Nicolas de Tavernost juge "tout à fait envisageable" un ticket avec TF1 pour les JO 2024 de Paris

Partager l'article
Vous lisez:
Nicolas de Tavernost juge "tout à fait envisageable" un ticket avec TF1 pour les JO 2024 de Paris
Nicolas de Tavernost dans "Les dessous de l'écran" sur RT
Hier à 19h, le président du directoire du groupe M6 était l'invité des "Dessous de l'écran" sur RTL.

Dimanche à 19h dans "Les dessous de l'Ecran" sur RTL, Philippe Robuchon et Benjamin Meffre recevaient en premier invité Nicolas de Tavernost, le président du directoire de M6. A la veille du rachat du pôle radio de RTL par son groupe, Nicolas de Tavernost a expliqué les enjeux de cette opération.

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

Nicolas de Tavernost a notamment justifié ce rachat par "une compétition très forte à l'intérieur des médias", qui oblige à "regrouper nos forces, dans le respect des antennes". Si ce rachat n'aura aucun impact sur les auditeurs, il permettra le développement de "différents aspects en commun qui vont (...) faire progresser les stations".

"Il y aura deux rédactions, deux entités tout à fait différentes"

Nicolas de Taversost a par ailleurs précisé que les animateurs des radios du groupe RTL pourront continuer à travailler sur d'autres chaînes de télévision que celles du groupe M6 (M6, W9, 6ter, Paris Première). "Il n'est pas question d'interdire à qui que ce soit d'aller continuer de faire son métier (...) A nous aussi de les convaincre quand il y a des opportunités pour faire des choses en commun", a-t-il ajouté. D'un point de vue éditorial, Nicolas de Tavernost a notamment évoqué un rapprochement entre Paris Première, chaîne du groupe M6, et le service culturel de RTL, ou encore un autre entre W9, chaîne à coloration musicale, et RTL 2, la radio musicale du pôle radio de RTL.

Le dirigeant a par ailleurs confirmé que les deux rédactions de M6 et RTL resteront autonomes, avec des lignes éditoriales différentes qui seront préservées. "La radio, ce n'est pas de la télé même s'il y a des aspects communs donc il y aura deux rédactions, deux entités tout à fait différentes. Simplement, ces entités seront amenées à collaborer, à travailler ensemble (...) On va travailler pour voir tout ce qui peut être mutuellement profitable", a expliqué Nicolas de Tavernost.

"Un ticket avec TF1 pour les JO 2024 est tout à fait envisageable"

Au sujet de la chaîne M6, le président du directoire a réaffirmé l'objectif d'atteindre cette saison les 10% de part d'audience. En matière de programmes, le président du directoire a notamment affirmé son intérêt pour les droits des JO 2024 à Paris, déclarant "tout à fait envisageable" de faire un ticket avec TF1, comme son groupe est en train de le faire pour les droits des matchs de l'équipe de France masculine de football. "C'est d'ailleurs un moyen pour le service public de faire des économies en partageant avec nous", a-t-il glissé avec humour à propos de France Télévisions, diffuseur historique des Jeux olympiques.

Nicolas de Tavernost "prêt à tout" pour obtenir une rémunération des FAI

Concernant les opérateurs télécom, Nicolas de Tavernost a réaffirmé son intention d'obtenir de ces derniers une participation aux recettes tirées de la diffusion des chaînes de télévision du groupe M6. "Nous sommes prêts à tout. Nous sommes prêts à faire prévaloir notre point de vue. Il n'est pas envisageable que nos signaux ne soient pas rémunérés par ceux qui les diffusent et qui en tirent une rémunération", a-t-il affirmé. Avant de préciser : "Mais je préfère m'inscrire dans un cadre de discussions. Ne commençons pas par faire le contrat de divorce avant d'essayer de faire le contrat de mariage".

Abordant enfin Paris Première, Nicolas de Tavernost a précisé qu'il ne redemandera pas au CSA le passage en clair de sa chaîne s'il arrive à renouveler les contrats de diffusion entre Paris Première et les opérateurs télécom. Si ce n'est pas le cas, le président du directoire de M6 retournera en revanche voir une troisième fois le CSA pour un passage en gratuit. "J'ai bon espoir qu'on puisse aboutir", a-t-il ajouté à propos des négociations en cours avec les opérateurs télécom.

l ECOUTEZ ici l'intégralité des "Dessous de l'écran" du dimanche 1er octobre 2017.

Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost propose la suspension de la publicité sur France Télévisions et Radio France
Nicolas de Tavernost veut tester des programmes sur W9 pour les diffuser ensuite sur M6
M6 : Nicolas de Tavernost pourra bien rester en poste jusqu'en 2022
Nicolas de Tavernost pourrait rester à la tête de M6 jusqu'en 2022
Voir toute l'actualité sur Nicolas de Tavernost
Autour de Nicolas de Tavernost
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : Quelle audience pour Atalanta/PSG sur RMC Sport ?
Audiences
Audiences : Quelle audience pour Atalanta/PSG sur RMC Sport ?
Ligue des champions : Éric Di Meco ne commenterait pas une finale avec le PSG
Sport
Ligue des champions : Éric Di Meco ne commenterait pas une finale avec le PSG
France 2 diffuse le "Montreux Comedy fête ses 30 ans" avec Kev Adams ce soir
Programme TV
France 2 diffuse le "Montreux Comedy fête ses 30 ans" avec Kev Adams ce soir
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Business
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
TV
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Presse
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Vidéos Puremedias