Promotion à l'antenne des films "Ibiza" et "Persona Non Grata" : BFMTV mise en garde par le CSA

Partager l'article
Vous lisez:
Promotion à l'antenne des films "Ibiza" et "Persona Non Grata" : BFMTV mise en garde par le CSA
Pub pour "Ibiza" sur BFMTV en juin dernier. © BFMTV
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a publié hier sa décision.

Le CSA sévit. Dans une décision publiée hier, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a décidé de mettre en garde la chaîne d'information BFMTV au sujet de la diffusion, en dehors des écrans publicitaires, de messages annonçant la sortie en salles, avec un compte à rebours, des films "Ibiza" et "Persona Non Grata" en juin et en juillet 2019. Les deux longs métrages sont sortis en salles respectivement les 3 et 7 juillet derniers.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex

"La diffusion de tels messages s'inscrivait dans une démarche ouvertement promotionnelle"

Dans sa décision, le gendarme de l'audiovisuel rappelle qu'il est interdit aux chaînes de diffuser de la publicité pour des films qui sortent au cinéma et que la publicité clandestine est interdite à la télévision. Après examen du CSA, il a estimé que les messages relevés faisaient la promotion des films "Ibiza" et "Persona Non Grata", dont la sortie en salles était alors imminente. "Outre une affiche et des images du film, ainsi que la mention du nom des acteurs et du réalisateur, un décompte affiché à l'écran permettait aux téléspectateurs de connaître les dates de leurs sorties en salles", ont précisé les Sages.

Ils ont ajouté : "La diffusion de tels messages s'inscrivait dans une démarche ouvertement promotionnelle, constituant (...) un manquement à l'article 8 qui interdit la publicité en faveur du cinéma". Enfin, le Conseil a estimé que ces messages "à caractère publicitaire" ont été diffusés "en dehors des écrans publicitaires", "ce qui est également contraire à la réglementation". "Le CSA, qui était intervenu sur des faits similaires le 7 novembre 2018, a fermement mis en garde l'éditeur contre le renouvellement d'un tel manquement", a conclu le régulateur de l'audiovisuel. Contactée par puremedias.com, la chaîne n'a pas retourné nos appels.

Une réglementation bientôt assouplie avec la réforme de l'audiovisuel

Si BFMTV s'est fait taper sur les doigts par le CSA, les règles concernant la publicité à la télévision seront prochainement assouplies, comme le prévoit la future réforme de l'audiovisuel. Attendue début 2020 devant l'Assemblée nationale, celle-ci prévoit notamment de permettre aux chaînes privées de proposer de la publicité pour des films sortant en salles, une pratique jusque-là réservée aux autres médias (presse, web, radio...). Pour éviter que des spots vantant les mérites de blockbusters américains n'envahissent trop les écrans de télé français, le ministère de la Culture veut instaurer deux quotas imposant que ces pubs concernent pour 50% des oeuvres européennes et d'art et d'essai.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
imperialpop_

Au delà de ça, j’aimerais savoir pourquoi les pubs pour des films ont pas le droit d’être diffusés pendant des coupures pubs ? Ça ce fait dans énormément de pays pourtant.
On autorise des pubs pour des sorties dvd/vod, des séries issu de plateforme mais pas pour des films qui sortent au cinéma ?



Linkinito

Pour le peu d'entrées que ça a apporté de toute façon...



LeMoi

Donc ils ont déjà mis en garde en novembre 2018 pour la même chose, et là ils font simplement la même chose ? Et après c'est "Jamais 2 sans 3", nouvelle mise en garde, la prochaine fois ?
Par contre c'est vrai que la loi est un peu obsolète et la future loi de 2020 sera bienvenue, pas certain que ce soit contre-productif pour la TV de faire de la pub pour des films au cinéma, il y en a déjà bien pour les services de SVOD qui concurrencent déjà la TV linéaire...



EiffelNord

C'est quoi la punition pour cela : "Mise en garde" "le CSA sévit", "le gendarme de l'audiovisuel", "'il est interdit", "la publicité clandestine est interdite", "un manquement à l'article 8 qui interdit", "e qui est également contraire à la réglementation", "Le CSA, qui était intervenu sur des faits similaires le 7 novembre2018, a fermement mis en garde l'éditeur contre le renouvellement d'un tel manquement"... ?

Y a un gros problème de réelle régulation.



Charles Dudule

C'est pas l'inverse ?



Dani

Ben pourquoi cette même pub est autorisée dans toutes le émissions où chacun (quand il sort un film ou autre) vient se faire lécher le c** par les Drucker, Ruquier et compagnie?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
L'année médias 2019 vue par... Salhia Brakhlia
Interview
L'année médias 2019 vue par... Salhia Brakhlia
CNews : Un syndicaliste quitte le plateau après un échange musclé dans "Punchline"
TV
CNews : Un syndicaliste quitte le plateau après un échange musclé dans "Punchline"
Réforme des retraites : Edouard Philippe ce soir sur TF1, Laurent Berger sur France 2
Politique
Réforme des retraites : Edouard Philippe ce soir sur TF1, Laurent Berger sur...
Football : Kader Boudaoud quitte les commentaires à France Télévisions, Fabien Lévêque de retour
Sport
Football : Kader Boudaoud quitte les commentaires à France Télévisions, Fabien...
Le Cas Pucine ("La France a un incroyable talent") : "Avoir une chronique dans 'Quotidien', ce serait mon rêve absolu !"
Interview
Le Cas Pucine ("La France a un incroyable talent") : "Avoir une chronique dans...
Christophe Beaugrand de retour en quotidienne sur LCI
TV
Christophe Beaugrand de retour en quotidienne sur LCI
Vidéos Puremedias