Présidentielle 2017 : La modification des règles du temps de parole irrite les "petits candidats"

Partager l'article
Vous lisez:
Présidentielle 2017 : La modification des règles du temps de parole irrite les "petits candidats"
2012, le débat
2012, le débat © RUSSEIL/FTV
Les temps de parole durant la "période intermédiaire" de la campagne présidentielle devraient être désormais régis par le principe d'équité et non plus d'égalité.

Ca s'agite autour des temps de parole. Ces dernières jours, plusieurs responsables politiques n'ont pas caché leur mécontentement alors que doit prochainement être adoptée une proposition de loi organique du groupe PS soutenue par le gouvernement.

Présenté pour une dernière lecture au Sénat après-demain, ce texte s'attaque notamment à la question éminemment sensible du temps de parole des différents candidats à l'élection présidentielle. La proposition de loi prévoit ainsi que ces derniers soient désormais régis par le principe d'équité et non plus d'égalité durant la période dite "intermédiaire". D'une durée d'une vingtaine de jours, ce laps de temps s'étend du jour de la publication de la liste officielle des candidats au lundi précédant de deux semaines le premier tour de scrutin. Cette période intermédiaire d'équité médiatique sera suivie par la période dite de "campagne officielle"* de la présidentielle, toujours régie, elle, par une stricte égalité des temps de parole entre les candidats.

À lire aussi
Covid-19 : Le gouvernement critique France Télé après une émission en Guadeloupe sur les effets indésirables des vaccins
Politique
Covid-19 : Le gouvernement critique France Télé après une émission en Guadeloupe...
"Les Segpa" : "Consterné", un député LREM juge "affligeant" le film produit par Cyril Hanouna
Politique
"Les Segpa" : "Consterné", un député LREM juge "affligeant" le film produit par...
Emmanuel Macron face aux lecteurs du "Parisien" : Le panel était-il composé de soutiens du Président ?
Politique
Emmanuel Macron face aux lecteurs du "Parisien" : Le panel était-il composé de...

Avec cette proposition, le groupe socialiste entend ainsi suivre les recommandations faites ces derniers mois par plusieurs plusieurs autorités administratives dont le CSA. Dans un rapport publié en septembre 2015, l'institution présidée par Olivier Schrameck constatait en effet que le principe d'égalité des temps de parole était particulièrement contraignant pour les médias et avait pour effet pervers de diminuer le temps de parole des candidats, les chaînes de télé craignant de ne pas pouvoir garantir l'égalité entre tous.

"Un grand coup de matraque"

Le changement de règle qui s'annonce a déjà suscité la colère de nombreux probables candidats à la magistrature suprême en 2017, de droite comme de gauche. "Pourquoi ne pas réduire directement le débat à deux candidats ?", a ainsi ironisé Jean-Luc Mélenchon dans Le Parisien (article payant). "Quand on est qualifié pour l'élection, tous les candidats doivent être à égalité", a de son côté fait valoir Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, tandis que Jean Lassalle, candidat déclaré du Centre a fustigé, lui, "un grand coup de matraque".

Il faut dire que ce changement de règles ne devrait pas être favorable à certains d'entre-eux. Avec le principe d'équité, le temps de parole de chacun est en effet évalué notamment en fonction de sa représentativité dans le débat public. Cette dernière est appréciée au regard des résultats obtenus par le candidat ou son parti aux plus récentes élections mais aussi en fonction des indications données par les enquêtes d'opinion. Rien de très rassurant pour certains candidats en difficulté ces dernières années et qui ne manqueront sans doute pas de dénoncer, y compris durant la campagne, le bâillonnement dont ils se sentiraient les victimes.

l'info en continu
Décès de Lucienne Moreau : "'Quotidien" lui rend hommage
TV
Décès de Lucienne Moreau : "'Quotidien" lui rend hommage
Jean-Michel Blanquer à Ibiza : "On ne savait pas où il était", assure "Le Parisien"
Presse
Jean-Michel Blanquer à Ibiza : "On ne savait pas où il était", assure "Le...
Jeux paralympiques 2024 : France Télévisions s'offre les droits de diffusion et promet 300 heures de direct
Sport
Jeux paralympiques 2024 : France Télévisions s'offre les droits de diffusion et...
Audiences access 20h : Gilles Bouleau en grande forme, record pour "Quotidien", le "19.45" en hausse
Audiences
Audiences access 20h : Gilles Bouleau en grande forme, record pour "Quotidien", le...
Audiences access 19h : Yann Barthès au top, Nagui leader, "10 couples parfaits" à son plus haut
Audiences
Audiences access 19h : Yann Barthès au top, Nagui leader, "10 couples parfaits" à...
Audiences : "Sam" leader stable, "Patron incognito" en forme, "Manipulations" en nette baisse sur France 2
Audiences
Audiences : "Sam" leader stable, "Patron incognito" en forme, "Manipulations" en...