Mediawan plus gros producteur de fiction de prime time en 2018-2019

Partager l'article
Vous lisez:
Mediawan plus gros producteur de fiction de prime time en 2018-2019
Logo de Mediawan
Logo de Mediawan © MEDIAWAN
Le groupe dirigé par Pierre-Antoine Capton a été le plus gros fournisseur de séries et téléfilms inédits diffusés en première partie de soirée.

Mediawan explose les compteurs. Selon les chiffres compilés, comme chaque année, par nos confrères d'"Écran Total", le groupe de production présidé par Pierre-Antoine Capton a été, et de très loin, le plus gros fournisseur de fictions télévisées de prime time en France durant la saison 2018-2019. Au total, ce sont plus de 116 heures de fictions issues du catalogue de Mediawan qui ont été diffusées. Pour la deuxième année consécutive, le groupe enregistre un énorme bond puisqu'en 2017-2018, le volume produit par Mediawan était d'environ 68 heures.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué pour "Top départ" sur M6
TV
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué...

Il faut dire que, grâce à une politique d'acquisition hyper-active depuis 2017, Mediawan est devenu un acteur incontournable de la fiction française puisqu'il possède désormais plus d'une dizaine de sociétés de production différentes en porte-feuille. Parmi celles-ci, on retrouve Storia Télévision ("Les Rivières Pourpres", "Infidèle"), Making Prod ("Chérif", "Double je"), VEMA ("Les Bracelets Rouges"), Ego Productions ("Alice Nevers", "Zone Blanche"), Scarlett ("Noces rouges"), Mon Voisin Productions ("Dix pour cent") ou encore Chapter 2 ("Papa ou maman").

Newen, premier producteur hors prime grâce à ses deux feuilletons

L'impressionnante domination de Mediawan n'empêche pas d'autres producteurs de demeurer d'importants fournisseurs de fictions télévisées. La saison dernière, Lagardère Studios s'est classée deuxième avec un volume de près de 60 heures, en hausse substantielle par rapport à la saison précédente. Alors que sa vente tarde à se concrétiser, Lagardère Studios est notamment la maison-mère des producteurs DEMD ("Joséphine, ange gardien", "Caïn", "Tandem") et Merlin Productions ("Clem", "Philharmonia").

En troisième place, Newen, la filiale du groupe TF1 qui multiplie les acquisitions à l'international, affiche un volume en baisse cette saison avec un cumul de 51h (contre 66h la saison précédente). Pour rappel, la société dirigée par Bibiane Godfroid se cache notamment derrière les séries "Cassandre", "Nina" et "Candice Renoir". À noter que, hors prime-time, c'est Newen qui est le plus important producteur de fiction française en volumétrie puisque la filiale de TF1 produit deux feuilletons quotidiens ("Demain nous appartient", "Plus belle la vie").

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
La Sardine

Intéressantes précisions. Justement alors n'est ce pas lié au système audiovisuel français qui a instauré un rapport très réglementaire entre diffuseurs et producteurs pour initialement protéger ces derniers qui s'avèrent être aujourd'hui des ogres ?



erwan vittart

C'est bien. Ça s'améliore parfois en qualité sur France2 et Arte. Les exigences du diffuseur ont également un rôle.
Mais le volume produit en France reste incroyablement faible.
Ce qui explique pourquoi TF1 est la dernière grande chaîne européenne qui diffuse encore des productions US en prime time (et en journée) alors qu'elle dispose comme M6 de chaînes annexes pour le faire.
Il y a au moins 1 fiction inédite britannique chaque soir au Royaume-Uni en plus des 4 feuilletons. Et ce n'est pas du remplissage d'antenne comme en France. Peaky Blinders c'est un épisode par semaine, pas deux à la suite.
Au moins 1 mais souvent 2 ou 3 productions nationales inédites chaque soir en Allemagne en plus des 6 feuilletons et de la quinzaine de séries hebdomadaires allemandes qui occupent l'access.
Mais les moyens et les ambitions des diffuseurs et des producteurs sont différents des nôtres.



La Sardine

Pas de révolution à part pour AB Moteur devenue AUTOMOTO détenue à part égale entre MediaWan et TF1.

Le reste suit son court. AB1 est un vestige des années 90, à peine regardable. Seul RTL9 tire encore son épingle du jeu au médiamat sans avoir changé quoi que ce soit. Mais la réforme à venir et des films tous les jours pour toutes les chaines de télé, RTL9 va t-elle rester compétitive ?

C'est évidement un secteur déclinant, en VOD c'est pas des champions chez AB. A mon avis la stratégie serait de réduire la voilure autour de 2 ou 3 chaines et des thématiques spécifiques comme les mangas, les docs animaliers, l'histoire.

A propos d'histoire il y avait des éléments permettant de supposer que la chaîne histoire devienne Le Monde Histoire en partenariat avec Le Monde mais à ce jour on n'a rien vu.

Si la branche MediaWan thématics avait de fortes ambitions au départ, force est de constater qu'ils ont un peut changé d'avis. On est parti sur une base de plus de 18 chaines mais combien vont survivre à la VOD ? On va passer d'une stratégie du nombre à une stratégie de niche et de qualité. Le téléspectateur y gagnera au change.



suissedoncneutre

C'est bien d'avoir ces gros producteurs de fiction avec des moyens importants: il semble que la qualité moyenne de la fiction française se soit améliorée. Le secteur est porteur, et le sera encore plus avec la percée continue des acteurs de SVOD (Netflix, puis Disney+ etc...): ils auront besoin d'oeuvres françaises, et vont donc sans doute produire/co-produire des fictions avec eux...



Vanessa Ritchi

Ils ont fais quoi pour les chaines AB depuis leur acquisition ?



La Sardine

Nous sommes à l'ère de la concentration pour les producteurs. MédiaWan s'est monté artificiellement en 2 ans autour de l’acquisition d'AB groupe et à coup de millions. On ne va certainement pas se plaindre d'avoir quelques champions de la production à l'échelle européenne.

La demande explose, c'est le bon moment. Le règne des animateurs producteurs des années 80/90 qui cassaient la baraque à l'époque font figure de petits joueurs face à des groupes devenus véritable machine de guerre.

Un point reste toutefois important, c'est celui de la qualité des programmes proposés, leur capacité à s'exporter. Le CNC lui même pousse les producteurs à s'adapter et à prendre des risques dans cette optique.



comments powered by Disqus
l'info en continu
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
Politique
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le 14 novembre
Programme TV
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le...
"J'espère qu'il écoute Europe 1" : Le lapsus de Thomas Sotto sur RTL
Radio
"J'espère qu'il écoute Europe 1" : Le lapsus de Thomas Sotto sur RTL
"Wheeler Dealers France" : La saison 4 arrive le 14 novembre sur RMC Découverte
Programme TV
"Wheeler Dealers France" : La saison 4 arrive le 14 novembre sur RMC Découverte
Hervé Gattegno nommé à la tête de "Paris Match"
Presse
Hervé Gattegno nommé à la tête de "Paris Match"
Jarry ému aux larmes sur Europe 1
Radio
Jarry ému aux larmes sur Europe 1
Vidéos Puremedias