Ozap a vu le pilote de la série événement "The Walking Dead"

Partager l'article
Vous lisez:
Ozap a vu le pilote de la série événement "The Walking Dead"
"The Walking Dead"
"The Walking Dead" © AMC
L’une des séries les plus attendues de la rentrée US, "The Walking Dead" sera lancée ce dimanche sur la chaine américaine AMC. Que vaut cette adaptation du comic éponyme, dans laquelle quelques survivants doivent se battre contre des zombies ?

Lancée en 2005, The Walking Dead est une série de comics (disponible chez Delcourt) créée par Robert Kirkman, qui raconte les aventures d’un groupe de survivants qui fuit la population après que cette dernière a été transformée par une épidémie. Désormais à l’état de zombie, elle cherche de nouveaux corps frais pour se sustenter. Et après les vampires et les loup-garous, il semble que les zombies soient les nouvelles créatures fantastiques à la mode. Pour preuve, la chaîne américaine AMC lancera ce dimanche la série adaptée de ces comics.

Dans les comics, un homme seul face aux morts



Les premières pages du premier tome du comic book rappellent furieusement le film 28 Jours plus tard, mais ne vous méprenez pas, la comparaison s’arrête là. Dans les comics, on suit tout particulièrement l’un des rescapés - ancien policier, qui se réveille dans un hôpital désert après avoir reçu une balle en pleine poitrine lors d’une fusillade. Seul face aux morts, il n’a de cesse de trouver un moyen de s’en sortir pour retrouver sa femme et son fils.

À l’heure actuelle, The Walking Dead compte 12 tomes, dont le dernier vient d’ailleurs de sortir chez Delcourt. Et c’est un véritable phénomène : acclamé par la critique, vendu par milliers, le comic a su s’imposer. Le style graphique, réaliste, permet de s’approprier un univers riche et passionnant. Réalistes et donc particulièrement gore, les comics, tout comme la série, ne sont pas à mettre entre toutes les mains. C’est décidé, je vous emmène, mais faites attention à ne pas faire de bruit, ça pourrait les attirer...

The Walking Dead : On a vu le pilote



Les fans du comic book ne seront pas dépaysés puisque le pilote de la série s’intéresse aux tous débuts du premier tome. Autant vous dire qu’à part quelques petits passages inédits, on suit ici les 40 premières pages, rien de plus, rien de moins. Les scénaristes l’avaient d’ailleurs annoncé, la saison 1 ne couvrira que le tome 1 (intitulé « Passé Décomposé » en VF), et on aurait pu croire que cela lui causerait tort. Mais en fait, c’est tout le contraire. Car là où le comic va très vite dans les révélations, le pilote préfère se concentrer sur la psychologie des personnages et l’univers qui s’en dégage. On avance à tâtons donc, mais à raison : dès la première scène, on est plongé dans une ambiance sans concession. Et pour preuve, la première scène met en avant notre héros… tirant dans la tête d’une petite fille infectée. C’est inutile, mais réjouissant pour la suite des évènements.

Côté casting, on retrouve quelques têtes connues comme Andrew Lincoln qui squatte le personnage principal (Rick Grimes) avec talent. L’acteur signe son retour après un passage à vide quelque peu étrange, surtout lorsque l’on voit à quel point il est à l’aise avec son rôle. Sarah Wayne Callies campe ici Lori Grimes. Echappée de Prison Break, l'actrice n’a pas encore réellement pu s’imposer, étant donné qu’on ne la voit que quelques minutes dans le pilote. C’est la même chose pour Jon Bernthal (Shane), le coéquipier du personnage principal. Le meilleur (ou le pire) est à venir ? Sans l’ombre d’un doute. Ce trio d’acteurs s’ajoute à une pléiade de secondaires qui vont sans doute prendre de l’importance au fil des épisodes.

Une excellente lancée



Durant sa course effrénée pour trouver sa famille disparue, Rick rencontrera aussi des zombies. Difficile pour lui d’admettre que les monstres sur lesquels il tire étaient autrefois des humains, et malgré l’aspect bien gore de ce pilote (du coup de batte de baseball au tir en pleine tête, jusqu’au repas sanglant, baignant dans une marmite d’organes de cheval), la série, ou plutôt l’intrigue générale s’intéressera avant tout aux personnages et à la façon dont ils essayeront de survivre face à un monde gangréné par un mal dont il ne peut guérir.

Ça marche très bien, notamment grâce à un récit poignant et haletant, le pilote laissant le téléspectateur dans l’expectative d’un second épisode qui s’annonce très (trop ?) fidèle au premier opus de la série. Il va donc falloir désormais voir plus loin et éviter de tomber dans une simple adaptation, affirmer ses différences et continuer sur cette excellente lancée.

28 jours plus tard
28 jours plus tard
Danny Boyle réalisera "28 mois plus tard" !
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
Séries
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
TV
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
TV
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir sur TF1
Programme TV
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir...
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
Justice
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission française
SVOD
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission...
Vidéos Puremedias