Nikos Aliagas : "Pourquoi je quitte '50 Minutes Inside' sur TF1"

Partager l'article
Vous lisez:
Nikos Aliagas : "Pourquoi je quitte '50 Minutes Inside' sur TF1"
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision dès son plus jeune âge. Télévore et curieux de nature, il peut se passionner pour une saison de “The Voice”, un documentaire, un débat dans “C ce soir” ou une compétition sportive. Autre terrain de jeu : les réseaux sociaux.
Générique de "50' inside", le magazine de Nikos Aliagas sur TF1 © Abaca
Dans un entretien exclusif accordé à Puremédias.com, Nikos Aliagas annonce son départ de "50 Minutes Inside" sur TF1 après 16 ans de bons et loyaux services.

Une page se tourne pour Nikos Aliagas. Après 22 ans chez TF1 et 16 ans à l'animation de "50 Minutes Inside", l'animateur a décidé de quitter l'émission people des samedis de la Une à la fin de la saison. Après une saison 2022/2023 chargée, marquée notamment par le retour de la "Star Academy" et un "pépin de santé" qui l'a empêché de présenter les "NRJ Music Awards", le présentateur de 53 ans a décidé de lever le pied. Il se confie en exclusivité à puremedias.com.

À lire aussi
"Tous les Enfoirés sont en colère, c'est intolérable" : Le coup de gueule Nolwenn Leroy face à la situation dramatique des Restos du coeur
Interview
"Tous les Enfoirés sont en colère, c'est intolérable" : Le coup de gueule Nolwenn...
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire engueuler" : Hugo Clément décrypte le succès de son émission sur France 5
Interview
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire...
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place par rapport à ma propre carrière"
Interview
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place...
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté 'Affaire conclue'" : La mise au point cash de Caroline Margeridon
Interview
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté...

Propos recueillis par Benjamin Rabier.

Pourquoi avoir décidé d'arrêter l'animation de "50 Minutes Inside" sur TF1 ?
Ça a été longtemps mûri et réfléchi. En accord avec mes patrons, j'ai décidé d'arrêter car ma saison 2023/2024 va être chargée avec les nouvelles saisons de "Star Academy" et "The Voice". "50 Minutes Inside" est l'émission que je présente depuis le plus longtemps dans ma carrière. C'est une grande partie de ma vie. Je me dis qu'il faut savoir passer la main et le faire quand je peux le faire. Je souhaite concentrer les enjeux de ma rentrée sur les samedis soirs. En plus de "The Voice" et la "Star Academy", il y a les "NRJ Music Awards", "La Chanson de l'année", etc.

Quand avez-vous pris cette décision ?
Cette année. Entre la "Star Ac" et "The Voice" et mes autres émissions, j'ai énormément travaillé. Je l'ai fait avec plaisir. Je ne quitte pas "50 Minutes Inside" sur une quelconque note d'amertume, je pars avec joie. Mais je me suis souvent demandé si les gens avaient envie de me voir tout le temps. Il y a d'autres animateurs. Depuis 16 ans, je prends l'antenne à 17h50 et la rends à 1h du matin le samedi. C'est beaucoup. Je veux prendre du temps pour moi, pour me concentrer sur des enjeux autres et développer ce que je fais de plus en plus autour de la photo.

Ils ont dit
"Une fille pour me remplacer, ça pourrait être sympa"
Nikos Aliagas

L'émission va-t-elle perdurer sans vous ?
Bien sûr. J'ai eu de la chance de pouvoir développer "50 Minutes Inside". Je partirai sans aucun regret et avec beaucoup de fierté de laisser une belle émission qui va perdurer après mon départ. Elle saura s'adapter à l'air du temps. Passer le relais me ravit. J'ai fait ma part, le bébé est une adolescente désormais. Je pense y avoir mis mon ADN, maintenant il faut laisser l'adolescente grandir et la laisser devenir adulte. La chaîne décidera qui me remplacera. Quand j'ai quitté "C'est Canteloup" après huit ans, j'étais heureux de passer le relais à Alessandra Sublet. C'est bien aussi qu'il y ait des figures féminines à l'antenne mais c'est à la chaîne de le décider.

Qui voyez-vous pour vous remplacer ?
Ce n'est pas à moi de le dire. Vraiment. Les émissions que tu présentes ne t'appartiennent pas. C'est à Ara Aprikian et Rodolphe Belmer de choisir. Une fille ça peut être sympa.

A LIRE AUSSI : "On se retrouvera d'une façon ou d'une autre" : Nikos Aliagas fait ses adieux à "50 Minutes Inside" après 16 ans à la tête du magazine de TF1

Ils ont dit
"On travaille avec le groupe TF1 sur le développement de grands entretiens"
Nikos Aliagas

Vous avez instauré des entretiens dans l'émission. Songez-vous à les développer ailleurs ?
Avant d'être un animateur, je suis journaliste. J'ai passé ma vie à mettre les autres dans la lumière et à les interviewer. J'ai commencé ce métier il y a 36 ans. Mon premier métier sur Euronews était de faire des interviews et des documentaires. L'idée est de faire des grands entretiens et de développer des rencontres un peu plus profondes comme je peux le raconter autour de mes expositions. C'est quelque chose sur lequel on travaille avec le groupe TF1. C'est quelque chose que je vais garder mais ce sera événementiel et plus toutes les semaines. On va continuer à plancher sur des noms et sur la façon de mettre tout ça en image. Être derrière la caméra et mettre l'autre dans la lumière, ça me tient à coeur.

Cela pourrait prendre la forme de prime sur TMC ?
C'est encore abstrait mais ça peut être une idée...

Est-ce qu'il y a une rencontre de "50 Minutes Inside" que vous garderez en tête ?
Il y en a beaucoup mais je pense ça restera les grands entretiens avec ceux qui avaient énormément de vécu. Je pense à Charles Aznavour par exemple qui m'avait reçu chez lui dans le Sud. Après, avec Brad Pitt, on a bien rigolé mais pas seulement. Avant le grand succès, je me souviens des débuts de Bradley Cooper, puis un peu plus tard, de ma rencontre avec Mireille Darc. Je regrette de ne jamais avoir fait Alain Delon. Mon père était son tailleur dans "Borsalino". J'aurais aussi aimé faire Jean-Paul Belmondo, Nina Simone, George Michael...

Ils ont dit
"J'ai bien morflé mais je vais mieux"
Nikos Aliagas

Quand animerez-vous votre dernier numéro de "50 Minutes Inside" ?
Je ne sais pas encore. On discute avec la direction de TF1. Mais je voudrais saluer ici le boulot des équipes. "50 Minutes Inside" est une équipe de journalistes exceptionnelle. On a grandi ensemble. C'est une belle histoire. Je pense aussi à Sandrine Quétier qui a été ma consoeur pendant des années. Mais aussi à Guillaume Lacroix qui a lancé l'émission, une semaine avant que j'arrive. Je l'ai remplacé à l'animation de l'émission, il en est devenu le rédacteur en chef et est devenu l'un de mes meilleurs potes. Je suis même le parrain de son fils. C'est rare à la télévision. Aujourd'hui, c'est un des patrons de Brut. "50 Minutes Inside" a été un joli vivier.

Outre la "Star Academy", "The Voice", les "NMA" et "La chanson de l'année", "La chanson secrète" reviendra-t-elle sur TF1 ?
J'espère. C'est une belle émission. J'aimerais bien la continuer. On en a tourné peu cette année car le planning était aussi chargé pour les équipes de DMLSTV avec le retour de la "Star Academy". On en fait quelques-unes par an donc ça serait bien d'en refaire.

On a beaucoup parlé de votre santé ces derniers mois : comment allez-vous ?
Je vais mieux. Quand tu es aux commandes de grosses émissions et qu'il t'arrive un pépin, ça se remarque. Il y a eu une glissade sur un angle mort du plateau, je me suis relevé et j'ai tourné "The Voice" la semaine d'après. Heureusement, on n'a pas vu grand chose à l'écran. Personne n'est à l'abri d'un accident ou de la maladie. Dans nos métiers, c'est imparable, si tu n'es pas en forme, ça se voit. Je n'ai pas fait les "NRJ Music Awards" cette année. Camille (Combal) s'est vraiment bien débrouillé. Il faut être en forme pour le faire. Je vais avoir 54 ans dans quelques jours. Je me sens en forme mais j'ai bien morflé à ce moment-là. Je suis remonté et ça va mieux.

Allez-vous poursuivre vos expositions?
Oui. L'exposition en cours à Venise cartonne, elle a été prolongée jusqu'au mois de novembre. Il y a une exposition importante qui commence pour moi à partir du 8 juin qui s'appellera "Le spleen d'Ulysse". Le lendemain, le 9 juin, je sors le livre éponyme aux éditions La Martinière. J'ai envie de continuer les photos et raconter mes histoires. Je veux avoir un peu plus de temps pour moi, pour pouvoir le partager encore plus avec mes enfants. Plus le temps passe, plus c'est important pour moi d'être présent pour mes enfants et ma famille.

Nikos Aliagas
Nikos Aliagas
"C'est tellement émouvant" : Lola Dewaere émue par une déclaration de Nikos Aliagas dans "C à vous" sur France 5
"Arrête de te foutre de ma gueule !" : La mère de Nikos Aliagas réprimande son fils en direct dans "Télématin"
"NRJ Music Awards" : Nikos Aliagas blessé et remplacé à la dernière minute à la présentation sur TF1
Voir toute l'actualité sur Nikos Aliagas
Autour de Nikos Aliagas
  • Johnny Hallyday
  • Valérie Damidot
  • Nicolas Canteloup
  • Sandrine Quétier
  • Jenifer
  • Nolwenn Leroy
  • Christine Bravo
  • Quentin Mosimann
  • Olivia Ruiz
  • Sofia Essaidi
  • Grégory Lemarchal
  • Vincent Cerutti
  • Star Academy
  • Star Academy 8
  • NRJ Music Awards
l'info en continu
Retour de "Mariés au premier regard" sur M6, "Les Segpa" sur C8, "It's a Sin" sur France 2 ... Les temps forts de la télévision du 16 au 22 mars 2024
TV
Retour de "Mariés au premier regard" sur M6, "Les Segpa" sur C8, "It's a Sin" sur...
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper à la publicité
Plateforme
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper...
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le mardi sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le...
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs démarrages de l'histoire de la plateforme en cumulant 153 millions d'heures vues
Séries
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs...
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle de Nora Hamzawi, la sortie de "CE2", le film de Jacques Doillon, reportée
Cinéma
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle...
Déprogrammation : W9 bouscule sa grille ce mercredi pour diffuser Espagne-France, la finale de la Ligue des Nations féminine 2024
TV
Déprogrammation : W9 bouscule sa grille ce mercredi pour diffuser Espagne-France,...