"Charlie Hebdo" : Trois ans après l'attentat, le coût de la liberté d'expression

Partager l'article
Vous lisez:
"Charlie Hebdo" : Trois ans après l'attentat, le coût de la liberté d'expression
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Le dessinateur Riss est le directeur de la publication de "Charlie Hebdo"
Le dessinateur Riss est le directeur de la publication de "Charlie Hebdo" © Abaca
Dans son édito, Riss s'exprime pour la première fois sur la manière dont le journal gère sa sécurité au quotidien. Et pousse un cri d'alarme.

La liberté d'expression, un éternel combat. Près de trois ans jour pour jour après l'attentat contre "Charlie Hebdo", survenu le 7 janvier 2015, le journal satirique revient largement dans son édition parue ce mercredi sur cet événement. A la Une, l'entrée d'un bunker, accompagnée de ce titre évocateur : "Trois ans dans une boîte de conserve". Dans son éditorial intitulé "Liberté d'expression, combien ça coûte ?", le directeur de la rédaction, Riss, explique pour la première fois comment est gérée la sécurité des locaux de l'hebdomadaire. "Depuis trois ans, Charlie Hebdo sort régulièrement dans les kiosques et a retrouvé sa place dans le paysage médiatique français. Mais à quel prix", pointe-t-il.

À lire aussi
"53 mots" : "Libération" corrige Pascal Praud qui tacle à tort sa faible couverture du viol à caractère antisémite d'une adolescente à Courbevoie
Presse
"53 mots" : "Libération" corrige Pascal Praud qui tacle à tort sa faible...
"Une intimidation inacceptable" : Une journaliste de "Blast" interpellée puis libérée après 34 heures de garde à vue
Presse
"Une intimidation inacceptable" : Une journaliste de "Blast" interpellée puis...
"Plus de tabou" : Le rugbyman Antoine Dupont fait la Une du magazine "Têtu"
Presse
"Plus de tabou" : Le rugbyman Antoine Dupont fait la Une du magazine "Têtu"
"Des décisions arbitraires et incohérentes" : Une grève à l'AFP ce jeudi 6 juin pour défendre le statut des journalistes hors de France
Presse
"Des décisions arbitraires et incohérentes" : Une grève à l'AFP ce jeudi 6 juin...

Une société privée pour sécuriser les locaux

"Charlie Hebdo" a ainsi recours aux services d'une société privée, "payée par les ressources financières du journal" pour sécuriser ses locaux, tandis que la sécurité de certains membres du journal est assurée par le SDLP, le Service de la protection de la police nationale. "Cette protection est financée par les impôts auxquels nous contribuons tous, y compris ceux que Charlie Hebdo paye au titre de l'impôt sur les sociétés", rappelle Riss.

Même s'il concède que son journal dispose d'une trésorerie importante, fruit des ventes exceptionnelles générées en 2015, Riss souligne qu'elles ne seront pas éternelles. "Qu'arrivera-t-il à Charlie Hebdo le jour où ces réserves seront épuisées, après avoir été dépensées pour la protection des locaux du journal ?", s'émeut-il.

Plus d'un exemplaire vendu sur deux finance la sécurité du journal

Riss a choisi un exemple concret pour bien faire comprendre à ses lecteurs les dépenses générées pour assurer la sécurité de "Charlie Hebdo", qui fait toujours l'objet de menaces de mort. "Chaque semaine, au moins 15.000 exemplaires, soit près de 800.000 exemplaires par an, doivent être vendus uniquement pour payer la sécurisation des locaux de Charlie Hebdo", affirme le directeur de la rédaction dans son édito, qui pose une question essentielle : "Est-il normal pour un journal d'un pays démocratique que plus d'un exemplaire sur deux vendus en kiosque finance la sécurité des locaux et des journalistes qui y travaillent ?".

Dans le reste du journal disponible depuis ce matin en kiosques, un long article de trois pages, intitulé "La vie à Charlie, ce que ces trois années ont vraiment changé", fait la part belle aux témoignages des membres de la rédaction. "Nous vivons au milieu d'une guerre qui peut reprendre à tout instant", résume la plume du journaliste Fabrice Nicolino.

La Une de "Charlie Hebdo" du mercredi 3 janvier 2018
La Une de "Charlie Hebdo" du mercredi 3 janvier 2018 © DR
Riss
Riss
Riss accuse Edwy Plenel de lancer un "appel au meurtre" contre "Charlie Hebdo"
"Charlie Hebdo" : Riss estime que "l'appel au meurtre s'est banalisé en France"
l'info en continu
Audiences : Allemagne/Suisse large leader sur M6, plébiscite pour "Titanic" et TF1 sur la cible commerciale, Arte au million
Audiences
Audiences : Allemagne/Suisse large leader sur M6, plébiscite pour "Titanic" et TF1...
"Nouvelle école" : On connaît (enfin) la date du retour de la célèbre émission de rap sur Netflix
Plateforme
"Nouvelle école" : On connaît (enfin) la date du retour de la célèbre émission de...
Législatives 2024 : Salhia Brakhlia et Mouloud Achour posent leurs caméras dans les coulisses de Franceinfo pour un documentaire
TV
Législatives 2024 : Salhia Brakhlia et Mouloud Achour posent leurs caméras dans...
Keen'V devient acteur dans la série "Camping paradis" avec Laurent Ournac sur TF1
TV
Keen'V devient acteur dans la série "Camping paradis" avec Laurent Ournac sur TF1
Netflix : Cette saga mythique de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
Plateforme
Netflix : Cette saga mythique de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
Législatives 2024 : Julien Courbet se lance dans l'arène avec une spéciale de "Capital" sur M6
TV
Législatives 2024 : Julien Courbet se lance dans l'arène avec une spéciale de...