Michel Denisot : "Je ferai 5 minutes en clair dans 'Le Grand Journal'"

Partager l'article
Vous lisez:
Michel Denisot : "Je ferai 5 minutes en clair dans 'Le Grand Journal'"
Michel Denisot : "Je ferai 5 minutes en clair dans 'Le Grand Journal'" © Abaca
En plus de "La quotidienne du festival" sur Canal+, qui sera diffusée chaque soir vers 22h30, Michel Denisot confirme qu'il interviendra bien tous les soirs dans "Le Grand Journal" depuis la Croisette.

Chaque dimanche à 19h, puremedias.com est partenaire des "Dessous de l'Ecran", l'émission médias de RTL. Hier, Philippe Robuchon et Benoît Daragon ont reçu Michel Denisot, qui était déjà sur la Croisette, où il s'apprête à couvrir le Festival de Cannes pour Canal+.

À lire aussi
Repas clandestins : Alain Duhamel reconnait avoir déjeuné avec Brice Hortefeux
Personnalités
Repas clandestins : Alain Duhamel reconnait avoir déjeuné avec Brice Hortefeux
Après avoir jugé "effrayante" Hoshi, Fabien Lecoeuvre présente ses excuses
Personnalités
Après avoir jugé "effrayante" Hoshi, Fabien Lecoeuvre présente ses excuses
Doc Gyneco placé en garde à vue pour des faits de violences conjugales
Personnalités
Doc Gyneco placé en garde à vue pour des faits de violences conjugales
Le danseur Patrick Dupond ("DALS", "Prodiges") est mort
Personnalités
Le danseur Patrick Dupond ("DALS", "Prodiges") est mort

Pendant 10 jours, l'ancien présentateur du "Grand Journal" va proposer tous les soirs "La quotidienne du festival", qui sera diffusé sur Canal+ vers 22h30 (avec une rediffusion en clair le lendemain à 18h25). "Quand j'ai vu que la chaîne supprimait tout ce qui était prévu initialement, et qu'elle voulait tout de même qu'il y ait une présence de Canal+ à Cannes pour parler du festival, j'ai proposé de refaire une émission que j'avais déjà faite dans les années 90. C'était un petit module de 6 minutes, qui relatait le soir tout ce qui s'était passé dans la journée. Cette année, ce sera un film de 15 minutes qui résumera ma journée, ce que je vois, mes rencontres...", a expliqué Michel Denisot.

"Ce n'est pas le festival de Canal+, mais le festival de Cannes"

"Je ferai aussi 5 minutes en clair dans 'Le Grand Journal'. Il n'a jamais été question que je n'y sois pas, sinon on me l'aurait dit", a assuré l'animateur, coupant court aux rumeurs de dispute avec Maïtena Biraben. "Je n'ai jamais été en contact avec Maïtena ni avec la chaîne à ce sujet. Qu'il y ait eu des problèmes en interne dans la chaîne, c'est possible. Mais je n'ai jamais été mêlé de quoi que ce soit dans ce petit épisode. (...) Il n'y a pas de problème, j'ai passé l'âge de tout ça", a-t-il ajouté.

Michel Denisot est également revenu sur le dispositif minimaliste déployé cette année par la chaîne, qui avait habitué à investir bien plus massivement la Croisette. "Ce n'est pas le festival de Canal+, mais le festival de Cannes. On avait peut être poussé le bouchon un peu loin mais ça fonctionnait. Puis ça a fonctionné un peu moins bien... (...) On est effectivement beaucoup moins nombreux. Il y a eu, vous le savez, un changement d'orientation sur la présence de Canal à Cannes qui était ce qu'elle était depuis 25 ans. Je viens à Cannes depuis 1985, et je retrouve un peu les conditions du début. On faisait des émissions où l'enthousiasme primait sur les moyens. Et parfois on est plus créatifs quand on a moins de moyens !", a déclaré Michel Denisot.

"Canal avait vingt ans d'avance quand elle a été créée, maintenant elle a un peu de retard"

Michel Denisot a estimé qu'il était "légitime" que la nouvelle direction du groupe s'interroge sur la rentabilité de la chaîne cryptée. "Le modèle économique de Canal+ est le même depuis 1984. La chaîne avait vingt ans d'avance quand elle a été créée, maintenant elle a un peu de retard. Sur le cinéma comme sur le sport, la chaîne a perdu des monopoles et l'abonnement est cher pour beaucoup de gens. Quand on est malade, il faut soigner", estime Michel Denisot, qui dit ne vouloir juger Vincent Bolloré que sur "ses résultats", souhaitant qu'il réussisse à relancer Canal+.

Enfin, l'ancien présentateur du "Grand Journal" a confirmé sa déception face la méforme de son ancienne émission. "'Le Grand Journal' a commencé à descendre il y a plusieurs saisons. Le record d'audience est de 3,2 millions, on en est loin aujourd'hui. (...) Vu les résultats, je pense que le concept est à retravailler", a lancé celui qui aimerait que "Conversations secrètes" devienne une mensuelle.

Cette interview a été suivie d'un débat sur les rumeurs de vente de la chaîne iTELE.

l ECOUTEZ l'intégralité des "Dessous de l'écran" du 8 mai

l'info en continu
"L'essentiel chez Labro" : Le nouveau rendez-vous de Philippe Labro débute ce soir sur C8
Programme TV
"L'essentiel chez Labro" : Le nouveau rendez-vous de Philippe Labro débute ce soir...
Donald Trump accusé d'avoir espionné des journalistes du "Washington Post"
International
Donald Trump accusé d'avoir espionné des journalistes du "Washington Post"
Eric Zemmour : "TF1 est une télévision de gauche"
TV
Eric Zemmour : "TF1 est une télévision de gauche"
Audiences samedi : L'écart se resserre entre les JT de TF1 et France 2, Bon score pour la spéciale de "On est en direct"
TV
Audiences samedi : L'écart se resserre entre les JT de TF1 et France 2, Bon score...
Audiences : "Cassandre" leader devant "The Voice", Nagui en baisse
TV
Audiences : "Cassandre" leader devant "The Voice", Nagui en baisse
TF1 : Louane héroïne d'une série sur les médiums
Séries
TF1 : Louane héroïne d'une série sur les médiums
Vidéos Puremedias