Maurice Lévy (Publicis) : "C'est assez douloureux et déplaisant d'avoir à renoncer"

Partager l'article
Vous lisez:
Maurice Lévy (Publicis) : "C'est assez douloureux et déplaisant d'avoir à renoncer"
Maurice Levy
Maurice Levy © Abaca
Maurice Lévy explique au "Monde" les raisons de l'échec de la fusion entre Publicis et Omnicom.

Cette nuit, le français Publicis et l'américain Omnicom ont annoncé l'abandon de leur projet de fusion. "Après plus de neuf mois d'efforts, devant l'impossibilité à le réaliser dans des délais raisonnables, nous avons décidé, d'un commun accord, de mettre un terme à ce projet", ont fait savoir, dans un communiqué, les deux groupes qui ambitionnaient devenir après cette opération le leader mondial de la publicité, devant le britannique WPP.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions
TV
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête...

Ce matin, la presse évoquait des luttes de pouvoir entre les deux groupes, notamment sur le choix du directeur financier. Dans une interview au Monde, Maurice Lévy, président du directoire et actionnaire de Publicis, donne sa version des faits. "Nous n'étions pas à vendre, eux non plus. Cette fusion était une opportunité pour faire face aux bouleversements profonds de notre industrie, pas une nécessité. (...) Avec pour Omnicom un chiffre d'affaires de 14 milliards de dollars (10 milliards d'euros) et pour Publicis de 9 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros), nous étions en mesure de faire une fusion entre égaux grâce à l'attractivité de notre modèle", rappelle le dirigeant.

"Divorce par consentement mutuel"

C'est la rupture de cette égalité qui a fait capoter le projet. "Dans cette fusion entre égaux, il y avait quelques éléments essentiels, dont un était fondamental, l'équilibre. Sur cela, je n'étais pas prêt à transiger", explique Maurice Lévy, en confirmant ne s'être pas entendu sur le choix du directeur financier alors qu'il était acquis que John Wren, le PDG d'Omnicom, aurait dirigé le nouvel ensemble. "Je n'ai pas voulu céder sur ce point. On touchait à l'équilibre indispensable pour une fusion entre égaux. Nous divorçons par consentement mutuel : personne ne porte la faute, d'ailleurs aucune indemnisation n'est prévue", estime le patron qui confie avoir des "regrets".

"C'était un projet magnifique, qui aurait créé le premier groupe mondial. C'est assez douloureux et déplaisant d'avoir à renoncer. Mais il y avait un prix que je n'étais pas prêt à payer : l'âme de Publicis", conclut-il en précisant que son groupe va relancer le processus pour trouver son successeur.

Maurice Levy
Maurice Levy
Publicis : Les nouveaux voeux délirants de Maurice Lévy
Une webcam et des amis pour animer les voeux délirants de Maurice Lévy (Publicis)
Vidéobuzz : Les voeux délirants de Maurice Levy
Voir toute l'actualité sur Maurice Levy
Sur le même thème
l'info en continu
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
Programme TV
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
Séries
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
TV
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma (enfin) publiés
Politique
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma...
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Politique
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Vidéos Puremedias