Photos de Florian Philippot : "Closer" franchit un nouveau pas dans "l'outing" des politiques

Partager l'article
Vous lisez:
Photos de Florian Philippot : "Closer" franchit un nouveau pas dans "l'outing" des politiques
Florian Philippot
Florian Philippot © Abaca
Absente jusqu'au début des années 2000 en France, la pratique de l'outing s'est développée dans les médias hexagonaux ces dernières années.

L'homosexualité d'un personnage public doit-elle être révélée par les médias sans son accord ? C'est la question posée aujourd'hui après la publication par Closer de photos montrant Florian Philippot avec son supposé compagnon.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

Act-up pionnier dans les années 1990

Venue d'outre-Atlantique, cette pratique dite de l'outing a longtemps été bannie dans les médias français. Comme l'avait déjà souligné Les Inrocks en 2012, il a ainsi fallu attendre la fin des années 1990 pour observer une première évocation de l'outing. En 1999, Act Up avait ainsi menacé de révéler l'homosexualité de Renaud Donnedieu de Vabres, accusé d'avoir participé à des manifestations contre le PACS.

L'affaire avait rapidement provoqué l'indignation de la presse qui avait évoqué une "délation" voire même un "terrorisme communautaire". Devant le tollé général et les menaces de poursuites judiciaires, Act Up avait préféré renoncer. Finalement, c'est le journaliste Guy Birenbaum qui avait "outé" Renaud Donnedieu de Vabres dans un ouvrage paru en 2003.

La jurisprudence Romero

En octobre 2000, c'était au tour de Jean-Luc Romero d'être "outé" dans les colonnes d'un journal gratuit gay aujourd'hui disparu. Attaqués en justice par le responsable politique, le journaliste et le mandataire liquidateur de la société qui publiait le journal avaient été condamnés à payer solidairement 3.000 euros de dommages et intérêts au responsable politique.

Dans son arrêt, la Cour d'appel de Paris avait posé en 2004 les bases d'une première jurisprudence sur le sujet, estimant que le journaliste n'avait pas à "faire état de l'homosexualité de Jean-Luc Romero sans son consentement", cette information relevant de la vie privée.

L'affaire David-Xavier Weiss

Cette jurisprudence protectrice pour les responsables politiques n'avait toutefois pas empêché les affaires d'outing de se multiplier. En 2011, le secrétaire national de l'UMP, David-Xavier Weiss, avait ainsi attaqué en justice Le Canard Enchaîné, acccusé d'avoir révélé son homosexualité au détour d'un article sur Roger Karoutchi. "Mes parents n'étaient pas au courant et j'ai dû les prévenir avant la publication du journal mardi soir, dans la précipitation. Je n'avais pas du tout envie que ça se passe comme ça. Les conséquences personnelles sont lourdes et ont compliqué ma vie intime" expliquait-il à l'époque au site gay Yagg.

La "boutade" de Stéphane Bern

En juin 2013, c'est Stéphane Bern qui avait mis les pieds dans le plat sur le plateau de "Salut les terriens !" sur Canal+. En plein débat sur le mariage homosexuel, l'animateur de France 2 avait lancé à Geoffroy Didier présent à ses côtés : "Geoffroy n'assume pas sa sexualité ! Tout le monde sait qu'il est homo, mais il dit qu'il est hétéro !". Enregistrée, la séquence avait été maintenue au montage par Thierry Ardisson. Interrogé quelques plus jours plus tard, Stéphane Bern avait nié tout outing, expliquant qu'il s'agissait d'une "boutade". Geoffroy Didier avait pour sa part nié être homosexuel.

Nouvelle jurisprudence avec l'affaire Steeve Briois

En décembre 2013, nouveau cas d'outing avec la révélation dans le livre Le Front national des villes & le Front national des champs de l'homosexualité de Steeve Briois (à l'époque candidat à la mairie d'Hénin-Beaumont) mais aussi de Bruno Bilde, conseiller régional FN du Pas-de-Calais. Les deux responsables politiques avaient immediatement attaqué en justice l'auteur de l'ouvrage.

Le 19 décembre 2013, la Cour d'appel de Paris n'avait donné gain de cause qu'à Bruno Bilde. Concernant Steeve Briois, la justice avait en effet considéré que les révélations sur la vie sexuelle du bras droit de Marine Le Pen se justifiaient en raison de son rôle politique "de premier plan". "L'évocation de l'homosexualité de Steeve Briois (...) est de nature à apporter une contribution à un débat d'intérêt général", avait estimé le tribunal, établissant ainsi une nouvelle jurisprudence dans les cas d'outing dans les médias. Cette décision de justice a en tout cas ouvert une brèche dans laquelle Closer s'est engouffré aujourd'hui. Et ce n'est peut-être pas fini...

A lire également sur puremedias.com

> "Closer" : Florian Philippot paparazzé avec un homme en Une du magazine people

> Florian Philippot en Une de "Closer" : Marine Le Pen dénonce le laxisme des magistrats

> Laurence Pieau ("Closer") : "Il n'y a plus de différence entre couple hétéro et couple homo"

Sur le même thème
l'info en continu
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
TV
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la barre des 5 millions
Audiences
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la...
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest, Barthès de retour en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest,...
Audiences : La fiction de France 2 en tête devant "L'Amour est dans le pré", "Joséphine" 3e sur TF1
Audiences
Audiences : La fiction de France 2 en tête devant "L'Amour est dans le pré",...
Rumeur sur son départ des Bleus : "Choqué", Paul Pogba dément les "informations infondées" du "Sun"
Presse
Rumeur sur son départ des Bleus : "Choqué", Paul Pogba dément les "informations...
"Koh-Lanta", "Fort Boyard", "Top Chef" : Quelles sont les émissions préférées des Français ces 30 dernières années ?
TV
"Koh-Lanta", "Fort Boyard", "Top Chef" : Quelles sont les émissions préférées des...
Vidéos Puremedias