Temps de parole : Le CSA veut alléger les règles lors des soirées électorales

Partager l'article
Vous lisez:
Temps de parole : Le CSA veut alléger les règles lors des soirées électorales
Olivier Schrameck
Olivier Schrameck © Europe 1
Olivier Schrameck, président du CSA, était l'invité d'Europe 1 dimanche soir.

Couverture des récents attentats par les médias, Netflix, LCI : Olivier Schrameck a balayé de nombreux sujets d'actualité hier soir sur Europe 1. Invité de "Europe 1 Dimanche soir", la tranche d'information présentée par Sonia Mabrouk et Patrick Roger, le président du CSA a aussi annoncé son souhaite de modifier les règles pour les grands médias lors des soirées électorales.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
TV
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

"Il faut que nous réfléchissions à l'allègement de certaines règles, pas seulement en ce qui concerne les soirées électorales, mais aussi ce qui les précède immédiatement, le jour d'avant et le jour du scrutin", a avancé le gendarme du PAF. L'heure des propositions n'est pas arrivée, une concertation avec les acteurs médiatiques, politiques et juridiques étant en cours. "Pour envisager les échéances de 2017, il faut prendre des décisions, à mon sens, dès 2015", a-t-il néanmoins assuré.

En 2012 et 2007, médias et politiques avaient critiqué l'archaïsme du système actuel, qui empêche notamment aux chaînes de télévision de communiquer des résultats avant le dimanche 20 heures. Autre point de crispation, le décompte du temps de parole. Olivier Schrameck a rappelé que le CSA était plus favorable à "l'équité" et non "la stricte égalité" entre les candidats.

Olivier Schrameck
Olivier Schrameck
Pour Olivier Schrameck, Cyril Hanouna avait "l'aval tacite" de Vincent Bolloré pour se moquer de lui
CSA : Olivier Schrameck quitte son poste de président pour "quelques semaines"
Clash Angot/Rousseau : Olivier Schrameck recadre Marlène Schiappa
Olivier Schrameck et "l'acharnement" contre "TPMP" : "Le CSA a l'habitude de ne pas être populaire"
Voir toute l'actualité sur Olivier Schrameck
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
vincetv

Avant d'alléger une règle faudrait-il d'abord l'appliquer. Quand un président fait une conférence de Presse de plusieurs heures quelques jours avant le second tour d'une élection en toute tranquillité, il y a un sacré soucis.



The Doctor

Roquet..? Il s'agit d'une imitation de Jacques Chirac face à Fabius ! Je gagne quoi ? :D
Je persiste: vous pleurnichez, d'ailleurs c'est votre droit le plus strict, j'espère que vous ne vous laissez pas autant aller "en IRL" sinon je plains votre entourage.

Vous c'est la pleurniche, et moi c'est le donneur de leçons, au moins on ne se marche pas dessus, chacun dans sa ligne.



Barbidou

Encore un roquet qui aboie en donnant des leçons et qui se sauve en rampant dans la vraie vie.
Veux-tu me dire pleurnicheur en IRL ?
Une occasion pour ne pas se cacher derrière un clavier.



The Doctor

Et gnagnagnagna, encore un pleurnicheur... La gauche c'est les gros vilains et à droite on ne trouve que des parangons de la vertu. Le jour ou vous comprendrez que tout ça c'est du pareil au même, alors votre vie en sera à jamais bouleversée.



Barbidou

— Pour introduire ces élections républicaines, quelques petites mises en examen médiatisées puis un otage libéré le vendredi.
— Ensuite, rétrospective de ces fiers républicains absouts par les médias et oubliés par Google (donc innocent comme le nouveau-né).
— Une présentation par une sommité chercheur-expert spécialiste des questions économiques de production internationale d’Argenteuil sur les côtés factuels et les bienfaits sur la positivité de la progression du sentiment de chômage. Avec comme contradicteurs, nos ministres du travail, des finances et des sports.
— Avec une introduction sur la solution finale, un sémiologue qui compare le discours du FN et Goebbels, un tribunal d’experts en « Sarkozy, Le Pen terroriste ? » puis une ode grinçante par l'impertinent Philippe Torreton à la grandeur du parti socialiste.
— Bien sûr, la société civile ne sera pas oubliée grâce à Bergé, Niel, Pigasse, Lauvergeon, Noah.
— Enfin, seuls les journalistes de Marianne, iTélé, Canal+, Les Inroks, France Inter, Le Monde, LCP, Arte, car indépendants seront autorisés.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Golden Globes 2020 : La liste des nommés
TV
Golden Globes 2020 : La liste des nommés
La chronique "Silence" de "Quotidien" va avoir le droit à sa propre émission
TV
La chronique "Silence" de "Quotidien" va avoir le droit à sa propre émission
Netflix : Combien de spectateurs pour "The Irishman", la super-production de Martin Scorsese ?
SVOD
Netflix : Combien de spectateurs pour "The Irishman", la super-production de...
"Star Wars IX" : Un extrait de "L'ascension de Skywalker" en exclusivité sur "Fortnite" le 14 décembre
Cinéma
"Star Wars IX" : Un extrait de "L'ascension de Skywalker" en exclusivité sur...
HBO prépare une mini-série sur le scandale du Watergate
Séries
HBO prépare une mini-série sur le scandale du Watergate
L'année médias 2019 vue par... Karine Le Marchand
Interview
L'année médias 2019 vue par... Karine Le Marchand
Vidéos Puremedias