Médias : Emmanuel Macron critique "la société du commentaire" et de "l'émotion permanente"

Partager l'article
Vous lisez:
Médias : Emmanuel Macron critique "la société du commentaire" et de "l'émotion permanente"
Emmanuel Macron © Dailymotion
Le président de la République a accordé une longue interview à "L'Express".

Emmanuel Macron accorde une longue interview à "L'Express". Au cours de ce dernier, le chef de l'Etat a notamment évoqué la crise de l'autorité en France, qu'elle soit politique et surtout désormais scientifique, dans le contexte de la crise sanitaire actuelle. "Toutes les sociétés contemporaines vivent cette espèce d'horizontalisation de la société, de la contestation de toute forme d'autorité, y compris de l'autorité académique et scientifique", a estimé le chef de l'Etat.

À lire aussi
Zemmour dans "Face à la rue" : La ville de Drancy dénonce le "cirque médiatique" de CNews
Politique
Zemmour dans "Face à la rue" : La ville de Drancy dénonce le "cirque médiatique"...
Primaire LR : LCI proposera un premier débat avec tous les candidats animé par Ruth Elkrief et David Pujadas
Politique
Primaire LR : LCI proposera un premier débat avec tous les candidats animé par...
"Une ambition intime" avec Karine Le Marchand revient le dimanche 7 novembre sur M6
Politique
"Une ambition intime" avec Karine Le Marchand revient le dimanche 7 novembre sur M6
Présidentielle : Bruce Toussaint défend "le travail sérieux" des instituts de sondage sur BFMTV
Politique
Présidentielle : Bruce Toussaint défend "le travail sérieux" des instituts de...

"Les controverses scientifiques se déploient sur les chaînes d'information et les réseaux sociaux, alors l'inquiétude gagne", a poursuivi Emmanuel Macron. "Le problème clef pour moi, c'est l'écrasement des hiérarchies induit par la société du commentaire permanent : le sentiment que tout se vaut, que toutes les paroles sont égales, celle de quelqu'un qui n'est pas spécialiste mais a un avis sur le virus vaut la voix d'un scientifique", a-t-il décrit.

Le président de la République a souligné la responsabilité des médias dans la diffusion de ce "poison qui nous menace". "On observe aujourd'hui un processus de déconstruction de tous les discours, qu'il s'agisse d'un discours politique, d'organisation ou de vérité (...) Vous voyez bien que le moindre discours, la moindre annonce, est suivi de plusieurs heures de commentaires. Cela, c'est précisément un processus de déconstruction accélérée. A la fin de la soirée, ceux qui sont restés devant leur télévision se demandent : 'Finalement, qu'est-ce qu'il a dit ?'", a-t-il analysé. Et d'ajouter : "Le commentaire ne peut être permanent, il faut revenir aux faits, à qui parle, sur quoi, avec quelle légitimité et quelle responsabilité. C'est crucial. Car le relativisme délitant tout, il nourrit la défiance et affaiblit, à la fin, la démocratie. Chacun doit donc prendre ses responsabilités pour changer cela".

"L'abolition de toute acceptation de la complexité"

Selon le chef de l'Etat, nous sommes entrés "dans une société de l'émotion permanente et donc de l'abolition de toute acceptation de la complexité". "Nous sommes devenus une société victimaire et émotionnelle. La victime a raison sur tout. Bien sûr, il est très important de reconnaître les victimes, de leur donner la parole, nous le faisons. Mais dans la plupart des sociétés occidentales, nous assistons à une forme de primat de la victime. Son discours l'emporte sur tout et écrase tout, y compris celui de la raison", a-t-il conclu.

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron interrompu en plein discours par... la pluie !
Vaccination : Emmanuel Macron veut répondre aux interrogations des Français sur les réseaux sociaux
Audiences : Quel score pour l'allocution d'Emmanuel Macron ?
Une nouvelle allocution pour Emmanuel Macron ce soir à 20h
Voir toute l'actualité sur Emmanuel Macron
l'info en continu
Bande-annonce : "Buzz l'Eclair" adapté par Pixar au cinéma l'été prochain
Cinéma
Bande-annonce : "Buzz l'Eclair" adapté par Pixar au cinéma l'été prochain
"Dune" aura bien une deuxième partie au cinéma
Cinéma
"Dune" aura bien une deuxième partie au cinéma
"Plus belle la vie" : Adriana Karembeu et Théo Curin rejoignent le feuilleton de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Adriana Karembeu et Théo Curin rejoignent le feuilleton de...
Audiences décevantes d'"Une affaire française" : Guillaume de Tonquédec pointe "des encarts pubs un peu trop nombreux"
TV
Audiences décevantes d'"Une affaire française" : Guillaume de Tonquédec pointe...
Jordan Bardella se plaint de l'absence du RN sur CNews... sur CNews
TV
Jordan Bardella se plaint de l'absence du RN sur CNews... sur CNews
"Portes Ouvertes" : puremedias.com dans les coulisses de "Spectaculaire", le divertissement de France 2
TV
"Portes Ouvertes" : puremedias.com dans les coulisses de "Spectaculaire", le...