Michel Cymès quitte Twitter, "déversoir" de "la haine" des "twittopollueurs"

Partager l'article
Vous lisez:
Michel Cymès quitte Twitter, "déversoir" de "la haine" des "twittopollueurs"
Michel Cymès
Michel Cymès © Abaca
L'animateur et médecin a publié aujourd'hui un texte pour expliquer sa décision de quitter le célèbre réseau social.

Michel Cymès claque la porte de Twitter. Après avoir intégré le célèbre réseau social en 2011, l'animateur du "Magazine de la santé" sur France 5 annonce aujourd'hui sa décision de le quitter. Il s'en explique dans un texte publié sur son compte Twitter.

Le médecin aux 237.000 abonnés explique ainsi que son arrivée sur le réseau social se justifiait à l'époque par sa volonté de pouvoir dialoguer directement avec le public. "Pouvoir passer la barrière de la caméra, de la radio, des livres et avoir un contact direct, vous répondre quand je le pouvais (...) J'ai réussi à le faire durant des années", rappelle Michel Cymès.

À lire aussi
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre "Complément d'enquête"
TV
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre...
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression de la redevance télé
TV
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression...
"Télématin" : Parodiant Éric Zemmour, Alex Vizorek déclare sa candidature à la présidence de France Télé
TV
"Télématin" : Parodiant Éric Zemmour, Alex Vizorek déclare sa candidature à la...
"Le grand concours" : Alessandra Sublet aux commandes des deux prochains numéros
TV
"Le grand concours" : Alessandra Sublet aux commandes des deux prochains numéros

Un "réceptacle" pour "ceux qui n'ont que de la haine"

L'animateur critique ensuite ce en quoi Twitter s'est transformé selon lui. "Le réseau social est devenu aujourd'hui un réceptacle, un déversoir, permettant à ceux qui n'ont que de la haine ou de l'agressivité à proposer, de s'exprimer", estime-t-il. Et d'ajouter : "Je ne veux pas leur offrir une tribune pour s'exprimer. Je sais qu'il ne faut pas répondre à ceux qui insultent ou agressent, au risque de leur donner de l'importance (...) mais je suis aussi un 'être humain' et donc forcément sensible, et il m'arrivait de leur répondre."

Estimant que les "twittopollueurs" le privent désormais du contact direct avec le public qu'il recherchait initialement, Michel Cymès juge que "Twitter ne remplit plus (...) son rôle de lien". Il annonce dans la foulée son intention de "fermer son compte" dès aujourd'hui. "Nous nous retrouverons... ailleurs", conclut le médecin.

Michel Cymes
Michel Cymes
Michel Cymès réclame le retour de son émission "Ça ne sortira pas d'ici" sur France 2
"Vitamine C" : Un nouveau jeu autour de la santé avec Michel Cymes et Bérénice Bourgueil sur France 2
Michel Cymes révèle les raisons de l'arrêt de "Ca ne sortira pas d'ici" sur France 2
"La doc et le véto" : Michel Cymes dans la peau d'un vétérinaire ce soir sur France 3
Voir toute l'actualité sur Michel Cymes
Autour de Michel Cymes
l'info en continu
Canal+ pourra désormais diffuser les films six mois après leur sortie en salles
Cinéma
Canal+ pourra désormais diffuser les films six mois après leur sortie en salles
Box-office France : "Encanto" chasse "Les Bodin's", "House of Gucci" 3e, démarrage difficile pour le biopic sur NTM
Box-office
Box-office France : "Encanto" chasse "Les Bodin's", "House of Gucci" 3e, démarrage...
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre "Complément d'enquête"
TV
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre...
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression de la redevance télé
TV
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression...
Salto, une première année dans la douleur
SVOD
Salto, une première année dans la douleur
"Walkyries" : Une nouvelle série avec Hélène de Fougerolles et Grégory Fitoussi à venir sur TF1
Séries
"Walkyries" : Une nouvelle série avec Hélène de Fougerolles et Grégory Fitoussi à...