"Ebdo" s'arrête deux mois après son lancement

Partager l'article
Vous lisez:
"Ebdo" s'arrête deux mois après son lancement
Laurent Beccaria président de la société éditrice de "Ebdo"
Laurent Beccaria président de la société éditrice de "Ebdo" © Abaca
Le magazine sortira son dernier numéro ce vendredi.

Fin de partie pour "Ebdo". Selon les fondateurs Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry à l'AFP, le journal s'arrête deux mois après son lancement et son éditeur s'est déclaré en cessation de paiement. Toutefois, le magazine a fait savoir qu'il sortira demain son dernier numéro. Dans un communiqué, "Ebdo" a souligné que "la rédaction avait réussi de belles choses" en deux mois et s'est félicité des "20.000 lecteurs qui ont acheté ou reçu chaque semaine ce journal de poche qui ne ressemble à aucun autre."

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...

Les fondateurs reconnaissent un "échec commercial"

"Un journal sans publicité ne peut pas vivre sans lecteurs. S'il ne se vend pas, il meurt. C'est la règle du jeu et nous la connaissions avant de nous lancer dans l'aventure d'un journal indépendant et sans publicité", a poursuivi le communiqué du journal, avant de conclure : "Il reste le formidable espoir suscité par ce journal, ces mois intenses de préparation, l'innovation de la source et de grandes émotions vécues ensemble, malgré quelques tempêtes."

A l'AFP, les fondateurs ont reconnu un "échec commercial", en raison de ventes décevantes qui se sont ajoutées au retrait d'investisseurs et de deux banques. Rollin Publications a demandé la nomination d'un administrateur judiciaire pour "préserver l'activité" des revues XXI et 6mois qu'il édite également, et sauvegarder une partie de ses 63 emplois.

L'hebdomadaire, créé par l'équipe des revues "XXI" et "6 mois" et édité par Rollin Publications, avait vu le jour à l'issue d'une campagne de financement participatif auréolée de succès : un peu plus de 400.000 euros avaient été récoltés pour un objectif affiché au départ de 150.000 euros. "Ebdo" comptait même près de 6.000 abonnés avant la sortie de son premier numéro le 12 janvier dernier.

Le traitement controversé de l'affaire Hulot

Près d'un mois après son lancement, "Ebdo" s'était retrouvé au coeur d'une polémique pour son enquête controversée sur le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, accusé de violences sexuelles par le journal. Le principal intéressé a déposé plainte pour diffamation contre le titre. "Ce n'est pas du journalisme et pour l'instant, ma seule réponse sera judiciaire", estimait mi-mars le ministre sur France Inter. La méthode employée par "Ebdo" avait été critiquée par ses confrères, notamment par "Le Canard Enchaîné".

Le 15 mars dernier, "Libération" faisait part des difficultés financières d'"Ebdo" et citait les rumeurs de liquidation judiciaire, de plan social ou encore de cessation de parution qui circulaient en interne. Selon le journal, l'affaire Hulot avait même fait fuir un investisseur individuel. Les résultats obtenus par "Ebdo" étaient en-deçà des espérances avec 8.000 abonnés et des ventes au numéro qui stagnaient entre 8.000 et 10.000 exemplaires chaque vendredi, loin des 70.000 abonnés et des 20.000 exemplaires écoulés attendus.

A toutes ces déceptions étaient venues se greffer les difficultés économiques du distributeur de presse Presstalis, qui a dû décaler ses paiements, mais aussi des tensions en interne. "Le choc des cultures à l'intérieur de la rédaction a été mésestimé, et son effet sur le temps qu'il faut pour créer un collectif", témoignait Patrick de Saint-Exupéry, co-directeur de la rédaction de "Ebdo" dans "Libération".

- Christophe Gazzano et Florian Guadalupe

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Sheka

Tu peux pas t'en empêcher hein !



Plouf

La plainte déposée après la prescription a été confirmée par le parquet. Que leur reprochez-vous ?



Plouf

C'est très Charlie



Plouf

Le "Quotidien" papier ?



Walladoox

A croire que ca a ete créé juste pour sortir cette étrange affaire Hulot.



Rafael Diraz

Super bonne nouvelle !!!!
Un magazine qui se veut différent et qui finalement... est comme les autres !!!
Après l'affaire Hulot, j'ai arrêté de l'acheter...
A vouloir faire, à tout prix, du sensationnel, on peut se casser la gueule !!!
La preuve...



ritch14

bonne nouvelle ! nicolas doit être content .



Furious Angel

Sans parler de l’affaire Hulot, comment imaginer qu’in hebdo puisse se lancer aujourd’hui ? Society est différent mais ebdo n’avait aucune chance



Alexander Hugues Minto

oui mais la , vous ne parlez plus journalisme....:)



NorbertGabriel

Bin justement le parfait exemple de la vacuité journalistique... ;)



Alexander Hugues Minto

Il faudrait qu il est quelque chose a lire dedans......



Alexander Hugues Minto

Ils n ont pas ouvert leur torchon au moment de la distribution des 1 milliard pour les journaux papier ?



Jonas!

Tant mieux, c'était de la merde !



NorbertGabriel

C'est un excellent conseil, mais en effet, un peu difficile à concrétiser..

Kala-harakiri THU 22 mars 2018 13:51:56 +/- 0300



NorbertGabriel

Avis aux heureux possesseurs des 3 numéros, cette intégrale sera peut-être collector hors de prix un jour..

Rosebud THU 22 mars 2018 13:51:53 +/- 0900



Box office story

Y a une chose exacte c'est que la chute de Presstalis coûte cher à tout le Monde. J'ai vu le prix de la revue que j'achète a mon fiston passer de 3.95 a 4.95 euros ce mois-ci. L'explication de la revue vient que bien qu'ils soit distribués par les messageries de Lyon, l'ensemble de la presse doit régler 2.25% de son chiffre d'affaire à presstalis même sans être affilié ! Et ce durant 4.5 ans, une décision du Gouvernement. En plus ils doivent régler une nouvelle taxe verte pour utiliser du papier.
Alors ils conseillent de s'abonner car cela coutera 2.90 port inclus, ce que je vais faire pour économiser du budget. Peut être que cette taxe forcée va provoquer une hausse des abonnements au dépend de la distribution en kiosques. Déjà que chez Presstalis les palettes sont divisée par deux et que le temps de travail effectif est faible. Le prix des revues explose et cela aura un effet inverse et ne fera que favoriser le numérique.



marc paget

Courage aux salariés.

Toutefois à trop dire : C'est nouveau, différent des autres, mieux que les autres, formidable... Etc. Ca ne fait pas tout.

Perso, je n'aimais pas trop la mise en page sans parler de "l'affaire Hulot"...
N'est pas Médiapart ou le Canard qui veut...



Box office story

Oui c'est un "prout prout ma chère"



Box office story

C'est vrai. c'est de l'humour noir.



Aucunavis

Mon dieu, j’espère qu'il va retrouver du boulot assez facilement après avoir été bien subventionner pas le trou duc que je suis.

"Laurent Beccaria est le fils d'Yves Beccaria et Mijo Denoix de Saint Marc, anciens directeurs généraux de Bayard Presse. Il est aussi le petit-neveu d'Hélie de Saint Marc, de qui il a écrit la biographie, publiée en 1989. Il est le neveu de Renaud Denoix de Saint Marc , vice-président du conseil d'État."



Nonos

D'un goût très douteux votre comm'...



Nonos

Ils déposent le bilan pour ne pas avoir à payer les dommages et intérêts auxquels N.H. peut prétendre.
Il y a donc une justice !
Avant de traîner un ministre d'état dans la boue, il faut s'assurer d'avoir un dossier plus que solide. Le leur frisait le pathos. Le vide abyssal.



Box office story

Ce qui aurait pu relancer les ventes c'est que la rédaction se fasse exécuter à coups de Kala par des djihadistes, mais je comprends que c'est investissement un peu difficile à faire.



Linkinito

On rappelle les "deux ans de trésorerie" ?

Pour moi ce magazine c'est une tentative pour cacher de l'argent...



ElRom16

Moralité : Avant de vouloir publier tout et n'importe quoi, faut réfléchir aux conséquences. Encore plus quand on est une jeune marque, que personne ne connait, avec aucune trésorerie d'avance.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"E=M6 Family" : Mac Lesggy débarque dès ce soir sur Gulli
TV
"E=M6 Family" : Mac Lesggy débarque dès ce soir sur Gulli
"The Crown" : La saison 3 mise en ligne aujourd'hui sur Netflix
Séries
"The Crown" : La saison 3 mise en ligne aujourd'hui sur Netflix
France 5 : "C politique" passe en prime pour une spéciale "1 an des Gilets jaunes" ce soir
Programme TV
France 5 : "C politique" passe en prime pour une spéciale "1 an des Gilets jaunes"...
Audiences : Quel score à J+7 pour la première de "Mask Singer" sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score à J+7 pour la première de "Mask Singer" sur TF1 ?
Audiences samedi : record de saison pour "ONPC", bon lancement pour "De quoi j'me mêle" le samedi
TV
Audiences samedi : record de saison pour "ONPC", bon lancement pour "De quoi j'me...
Audiences: "Commissaire Magellan" leader devant "Danse avec les stars", bon lancement pour "La lettre"
TV
Audiences: "Commissaire Magellan" leader devant "Danse avec les stars", bon...
Vidéos Puremedias