Polémique Netflix/Spielberg : Edward Norton charge les chaînes de cinéma

Partager l'article
Vous lisez:
Polémique Netflix/Spielberg : Edward Norton charge les chaînes de cinéma
Edward Norton
Edward Norton © Abaca
Le réalisateur de "Brooklyn Affairs" estime que les grandes chaînes de cinéma proposent des projections de mauvaise qualité.

Deux visions des choses radicalement différentes. Interrogé par le "Daily Beast", le comédien et réalisateur Edward Norton a expliqué ne pas du tout avoir la même perception de Netflix que Steven Spielberg. Pour rappel, le père des "Dents de la mer", "E.T" et "Jurassic Park" avait tenté d'évincer la plateforme américaine des Oscars. "La plus grande contribution que nous puissions faire en tant que réalisateurs est de donner au public l'expérience des films diffusés dans les salles de cinéma" avait ainsi déclaré Spielberg.

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice
Radio
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline...

Dans le "Daily Beast", Edward Norton a dit tout son désaccord avec le réalisateur. "Ce sont les chaines de cinémas qui détruisent l'expérience en salle. Point à la ligne. Personne d'autre" a-t-il déclaré, assurant que nombre de cinéastes pensent comme lui. "Beaucoup de réalisateurs que je connais s'y intéressent déjà et ils disent que plus de 60% des cinémas américains font tourner leurs projecteurs avec la moitié de la luminosité qui est prévue contractuellement. Ils fournissent un son pourri et une image terne, et personne ne leur dit rien" a raillé le comédien, qui sera prochainement à l'affiche de "Brooklyn Affairs", son propre film.

Des salles de cinéma insatisfaisantes

Edward Norton a poursuivi en expliquant que si les salles de cinéma délivraient "l'expérience qu'elles sont censées donner", les spectateurs "réaliseraient qu'ils ne peuvent pas avoir ça à la maison". De fait, ne considérant pas Netflix comme une menace pour les salles de cinéma, le réalisateur a un discours plus enthousiaste à l'égard de la plateforme. "Je suis vraiment en désaccord avec Spielberg là-dessus. Netflix a investi cinq fois plus sur la sortie de 'Roma' que n'importe quel studio l'aurait fait. Ils ont sorti un film en espagnol et en noir et blanc un peu partout dans le monde. Dans des centaines de salles, pas juste dans quelques unes. Autant que ce qu'aurait fait Sony Pictures Classics" a-t-il déclaré, à rebours effectivement des déclarations de Steven Spielberg.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Charles Dudule

Non je n'ai pas la fibre ni la 4K, je passe par la PS4 et ma télé est "juste" en HD en 1980x1024... Ce sont juste les scènes nocturnes qui sont un peu pâles, mais rien de grave...



Charles Dudule

Je n'avais pas pensé à cela en effet. Pour Endgame à Bercy j'étais à la première séance avec toute une salle remplie de geeks qui était à fond dans le film. J'ai même eu peur quand la salle a hurlé quand Captain America prend le marteau de Thor. Jamais vu un public aussi chaud de ma vie.



James T Kirk

Salut,
E. NORTON parle des salles américaines.
Mais quand-bien même le son y serait-il bon qu'on n'entendrait pas vraiment mieux, tellement le pubic américain surréagit quand il voit un film en salles (allées-venues continuelles - pour aller se chercher des treats et de la boisson, exclamations très sonores, encouragements, sifflets, ...). j'ai souvent trouvé très difficile de suivre un film dans ces conditions. Eux y sont habitués.



James T Kirk

Salut.
Etonnante, ta remarque : Netflix teste les connexions et délivre ses vidéos au meilleur débit possible (encodées avec débits de données et technologies adaptées selon la connexion) pour les contenus HD et SD.
Pour un même programme, il existe ainsi une 10aine de versions.
Si ta connexion est assez rapide (et fonction évidemment de la nature de ton abonnement), on profite de programmes en 4K avec HDR.

Les contenus 4K sont fournis à Netflix (une de ses exigences) au format IMF, le même que celui utilisé en salles de cinéma.
L'image est donc compressée indépendamment et sans perte.

Ton problème relève vraisemblablement plus de ton téléviseur que de Netflix.



Charles Dudule

Par contre leur image est très compressée, c'est pas génial sur la télé.



Charles Dudule

Quand je vais à l'UGC Bercy l'écran des 2 grandes salles fait 17 mètres,
la plus petite 10 mètres. C'est un grand timbre poste ! C'est vrai une
fois j'ai constaté que les lampes devaient être un peu en fin de vie
(les lampes coutent un bras), mais bon, quand au son... Il est un chouïa
de mauvaise foi sur le coup...Un peu aigri Norton? Il faut dire qu'il a une très mauvaise réputation à Hollywood, ce serait un sacré casse bouilles



arno2marcq

Je trouve l'argument de Norton un peu faible. A part les vrais cinéphiles (une minorité des spectateurs) qui fait attention aux détails techniques de la projection à part si elle est vraiment catastrophique ? Le spectateur va voir un film en salles point. Rien à voir avec l'explosion des plateformes streaming.

On peut aussi regarder Netflix et aller au cinéma. Beaucoup font les 2. Les gens savent encore différencier une sortie en salles (une vraie expérience cinéma) d'un visionnage d'un film sur un écran réduit. Même procès que le piratage, alors qu'il y a toujours autant de monde au ciné car idem on peut pirater et aller au cinéma et différencier les 2.



A French is back

Spielberg contre Netflix, Scorsese contre Marvel... Bientôt Spielberg contre Scorsese du coup (vu que ce dernier sort son prochain film sur Netflix)?..



suissedoncneutre

Norton a bien raison. J'adore Spielberg mais il est un peu injuste sur Netflix. Netflix prend le risque de produire des oeuvres comme Roma, Irishmen, là où les studios classiques sont frileux et n'auraient pas mis les mêmes moyens (ou refuseraient de les faire): c'est donc pas illogique qu'ils donnent la priorité de diffusion à leur plateforme, leurs sorties dans 10-100 salles étant surtout faite pour la course aux Oscars



Stéphane Jardin

D'accord avec Norton.
Quand on voit certaines salles de ciné avec un écran timbre poste et un son très bas pour ne pas gêner la salle d'à côté, on se demande pourquoi on n'est pas devant sa tv 4K Ultra HD 150 cm ou plus..



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 décembre 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 décembre 2019
"Chef contre chef" : Cyril Lignac et Jean-François Piège s'affrontent le 12 décembre sur M6
Programme TV
"Chef contre chef" : Cyril Lignac et Jean-François Piège s'affrontent le 12...
"Platane" : La saison "Tree" arrive le 9 décembre sur Canal+
Programme TV
"Platane" : La saison "Tree" arrive le 9 décembre sur Canal+
Lumni : L'audiovisuel public présente sa nouvelle plateforme éducative
TV
Lumni : L'audiovisuel public présente sa nouvelle plateforme éducative
"Le Seigneur des Anneaux" : La série renouvelée par Amazon pour une saison 2
Séries
"Le Seigneur des Anneaux" : La série renouvelée par Amazon pour une saison 2
Laure Killing ("Demain nous appartient", "Nina") est morte
TV
Laure Killing ("Demain nous appartient", "Nina") est morte
Vidéos Puremedias