qui sont dépassés à l'heure où nous sommes ultra connecté et où la consommation est rapide nous voulons tout tout de suite !



Gérard Menvussa

Grave, quand on regarde le produit c est une blague. Et aucune tete de gondoles digne de ce nom, canal ayant meme encore les droits d'house of cards... Tout ce qu il propose se trouve en 2-2 sur le net.. Bcp de bruits pour rien.



Drsavane

Lobbying j'ai envie de dire, c'est de la publicité, ils millitent pour leur propre service, personnellement, quand on voit que d'autres attaques directement leur concurrent dans leur pub, je ne vois pas en quoi c'est choquant.



Sergio

C'est de bonne guerre, TF1 annonce le programme du soir à la fin de son journal, c'est aussi de la pub, rien de scandaleux



TikTak

J'attends des faits précis, là je n'en vois pas.
En quoi précisément, ce que dit Canal est faux ?
On expose ce qu'est Netflix, on expose ses défauts, on expose le concurrent le mieux implanté.
Y a-t-il ne serait-ce qu'un seule mensonge dans ce qui a été dit par Canal ?



generalis-admonitio2

Entre le refus du passage de LCI, l'abolition de la Network Neutrality (au détriment de Netflix justement) ou les modifications sur la chronologie des médias ; on sait que Canal a le csa dans la poche.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Demain nous appartient" remplace "Bienvenue en vacances" vendredi
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Demain nous appartient" remplace...
"Le Meilleur Pâtissier Professionnel" : M6 modifie complètement son concours pour sa saison 3 dès le 15 mai
Programme TV
"Le Meilleur Pâtissier Professionnel" : M6 modifie complètement son concours pour...
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition spéciale demain
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition...
"Game of Thrones" : Amazon présente ses excuses après avoir mis en ligne en avance l'épisode de dimanche dernier
Séries
"Game of Thrones" : Amazon présente ses excuses après avoir mis en ligne en avance...
"Section de recherches" / "Alice Nevers" : Le cross-over le 16 mai sur TF1
Programme TV
"Section de recherches" / "Alice Nevers" : Le cross-over le 16 mai sur TF1
Festival de Cannes : Pas sorti en salles, le dernier Godard débarque directement sur Arte à 22h25
Cinéma
Festival de Cannes : Pas sorti en salles, le dernier Godard débarque directement...
Vidéos Puremedias