Les personnalités des médias qui nous ont quittés en 2021

Partager l'article
Vous lisez:
Les personnalités des médias qui nous ont quittés en 2021
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Les adieux de Georges Pernoud à "Thalassa" en 2017 © Dailymotion
Plusieurs figures des médias ont disparu cette année.

Comme lors de chaque période des fêtes, puremedias.com vous propose de revivre l'année écoulée du monde médiatique au travers de nombreux articles. Dans celui-ci, nous évoquons la mémoire des personnalités médiatiques qui nous ont quittés en 2021. Parmi elles, Georges Pernoud, Etienne Mougeotte, Jean-Daniel Flaysakier, Jean-Paul Belmondo ou encore Bernard Tapie ; la dernière en date étant celle de Grichka Bogdanoff, survenue cette semaine.

À lire aussi
Arrêt de "Passage des arts" de Claire Chazal : Le SNJ de France Télévisions en colère contre Delphine Ernotte
TV
Arrêt de "Passage des arts" de Claire Chazal : Le SNJ de France Télévisions en...
La BBC pourrait arrêter de diffuser ses programmes à la TV d'ici 10 ans
TV
La BBC pourrait arrêter de diffuser ses programmes à la TV d'ici 10 ans
"Top chef" 2023 : M6 promet des "émissions plus courtes" et supprime l'épreuve de la dernière chance
TV
"Top chef" 2023 : M6 promet des "émissions plus courtes" et supprime l'épreuve de...
Coupe du monde 2022 : Le calendrier des retransmissions des quarts de finale chaîne par chaîne
TV
Coupe du monde 2022 : Le calendrier des retransmissions des quarts de finale...

Georges Pernoud : 1947-2021

Georges Pernoud
Georges Pernoud © France 3

2021 avait commencé par la disparition, lundi 11 janvier, de Georges Pernoud, célèbre animateur de "Thalassa" sur France 3. Ce dernier est mort à l'âge de 73 ans "des suites d'une longue maladie", a précisé sa fille, Fanny Pernoud.

Né à Rabat en 1947, Georges Pernoud avait commencé sa carrière comme cadreur à l'ORTF en 1968. Il avait créé "Thalassa" en 1975, avant de l'animer de 1980 à 2017, une longévité exceptionnelle à la télévision. Diffusé chaque vendredi soir en prime time, "Thalassa" et Georges Pernoud ont ainsi marqué plusieurs générations de téléspectateurs. Le magazine avait en 2004 fait un tour de France en goélette avec un arrêt chaque vendredi soir dans un port différent d'où l'émission était diffusée en direct.

A partir de 2011, confronté à des tensions internes et à un vieillissement de son audience, le magazine de la mer avait changé de rythme avec une diffusion trois vendredis sur quatre, en alternance avec le magazine "Faut pas rêver", lui aussi créé par Georges Pernoud. A partir de 2016, "Thalassa" n'avait plus été proposé qu'une fois par mois. Le 30 juin 2017, Georges Pernoud avait finalement présenté son dernier numéro de "Thalassa". "C'est avec une très grande émotion et de tout coeur que je vous souhaite à toutes et à tous : 'Bon vent !'", avait-il lancé aux téléspectateurs, selon sa formule rituelle, depuis la plage de Saint-Malo, en Bretagne.

Hubert Auriol : 1952-2021

Hubert Auriol
Hubert Auriol © Abaca

En 2021, "Koh-Lanta" a perdu son premier présentateur. Le 11 janvier dernier, on apprenait que Hubert Auriol était décédé d'un accident cardio-vasculaire à la suite d'un "long combat contre la maladie", avait précisé sa famille. Surnommé "L'Africain", le pilote moto et automobile avait remporté à deux reprises le Paris-Dakar, en 1981 et en 1983. En 1994, Hubert Auriol était devenu l'organisateur du rallye, des fonctions qu'il occupera une dizaine d'années.

Hubert Auriol avait aussi été le premier présentateur de "Koh-Lanta" sur TF1. En août 2001, lorsque la première chaîne avait décidé de lancer son programme de survie inspiré du format "Survivor", elle en avait confié la présentation à l'aventurier français. Dès la deuxième saison, Hubert Auriol avait laissé les commandes à Denis Brogniart, jeune inconnu à l'époque devenu désormais la figure emblématique du format.

Larry King : 1933-2021

Larry King
Larry King © DR

Le mois de janvier 2021 avait aussi été marqué par le décès d'une légende de la télévision américaine. Larry King, ancien présentateur vedette de la chaîne américaine CNN, est mort le 23 janvier à Los Angeles.

"Pendant soixante-trois ans, à la radio, à la télévision et sur les médias numériques, les milliers d'interviews et de récompenses de Larry et la reconnaissance mondiale à son égard témoignent de son talent unique en tant qu'homme des médias", avait salué ce jour-là le communiqué d'Ora Media, sa société de production.

Présentateur du "Larry King Live" sur CNN pendant près de 25 ans, Larry King avait réalisé plus de quarante mille interviews au cour de sa carrière selon sa biographie officielle. Le journaliste aux célèbres bretelles avait mis fin en 2010 à son programme qui l'avait rendu célèbre. "Il est temps de raccrocher mes bretelles de soirée", avait-il alors annoncé aux téléspectateurs. Après l'arrêt du "Larry King Live", Larry King avait lancé en 2012 l'émission "Larry King Now" sur Ora TV, une chaîne à la demande sur internet qu'il avait cofondée.

Patrick Dupond : 1959 -2021

Patrick Dupond
Patrick Dupond © Abaca

Le danseur Patrick Dupond s'est éteint en mars à l'âge de 61 ans. Il s'était fait connaître en remportant la médaille d'or du concours international de ballet de Varna en Bulgarie, en 1976. En 1980, il avait été nommé danseur étoile de l'Opéra national de Paris. Fort d'une grande notoriété, il avait travaillé avec de célèbres danseurs tels que Rudolf Noureev, Alvin Ailey et Maurice Béjart.

En parallèle de sa carrière de danseur, Patrick Dupond s'était illustré à la télévision en participant à diverses émissions. Il avait été candidat de la saison 2 de "La ferme des célébrités" sur TF1 en 2005. La même année, il avait intégré le jury de "Celebrity Dancing" sur la Une. En 2007 et pendant deux saisons, il avait aussi été juré de "La France a un incroyable talent" sur M6. De 2014 à 2017, il avait été de nouveau juré, catégorie danse, de "Prodiges" sur France 2. Enfin, depuis 2018, il était assis aux côtés des jurés de "Danse avec les stars" sur TF1 pour noter les prestations des célébrités.

Yves Rénier : 1942-2021

Yves Rénier
Yves Rénier © Abaca

Un des comédiens de télévision les plus connus. En avril dernier, Yves Rénier décédait à l'âge de 78 ans après un malaise cardiaque survenu à son domicile de Neuilly-sur-Seine. Ce professionnel avait prêté ses traits plusieurs décennies durant au personnage du commissaire Moulin pour TF1.

Né en 1942, Yves Rénier avait décroché son premier rôle à l'âge de 17 ans seulement dans la pièce de théâtre filmée "Les jours heureux". C'est au milieu des années 1960, grâce à son rôle dans le feuilleton "Belphégor ou le fantôme du Louvre", signé Claude Barma, qu'il s'était fait connaître auprès du grand public. Une expérience qui lui avait les portes de la série "Les Globes-trotters" à partir de 1966 avec le rôle de Pierre Ribard.

Dix ans plus tard, Yves Rénier avait endossé pour la première fois pour TF1 le blouson en cuir du commissaire Moulin, dans la série du même nom. Une série policière interrompue en 1982 face à la lassitude et à l'état de santé de son interprète. Avant que la fiction ne renaisse de ses cendres sept ans plus tard et ne reste à l'antenne jusqu'en 2008. Une longévité remarquable.

Depuis plus de 30 ans, Yves Rénier était passé derrière la caméra, adaptant ces dernières années des faits divers pour la télévision. C'est ainsi que "Je voulais juste rentrer chez moi", sur l'affaire Patrick Dils, avait vu le jour en 2017 pour France 2 avec Mathilde Seigner. L'année suivante, le prolifique professionnel de la télévision avait réalisé "Jacqueline Sauvage" pour TF1 ; un carton côté audiences. Son dernier unitaire, "La traque", autour de Michel Fourniret, n'avait pas rencontré le même succès.

Jean-Yves Lafesse : 1957-2021

Jean-Yves Lafesse
Jean-Yves Lafesse © Abaca

Le monde des humoristes a perdu l'un des siens en 2021. Jean-Yves Lafesse est décédé en juillet à l'âge de 64 ans des suites de la maladie de Charcot. Le comique était connu pour ses nombreux canulars téléphoniques, ainsi que ses sketchs avec des passants dans la rue.

Jean-Yves Lafesse avait débuté sa carrière dans les années 1980 lors de l'avènement des radios libres. Il s'était ensuite fait repérer par Radio Nova où il avait débuté les canulars téléphoniques. En 1985, il avait rejoint Europe 1 et Canal+ pour de nombreux billets humoristiques. Par la suite, il avait collaboré avec de nombreuses chaînes de télévision comme France 2, France 3, TF1, M6, Paris Première et la RTS, en Suisse. Le comique était également à l'origine du format du "prank", aujourd'hui très prisé sur internet. Il s'était longtemps amusé à se moquer des gens dans la rue, filmés à leur insu.

L'humoriste s'était aussi plié à l'exercice de la comédie. Il avait joué dans quelques films comme "Comme une bête" de Patrick Schulmann en 1998 et "Chili con carne" de Thomas Gilou en 1999. Les spectateurs l'avaient vu dans le rôle de Dutour dans "L'Arnacoeur" de Pascal Chaumeil en 2019 et d'Olivier dans "Roxane" de Mélanie Auffret en 2019. Plus récemment, en 2020, il avait incarné Julius Segonzac à la télévision dans le téléfilm "Meurtres à Cognac" sur France 3.

Thierry Liagre : 1951-2021

<p>Thierry Liagre</p>
Thierry Liagre © DR

Malmené par le personnage de Godefroy de Montmirail dans "Les visiteurs" en 1993 au cinéma ou Père Noël dans la série "Les mystères de l'amour" en 2017 sur TMC : la carrière de Thierry Liagre a été pour le moins variée. Le comédien s'est éteint en août à l'âge de 68 ans.

Originaire de Grenoble, l'homme s'était formé au Cours Simon à Paris et avait fait ses premiers pas au cinéma en 1983 dans "La soupe aux choux", dans le rôle du médecin. Sur grand écran, il avait notamment côtoyé Louis de Funès, Jean Reno, Coluche ou encore Thierry Lhermitte et Gérard Jugnot. A la télévision, Thierry Liagre avait multiplié les seconds rôles dans de nombreuses séries. Visage familier des séries AB Productions puis JLA Productions, les téléspectateurs avaient pu le voir dans "Pour être libre", aux côtés du boys band les 2Be3, dans "Les vacances de l'amour" ou encore dernièrement donc dans "Les mystères de l'amour".

Jean-Paul Belmondo 1933-2021

Jean-Paul Belmondo
Jean-Paul Belmondo © Abaca

"Bébel" n'est plus. Jean-Paul Belmondo est décédé en septembre dernier à l'âge de 88 ans. En cinquante ans de carrière, le comédien surnommé "Bébel" s'est illustré dans le cinéma grand public et les films d'auteurs, tournant avec les plus grands réalisateurs.

Né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine, Jean-Paul Belmondo avait délaissé rapidement les bancs de l'école et se passionnait pour la boxe, le football et le sport en général. Il avait fait ses premiers pas au cinéma dans "Sois belle et tais toi" en 1958 et avait décroché son premier grand rôle deux ans plus tard sous la caméra de Jean-Luc Godard dans "A bout de souffle". Il se retrouvait alors propulsé dans le vent de la Nouvelle Vague. Il avait été dirigé par les plus grands : Henri Verneuil, Claude Chabrol, Claude Sautet, Jean-Pierre Melville, Georges Lautner, Gérard Oury ou encore John Huston. Ses films "Les tribulations d'un chinois en Chine", "Le professionnel", "Borsalino", "Le magnifique", "Un singe en hiver", "Pierrot le fou", "L'as des as" sont devenus des classiques du cinéma français multirediffusés à la télévision.

Jean-Paul Belmondo s'était fait plus rare au cinéma dans les années 1990, mais s'était illustré notamment dans "Une chance sur 2" de Patrice Leconte où il retrouvait son ami Alain Delon et dans le film "Peut-être" de Cédric Klapisch. Quasiment retiré du cinéma suite à de grave problèmes de santé, il avait retrouvé toutefois les plateaux de cinéma dans "Un homme et son chien" de Francis Huster en 2009. Il avait enfin joué dans "D'un film à l'autre" de Claude Lelouch en 2011.

Bernard Tapie 1943-2021

Bernard Tapie
Bernard Tapie © Abaca

Bernard Tapie est décédé à l'âge de 78 ans en octobre dernier, des suites du cancer qui le rongeait depuis plusieurs années. Homme aux mille vies, il avait été successivement entrepreneur, ministre, acteur ou encore animateur de télévision.

Homme d'affaires à succès des années 1980, spécialisé dans la reprise et la revente d'entreprises en difficulté, Bernard Tapie était rapidement devenu une personnalité médiatique invitée des plus grosses émissions télé grâce à sa gouaille et son style direct qui plaisaient au public. Cette popularité lui avait ouvert les portes de la télé en tant qu'animateur avec "Ambitions", une émission diffusée entre 1986 et 1987 sur TF1. Le but du programme : aider un jeune à construire son entreprise en direct.

Dans les années 2000, Bernard Tapie avait aussi développé sa carrière d'animateur, chroniqueur et acteur. De 2000 à 2004, il avait présenté l'émission "Rien à cacher" sur RTL 9 dans laquelle il interviewait des personnalités. De septembre 2002 à mars 2003, il avait animé "À tort ou à raison", un magazine de débats de société diffusé un lundi sur deux, en deuxième partie de soirée, sur TF1. En 2005 et 2006, il avait fait partie des invités permanents de l'émission de foot "On refait le match", présentée par Eugène Saccomano et diffusée sur RTL en radio et sur LCI à la télévision. En 2001, Bernard Tapie avait enfin tenu le rôle principal dans le téléfilm policier "Cazas" sur TF1, avant de devenir le héros de la série "Commissaire Valence" diffusée entre 2003 et 2008. En 2012, Bernard Tapie était aussi devenu patron de presse en reprenant notamment le journal "La Provence".

Étienne Mougeotte 1940-2021

Etienne Mougeotte
Etienne Mougeotte © Abaca

Avec Patrick Le Lay, il formait la paire. Étienne Mougeotte, ancien numéro deux de TF1 et président de LCI, est mort en octobre des suites d'un cancer à l'âge de 81 ans. Étienne Mougeotte avait donné le tempo à la télévision, pendant vingt ans et avait largement contribué à l'écriture d'un pan de son histoire. En 1987, au moment de la privatisation de TF1, il avait été nommé par Francis Bouygues vice-président et directeur d'antenne de la chaîne, un poste qu'il occupera le temps d'une génération toute entière, jusqu'en 2007.

Reconnu pour son flair par ses pairs, les téléspectateurs lui doivent la programmation à la télévision des plus gros succès d'émissions de variétés à l'image de "Sacrée Soirée" (1987-1994) avec Jean-Pierre Foucault, première des nombreuses personnalités stars à être programmées par la chaîne. Incontestable leader des audiences avec des moyennes inimaginables aujourd'hui à 40% de part d'audience, TF1 a vécu sous son patronage son âge d'or. Étienne Mougeotte a connu le succès dans tous les registres, du sport au divertissement en passant par l'information : "Ciel, mon mardi !" avec Christophe Dechavanne, "Club Dorothée", "Ushuaïa Nature" avec Nicolas Hulot, les JT avec le trio Jean-Pierre Pernaut, Patrick Poivre d'Arvor et Claire Chazal... C'est lui qui a aussi lancé LCI, payante à l'origine, en 1994.

Le leadership de la chaîne avait toutefois vacillé au début du 21e siècle, avec l'arrivée de la télé-réalité sur M6 ("Loft Story"). TF1 avait pris le train en retard, avant de rectifier le tir avec des émissions devenues des marques comme "Star Academy", "Les Aventuriers de Koh-Lanta" ("Koh-Lanta" depuis 2002) ou "Nice People" (2003).

Avant de devenir l'homme de télévision que l'on connaît, Étienne Mougeotte avait aiguisé sa plume comme journaliste dans la presse. Dans les colonnes de "Paris-Normandie" d'abord, où il avait débuté, au "JDD", qu'il avait dirigé dans les années 1980 ensuite, et au "Figaro", où il occupera le poste de directeur des rédactions entre 2007 et 2012. Étienne Mougeotte était également président depuis 2015 du groupe de presse Valmonde, propriétaire de l'hebdomadaire "Valeurs actuelles", qu'il avait racheté en association avec l'homme d'affaires franco-libanais Iskandar Safa et un autre ancien dirigeant du groupe TF1, Charles Villeneuve.

Jean-Daniel Flaysakier 1951-2021

Jean-Daniel Flaysakier
Jean-Daniel Flaysakier © DR

L'ancien journaliste santé de France 2, Jean-Daniel Flaysakier, s'est éteint en octobre dernier à l'âge de 70 ans. Le médecin est décédé sur la grande plage des Sables-d'Olonne, en Vendée.

Originaire de Tours, Jean-Daniel Flaysakier était connu pour ses interventions sur France 2 au début des années 1980. Habillé d'un célèbre noeud papillon, il collaborait avec les journaux télévisés de la deuxième chaîne et l'émission "Télématin", auparavant animée par William Leymergie, pour des chroniques sur la santé et la médecine. En 2018, il avait quitté la chaîne et pris sa retraite. Depuis, l'ancien journaliste était très présent sur les réseaux sociaux, fort de près de 40.000 abonnés, pour commenter l'actualité.

l'info en continu
Arrêt de &quot;Passage des arts&quot; de Claire Chazal : Le SNJ de France Télévisions en colère contre Delphine Ernotte
TV
Arrêt de "Passage des arts" de Claire Chazal : Le SNJ de France Télévisions en...
La BBC pourrait arrêter de diffuser ses programmes à la TV d&#039;ici 10 ans
TV
La BBC pourrait arrêter de diffuser ses programmes à la TV d'ici 10 ans
&quot;Top chef&quot; 2023 : M6 promet des &quot;émissions plus courtes&quot; et supprime l&#039;épreuve de la dernière chance
TV
"Top chef" 2023 : M6 promet des "émissions plus courtes" et supprime l'épreuve de...
Attaqué par Marc-Olivier Fogiel et BFMTV pour diffamation, Samuel Gontier (&quot;Télérama&quot;) relaxé
Justice
Attaqué par Marc-Olivier Fogiel et BFMTV pour diffamation, Samuel Gontier...
Coupe du monde 2022 : Le calendrier des retransmissions des quarts de finale chaîne par chaîne
TV
Coupe du monde 2022 : Le calendrier des retransmissions des quarts de finale...
Disney+ : Un épisode complètement déjanté de la série avec Eric Judor pour Noël
SVOD
Disney+ : Un épisode complètement déjanté de la série avec Eric Judor pour Noël