Les ventes de "Charlie Hebdo" en forte baisse en 2018

Partager l'article
Vous lisez:
Les ventes de "Charlie Hebdo" en forte baisse en 2018
Riss directeur de la publication de "Charlie Hebdo"
Riss directeur de la publication de "Charlie Hebdo" © Abaca
L'hebdomadaire satirique traverse de nouveau une passe difficile.

Retour à la case départ pour "Charlie Hebdo". Selon "La Lettre A" parue ce mardi, l'hebdomadaire satirique traverse une passe difficile, confronté à une baisse drastique de ses ventes en kiosques. Elles s'établissent actuellement à environ 60.000 exemplaires par semaine. A titre de comparaison, six mois après l'attentat de janvier 2015 survenu dans les locaux parisiens du journal, pas moins de 120.000 exemplaires s'écoulaient en moyenne chaque mercredi, contre 30.000 avant la tragédie.

À lire aussi
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Presse
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Patrick Montel rejoint "Le Point" pour les Jeux olympiques de Tokyo
Presse
Patrick Montel rejoint "Le Point" pour les Jeux olympiques de Tokyo
Impliqué dans une arnaque de sans-papiers, le rédacteur en chef de "Politis" écarté de ses fonctions
Presse
Impliqué dans une arnaque de sans-papiers, le rédacteur en chef de "Politis"...

Le chiffre d'affaires pâtit logiquement de la baisse de ces ventes, passé de 63,6 millions d'euros en 2015 à 8,4 millions trois ans plus tard. La trésorerie a elle aussi fondue en l'espace de trois ans : de 26 millions d'euros l'année de l'attentat, elle s'est réduite à 17,4 millions en 2018.

D'importantes dépenses liées à la sécurité

"Charlie Hebdo" souffre enfin des importantes dépenses liées à sa sécurité. Désormais installé dans des locaux ultra-sécurisés, à une adresse tenue secrète, l'hebdomadaire finance seul tous les frais engendrés par la présence d'une société privée tandis que la sécurité de certains membres du journal est assurée par le SDLP, le Service de la protection de la police nationale.

En janvier 2018, "Charlie Hebdo" avait déjà tenté d'alerter l'opinion sur le sujet. "Chaque semaine, au moins 15.000 exemplaires, soit près de 800.000 exemplaires par an, doivent être vendus uniquement pour payer la sécurisation des locaux de Charlie Hebdo", avait affirmé dans son édito Riss, directeur de la publication, avant de poser sans détours la question suivante : "Est-il normal pour un journal d'un pays démocratique que plus d'un exemplaire sur deux vendus en kiosque finance la sécurité des locaux et des journalistes qui y travaillent ?".

Seule embellie en perspective, comme le relatait "Le Monde" en juin dernier, le journal doit recevoir cette année "une aide publique lui permettant de couvrir une partie des 1,5 million d'euros de dépenses annuelles de sécurité qu'il doit toujours assumer depuis les attentats". De même, selon "La Lettre A", les pertes d'exploitation de "Charlie Hebdo" ont été réduites de 39% à la faveur de mesures d'économies.

l'info en continu
"Koh-Lanta La Légende" : Une saison anniversaire et à la dure dès le mardi 24 août sur TF1
TV
"Koh-Lanta La Légende" : Une saison anniversaire et à la dure dès le mardi 24 août...
"La Casa de Papel" : Netflix dévoile la bande annonce de la saison 5
Séries
"La Casa de Papel" : Netflix dévoile la bande annonce de la saison 5
Jeux olympiques : Une journaliste coupée en plein direct sur France 2
Sport
Jeux olympiques : Une journaliste coupée en plein direct sur France 2
"Le seigneur des anneaux" : Amazon dévoile enfin la date de sortie de sa série
Séries
"Le seigneur des anneaux" : Amazon dévoile enfin la date de sortie de sa série
Jeux olympiques : France Télévisions se justifie après des bascules et des coupures pubs ratées
Sport
Jeux olympiques : France Télévisions se justifie après des bascules et des...
Twitter arrête (déjà) les "Fleets" à partir d'aujourd'hui
Internet
Twitter arrête (déjà) les "Fleets" à partir d'aujourd'hui