Oscars 2019 : Laurent Weil dézingue Lady Gaga et l'hommage à Queen

Partager l'article
Vous lisez:
Oscars 2019 : Laurent Weil dézingue Lady Gaga et l'hommage à Queen
Laurent Weil © Canal+
Le journaliste de Canal+ s'en était déjà pris à la chanteuse lors des Golden Globes.

Il avait déjà été virulent aux Golden Globes, Laurent Weil a remis ça hier aux Oscars. Comme chaque année pour Canal+, aux côtés de Didier Allouch et cette fois de Kad Merad, le journaliste assurait les commentaires du tapis rouge de la cérémonie ainsi que des plateaux diffusés pendant les publicités de la soirée. Un exercice qu'il avait déjà effectué en janvier dernier à l'occasion des Golden Globes, flinguant au passage "A Star Is Born" de Bradley Cooper - et en particulier la chanteuse et comédienne Lady Gaga. Et ce dimanche, l'artiste récompensée pour le titre "Shallow" en a encore pris pour son grade, tout comme Adam Lambert.

À lire aussi
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Cinéma
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Box-office US : "Hitman & Bodyguard 2" en tête du classement, "Sans un bruit 2" stable, "Pierre Lapin 2" en chute libre
Cinéma
Box-office US : "Hitman & Bodyguard 2" en tête du classement, "Sans un bruit 2"...
Box-office : Succès pour "Conjuring" devant "Nomadland", "Le discours" en embuscade, "Adieu les cons" 5e
Cinéma
Box-office : Succès pour "Conjuring" devant "Nomadland", "Le discours" en...
Box-office : "Adieu les cons" en tête devant "The Father", petit début pour "Chacun chez soi"
Cinéma
Box-office : "Adieu les cons" en tête devant "The Father", petit début pour...

Car le chanteur révélé par "American Idol" ouvrait la cérémonie avec le groupe Queen, avec qui il est en tournée depuis 2011, pour un medley de plusieurs chansons. Sauf que la prestation a fortement déçu pour Laurent Weil... "Franchement, c'était très, très mou du genou. Surtout par rapport à l'ouverture de Kad - et ce n'est pas parce qu'il est là - vendredi soir aux César, où il y avait de l'humour, où il y avait du décalage, où il y avait de la pertinence. Là, il n'y avait pas grand chose. Et puis alors, c'est qui Adam Lambert là, qui chantait ?", a-t-il lancé avant d'estimer que "Freddie Mercury (devait) faire des tours dans sa tombe". "Il y a plein de très bons chanteurs dans le monde, pourquoi ce mec-là ?", a-t-il enchaîné. Rebelote lorsque Kad Merad est parti, selon Laurent Weil, montrer à Rami Malek - interprète de Freddie Mercury dans "Bohemian Rhapsody" - ce qu'était "une vraie ouverture"...

"Tu n'as pas de frissons mais tu es con"

Peu après, quand Didier Allouch lui a annoncé que Lady Gaga et Bradley Cooper allaient interpréter "Shallow" sur scène, Laurent Weil a clairement manifesté son désaveu, lançant "Oh non, quelle horreur... J'espère que les enfants sont couchés, ça va être terrible". Résultat, lorsque la prestation a ému le public ainsi que Didier Allouch et Kad Merad, ce dernier s'est lâché et a traité son camarade de... "con" ! "Toi, tu n'as pas de frissons mais toi tu es con ! Voilà, c'est comme ça ! On n'en peut plus, on n'en peut plus de lui. Voilà, il n'a pas de frissons... Il n'a pas de frissons, il est con", a déclaré le présentateur des César 2019. puremedias.com vous propose de découvrir ces séquences.

l'info en continu
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Cinéma
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
Radio
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Presse
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Presse
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un danger pour la liberté"
TV
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un...
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
Presse
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"