X-Men, le commencement : Une X-cellente surprise

Partager l'article
Vous lisez:
X-Men, le commencement : Une X-cellente surprise
S'il y a bien une franchise qui méritait un prequel, c'est "X-Men". "X-Men, le commencement" retrace les origines des mutants de manière intelligente et captivante et inverse la tendance des précédents films de la saga. Un film à ne pas manquer.

Mais quelle mouche a donc piqué notre cher Erik "Magneto" Lehnsherr pour s'être tourné du côté obscur de la force ? Une question qui trouve enfin sa réponse dans X-Men, le commencement, prequel intelligemment écrit et réalisé par Matthew Vaughn, réalisateur du génial Kick-Ass. Après les suites et spin-off de la franchise X-Men qui se perdait petit à petit - surtout depuis que Bryan Singer avait passé le flambeau de son bébé - on pouvait craindre que ce prequel n'aggrave les choses. D'ailleurs, malgré le retour de Singer à la production, le film a eu beaucoup de mal à se monter (réécritures de scénarios, scepticisme de la Fox quant au choix de certains acteurs, tournage précipité, etc...). On ne pouvait être que dubitatif quant au résultat final...

Mais réjouissez-vous chers geeks, car X-Men, le commencement est une réussite totale ! Le film nous replonge dans le traumatisme vécu par Erik (Michael Fassbender) pendant la Shoah lorsqu'il était enfant et la découverte de son pouvoir de tordre les métaux. Mais on fait également la connaissance du très important et très méchant Sebastian Shaw (Kevin Bacon), mutant qui absorbe l'énergie d'autrui, très intéressé par la force d'Erik pour l'utiliser à ses propres fins. Sans oublier Charles (James McAvoy), altruiste, conscient dès le plus jeune âge de la mutation génétique et de sa capacité à guider l'esprit de quiconque. Vingt ans plus tard, en pleine guerre froide entre l'URSS et les États Unis, ces derniers sont amenés à se rencontrer afin de stopper Sebastian, manipulant la CIA de l'intérieur avec ses sbires qui comptent déclencher une troisième guerre Mondiale.

Une histoire passionnante



Si il y a bien un comic book qui méritait d'être approfondi, tant sur l'aspect historique que sur la complexité des relations humaines, c'est bien X-Men, dont l'univers est tellement riche qu'il faudrait trois pages pour le résumer. La toile de fond des sixties permet d’explorer en filigrane l'évolution des mœurs entre chaque individu et le droit à la différence (n'oublions pas que c'est en 1963 que Martin Luther King prononce son fameux discours) et il est intéressant de se projeter dans le futur lorsqu'on sait comment les mutants seront considérés par la société et comment ils vont se scinder en deux clans, d'un côté celui de Magnéto, qui refusera cette coexistence avec la « race » humaine à laquelle il s'estime supérieur - une réinterprétation du nazisme ? - et celui de Charles, qui, en créant une école pour mutants, espère qu'ils pourront accepter leurs différences et la mettre au service de l'humanité.

Une dualité, donc, qui débute par une amitié très forte entre Charles et Erik, ici très bien décrite, surtout lorsque les deux hommes s’unissent et recrutent, à travers le monde, de jeunes mutants mal dans leur peau, comme Le Fauve ou Havok. Vous l'aurez compris, malgré une réalisation impeccable, le plus important n'est en aucun cas les effets visuels pas forcément toujours bien intégrés, mais bien l'histoire et cette genèse d'un univers fascinant. Et même si la scène finale scotchera chacun à son siège, on s’attardera plutôt sur une complexité psychologique d'un Erik fragile, vivant sur une blessure et qui, au fond de lui, a toujours su comment tout cela se terminerait, même si Charles n’a cessé de le raisonner.

Un blockbuster intelligent ? Non, juste une très bonne adaptation (enfin !) d'un comic book qui regorge de personnages avec une grande profondeur. Une excellente surprise !

X-Men : le commencement
X-Men : le commencement
La suite de "X-Men : le commencement" se tournera finalement en janvier
Acteurs et réalisateur de retour pour la suite de "X-Men : le commencement"
Box-Office : "X-Men" et "Pirates des Caraïbes" font la course en tête
Box-Office : déjà 900.000 entrées pour "X-Men : le commencement"
Voir toute l'actualité sur X-Men : le commencement
l'info en continu
Mort de Jean-Yves Lafesse : Paris Première rend hommage ce soir à l'humoriste
TV
Mort de Jean-Yves Lafesse : Paris Première rend hommage ce soir à l'humoriste
Sean Penn refuse de tourner une série tant que le cast n'a pas été vacciné
Cinéma
Sean Penn refuse de tourner une série tant que le cast n'a pas été vacciné
Sarah-Cheyenne Santoni quitte "Ici tout commence" sur TF1
Séries
Sarah-Cheyenne Santoni quitte "Ici tout commence" sur TF1
Audiences samedi : Les JO boostent les audiences de France Télé, Audrey Crespo-Mara en forme sur TF1
TV
Audiences samedi : Les JO boostent les audiences de France Télé, Audrey...
Audiences : "Mongeville" en tête des audiences devant "Fort Boyard" fort sur cibles, "Les touristes" sous les 2 millions
TV
Audiences : "Mongeville" en tête des audiences devant "Fort Boyard" fort sur...
Jérôme Saporito : "La Ligue 2 est un produit particulièrement attractif pour la chaîne L'Equipe"
Interview
Jérôme Saporito : "La Ligue 2 est un produit particulièrement attractif pour la...