Malaise au "Grand Journal" après l'absence de réponses de Carla Bruni

Partager l'article
Vous lisez:
Malaise au "Grand Journal" après l'absence de réponses de Carla Bruni
Moment de malaise au "Grand Journal" lorsque Carla Bruni refuse de parler politique © Canal+
Venue présenter la version française du Band Aid, la chanteuse et épouse de Nicolas Sarkozy a refusé de répondre à des questions autour de la politique.

Vendredi soir, Antoine de Caunes recevait sur le plateau du "Grand Journal" de Canal+ la chanteuse et ex-Première dame Carla Bruni ainsi que Bob Geldof, qui a réuni de nombreuses stars internationales sur le titre "Do They Know It's Christmas?" pour le Band Aid 30, venant en aide à la lutte contre Ebola. Dimanche, de nombreux artistes français - dont Maître Gims, Louis Bertignac, Soprano, Zaz et Lou Doillon - enregistreront une version pour l'Hexagone, avec un texte adapté par l'épouse de Nicolas Sarkozy.

À lire aussi
Audiences : "Capitaine Marleau" leader en baisse devant "Koh-Lanta", "Secrets d'Histoire" sur le Prince Philip faible
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" leader en baisse devant "Koh-Lanta", "Secrets...
C8 veut devenir une chaîne "solidaire et utile"
TV
C8 veut devenir une chaîne "solidaire et utile"
Publicité clandestine dans "L'Equipe d'Estelle" : Le CSA intervient auprès de la chaîne L'Equipe
TV
Publicité clandestine dans "L'Equipe d'Estelle" : Le CSA intervient auprès de la...

"Ils sont obsédés par la politique"

Après plusieurs minutes sur le titre et son engagement humanitaire, Carla Bruni n'a pas échappé à une question sur la politique de la part d'Antoine de Caunes, souhaitant savoir si elle allait accompagner François Hollande en Nouvelle Guinée la semaine prochaine, pour évoquer la lutte contre le virus. En guise de réponse, Carla Bruni s'est contentée... de rire à gorge déployée. Puis, malgré les relances, l'invitée s'est tournée vers Bob Geldof pour expliquer son absence de réponse.

"Ils sont obsédés par la politique. Ces deux-là (Natacha Polony et Jean-Michel Aphatie, ndlr) boivent politique, fument politique, mangent politique...", s'est-elle amusée, avant que Bob Geldof ne prenne sa défense. "Vous la mettez dans une situation difficile ! Si Hollande l'invite, moi j'irai", a-t-il lancé. Sauf que le moment de malaise s'est poursuivi puisqu'Antoine de Caunes a enchaîné avec la chronique de Karim Rissouli, comme chaque jour autour de la politique et, notamment, de Nicolas Sarkozy.

"Elle s'en fout complètement..."

A ses côtés, les invités n'en ont fait qu'à leur tête, discutant ensemble et refusant d'écouter ne tenant pas compte des nombreuses relances du chroniqueur. A l'issue de la séquence, Antoine de Caunes a alors rediffusé une interview de Carla Bruni à la télévision américaine, qui affirmait ne pas souhaiter le retour en politique de Nicolas Sarkozy en tant que femme, mais le vouloir en tant que citoyenne. Sauf qu'à nouveau, l'invitée s'est tournée vers Bob Geldof, provoquant l'agacement de l'animateur. "Elle s'en fout complètement...", a ainsi lâché Antoine de Caunes.

"Vous savez quoi ? Si je parle de ça, après, ça ne va rester que ça, c'est dommage. Je suis venue avec Bob, il est venu exprès d'Angleterre. Il ne vient jamais en France", s'est défendue Carla Bruni. En face, Jean-Michel Aphatie a de nouveau tenté de la relancer sur le retour en politique de son mari. "C'est de la psychothérapie, Aphatie. Il fait de la psychothérapie de plateau. Non, c'est bon...", a répondu Carla Bruni, visiblement agacée par les questions récurrentes autour de la politique.

"On est un talk show, on aborde tous les sujets"

"Ce n'est pas juste. Elle est là en tant qu'artiste et c'est une grande artiste, une grande parolière. Je lui ai demandé d'écrire les paroles...", a enchaîné Bob Geldof, volant au secours de sa camarade. "On est un talk show. On parle de politique, on parle de société, on aborde tous les sujets", a tenté de défendre Antoine de Caunes, avant de lancer le zapping. Mais l'animateur n'a rien lâché et, après le magneto, a réitéré sa question. "Vous savez, en fait, j'aimerais beaucoup vous répondre parce que je suis très polie", a-t-elle répondu, répétant ne pas vouloir brouiller son message. "De toute façon, on ne peut pas parler de politique. Il faut être au-dessus de la politique", a ajouté Bob Geldof. puremedias.com vous propose de revoir ce passage à partir de 6 minutes 53.

l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 1er au 7 mai 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 1er au 7 mai 2021
"Le meilleur pâtissier : Les professionnels" : La saison 4 débute sur M6 le mardi 4 mai
Programme TV
"Le meilleur pâtissier : Les professionnels" : La saison 4 débute sur M6 le mardi...
TF1 arrête "Section de recherches" après 14 saisons
Séries
TF1 arrête "Section de recherches" après 14 saisons
La porte-parole du ministère de l'Intérieur se lance sur Twitch
Internet
La porte-parole du ministère de l'Intérieur se lance sur Twitch
Presse : "La dépêche du midi" s'offre le réseau Via Occitanie, le tabloïd "Bild" se lance dans la télévision
Presse
Presse : "La dépêche du midi" s'offre le réseau Via Occitanie, le tabloïd "Bild"...
La BBC a reçu plus de 100.000 plaintes pour sa couverture de la mort du prince Philip
International
La BBC a reçu plus de 100.000 plaintes pour sa couverture de la mort du prince...
Vidéos Puremedias