Michel Field : "Je n'aurais sans doute pas d'autre choix que de partir"

Partager l'article
Vous lisez:
Michel Field : "Je n'aurais sans doute pas d'autre choix que de partir"
Michel Field
Michel Field © PAVIOT Tristan
"Le Journal du Dimanche" a consacré un portrait au directeur de l'information de France Télévisions.

Quid de son avenir après la présidentielle ? Le Journal du Dimanche a consacré aujourd'hui une page au directeur de l'information de France Télévisions, Michel Field, dans laquelle il se confie sur sa manière de travailler au sein du groupe et ses relations avec le milieu politique. De plus, l'agrégé de philosophie s'interroge sur sa longévité dans le service public, à quelques mois de l'élection du prochain président de la République française.

À lire aussi
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
David Ginola quitte "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
David Ginola quitte "La France a un incroyable talent" sur M6

Un destin lié à celui de Delphine Ernotte ?

"Je n'aurais sans doute pas d'autre choix que de partir : on appelle ça le syndrome du petit chef de service du ministère qui valse à chaque élection... Ai-je bien pris la mesure de la complexité de cette maison et de son environnement ?", se demande-t-il un brin ironique. Comme Arlette Chabot avec Patrick de Carolis ou Thierry Thuillier avec Rémy Pflimlin, Michel Field sait que sa carrière à la tête de l'information de France Télévisions est liée à l'avenir de Delphine Ernotte.

L'ancien journaliste de LCI revient aussi sur l'éviction de Guilaine Chenu et Françoise Joly de la présentation d'"Envoyé Spécial", émission aujourd'hui dirigée par Elise Lucet. Il avoue avoir fait des "maladresses", mais il se justifie d'avoir été "en surrégime", "absorbé" par le lancement poussif de la chaîne du service public franceinfo.

"Si on n'aime pas la politique spectacle, on ne va pas sur le canapé de Karine Le Marchand"

Michel Field poursuit sur les liens qu'il entretient avec la classe politique, dont il confesse "un délit d'ancienneté" avec les principaux dirigeants français. Lors de la campagne de la primaire de la droite, le patron de l'information de France Télévisions, avoue s'être attiré les foudres de certains candidats : les proches de Nicolas Sarkozy sur l'enquête sur Bygmalion, ceux d'Alain Juppé pour les débatteurs choisis - Robert Ménard et Jérôme Kerviel - lors de son passage dans "L'Emission Politique", etc.

Autre anecdote racontée par l'ancien présentateur d'Europe 1, lorsque François Fillon s'est plaint au troisième échange de la primaire des Républicains de la "conception du débat en termes de spectacle", Michel Field lui a sèchement répondu : "Si on n'aime pas la politique spectacle, on ne va pas sur le canapé de Karine Le Marchand !" Malgré cela, le philosophe devra continuer à jouer les funambules puisque l'ex-député de la Sathe a été désigné candidat de la droite et sera certainement amené à revenir débattre sur France Télévisions.

Michel Field
Michel Field
Michel Field : "Il y aura un deuxième numéro du 'Grand Oral'"
Michel Field a refusé de présenter "Le grand échiquier" sur France 2
Michel Field : "J'ai été heureux et fier d'avoir travaillé avec vous"
Débat Macron/Le Pen : Michel Field réagit aux accusations d'un cadre du Front national
Voir toute l'actualité sur Michel Field
Sur le même thème
l'info en continu
Nick Cordero ("New York Unité Spéciale") est mort
TV
Nick Cordero ("New York Unité Spéciale") est mort
Charles Consigny de retour aux "Grandes Gueules"
TV
Charles Consigny de retour aux "Grandes Gueules"
Karim Zéribi jugé pour abus de confiance et abus de biens sociaux
Justice
Karim Zéribi jugé pour abus de confiance et abus de biens sociaux
Ennio Morricone est mort
Cinéma
Ennio Morricone est mort
Audiences dimanche : Les JT de TF1 en forme, "Sept à Huit" plus fort que "66 minutes", "Jouons à la maison" au million
Audiences
Audiences dimanche : Les JT de TF1 en forme, "Sept à Huit" plus fort que "66...
Audiences : "2012" leader sur TF1, "Hudson & Rex" stable, "Les 100 lieux qu'il faut voir" démarre fort
Audiences
Audiences : "2012" leader sur TF1, "Hudson & Rex" stable, "Les 100 lieux qu'il...
Vidéos Puremedias