Nicolas Hulot retire sa plainte en diffamation contre "Ebdo"

Partager l'article
Vous lisez:
Nicolas Hulot retire sa plainte en diffamation contre "Ebdo"
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Nicolas Hulot
Nicolas Hulot © Abaca
L'hebdomadaire aujourd'hui disparu avait révélé des faits présumés de harcèlement sexuel et de viol visant l'ancien ministre.

Il n'y aura pas de procès. L'AFP a appris auprès de l'avocat de Nicolas Hulot que l'ancien ministre de la transition écologique et solidaire a décidé de retirer sa plainte en diffamation contre l'hebdomadaire "Ebdo", déposée en mars dernier, un mois après la parution d'un article controversé le concernant. Depuis, le magazine créé par les équipes de "XXI" et de "6 mois" a cessé sa parution, deux mois seulement après son lancement. Le 9 février dernier, dans son 5e numéro, l'hebdomadaire titrait en Une "L'affaire Nicolas Hulot" révélant deux affaires distinctes et datant de plusieurs années en arrière. L'écologiste était accusé de harcèlement sexuel à l'encontre d'une ancienne collaboratrice de sa fondation et de viol sur une autre femme, par ailleurs petite-fille d'un célèbre homme politique dont le nom n'avait pas tardé à être révélé sur la place publique.

À lire aussi
"Paris Match" : La rédaction dénonce la disparition progressive des "Une" people depuis l'arrivée de Vincent Bolloré
Presse
"Paris Match" : La rédaction dénonce la disparition progressive des "Une" people...
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Presse
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne publicitaire de CNews
Presse
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne...
Baromètre de "La Croix" : La confiance des Français dans les médias remonte
Presse
Baromètre de "La Croix" : La confiance des Français dans les médias remonte

Ces derniers faits remonteraient à 1997, mais une plainte avait été déposée en 2008 par l'intéressée avant d'être classée sans suite, les faits étant prescrits. "Une plainte elle aussi d'un genre nouveau, classée sans suite, dont on ne connaît pas le contenu, dont on ne sait rien hormis la date et que l'hebdomadaire a reconnu, après coup, n'avoir jamais eue en main. Pas de PV, pas de docs. Seulement des témoignages imprécis et qui exigent de rester anonymes", s'était moqué "Le Canard Enchaîné" quelques jours après la parution du fameux article.

La veille de la parution de cette enquête de huit pages dans "Ebdo", signée des journalistes Anne Jouan et Laurent Valdiguié, Nicolas Hulot avait pris les devants en venant sur le plateau de la matinale de Jean-Jacques Bourdin. "J'ai peur de la rumeur mais pas de la vérité", avait-il notamment déclaré, confiant être dans "une rage folle". "Les deux affaires que va évoquer le journal demain n'en sont pas et n'ont aucun contenu", avait-il ajouté.

Un bras de fer médiatique s'était dès lors engagé puisque l'équipe de "L'Ebdo" avait à son tour défendu son enquête dans les médias, même si une partie de la rédaction était divisée sur le bien-fondé de cet article. "Nous avons une source directe avec confirmation et recoupements. Nous avançons un témoignage avéré, solide", avait estimé le directeur de la rédaction, Patrick de Saint-Exupéry.

"Un coup de com' et une instrumentalisation de la justice"

Par l'intermédiaire de son avocat, l'ancien directeur de la publication d'"Ebdo", Thierry Mandon, estime désormais que "Nicolas Hulot se désiste opportunément (...) d'une action en diffamation sur laquelle il a abondamment communiqué mais qui promettait de tourner à son désavantage". Même son de cloche du côté de la journaliste Anne Jouan, co-auteure de l'enquête, qui a tweeté hier soir : "Alors que notre offre de preuve était bouclée, nos témoins prêts à témoigner et que nous nous apprêtions à défendre notre article pour prouver l'exactitude de nos informations corroborées par de nouveaux éléments, la plainte de Nicolas Hulot n'était en fait qu'un coup de com' et une instrumentalisation de la justice. L'intéressé a sans doute préféré éviter un débat au fond trop délicat pour lui".

Nicolas Hulot
Nicolas Hulot
Affaire Nicolas Hulot : L'enquête pour viol et agression sexuelle classée sans suite pour prescription
Accusé de violences sexuelles dans une enquête d''Envoyé spécial', Nicolas Hulot "quitte la vie publique"
"On refait le monde" : Nicolas Hulot furieux après un échange tendu avec Abnousse Shalmani
Voir toute l'actualité sur Nicolas Hulot
l'info en continu
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur Paris Première
TV
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur...
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Radio
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de vapotage
Justice
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de...
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
TV
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
Paco Rabanne est mort
Personnalités
Paco Rabanne est mort
Audiences : Un mois après son arrivée, "Amour, gloire et beauté" fait-elle mieux sur TF1 que sur France 2 ?
Audiences
Audiences : Un mois après son arrivée, "Amour, gloire et beauté" fait-elle mieux...