Quand l'actionnaire de "Libération" fustige la rédaction de son journal face à des étudiants

Partager l'article
Vous lisez:
Quand l'actionnaire de "Libération" fustige la rédaction de son journal face à des étudiants
Par Benoit Daragon Journaliste
La crise s'enlise à "Libération"
La crise s'enlise à "Libération" © Abaca
Lors d'une masterclass dans une école de journalisme, Bruno Ledoux, l'actionnaire de "Libération", a critiqué ses salariés et a annoncé une restructuration "très conséquente".

La crise s'enlise à "Libération". Bruno Ledoux, le président du conseil de surveillance du journal, a critiqué une nouvelle fois ses salariés lors d'une conférence organisée aujourd'hui par l'Institut Européen de Journalisme de Paris. Il a annoncé une restructuration "très conséquente".

À lire aussi
"C'est une règle qu'on applique à tous" : Fabrice Fries, le PDG de l'AFP, explique pourquoi l'agence ne qualifie pas le Hamas de terroriste
Presse
"C'est une règle qu'on applique à tous" : Fabrice Fries, le PDG de l'AFP, explique...
"Rodolphe Saadé n'est jamais intervenu dans cette affaire" : Jean-Christophe Tortora (CMA CGM) justifie la mise à pied du directeur de la rédaction de "La Provence"
Presse
"Rodolphe Saadé n'est jamais intervenu dans cette affaire" : Jean-Christophe...
"La Provence" : Rodolphe Saadé rétropédale, le directeur de la rédaction réintégré après la Une jugée "ambiguë" sur Emmanuel Macron
Presse
"La Provence" : Rodolphe Saadé rétropédale, le directeur de la rédaction réintégré...
"On a fait un Marianne beaucoup plus ramassé" : Natacha Polony défend la nouvelle formule de son journal dans "Quotidien"
Presse
"On a fait un Marianne beaucoup plus ramassé" : Natacha Polony défend la nouvelle...

"Il y a des journalistes qui produisent un papier par mois", a notamment expliqué Bruno Ledoux aux étudiants en journalisme, reprenant à son compte des critiques déjà formulées par Nicolas Demorand lors de son départ. L'un des deux actionnaires principal du quotidien a également dénoncé la frilosité de principe de ses salariés face à la nouveauté. "Tout ce qui est nouveau fait un peu peur mais, très vite, les journalistes ont commencé à y réfléchir", a-t-il déclaré en annonçant un "repositionnement éditorial" du journal.

"Une restructuration inévitable"

Celui qui possède 26% du capital de "Libération" estime que son journal "devrait être le quotidien des jeunes" et a pointé du doigt l'âge de ses troupes : "L'un des problèmes sans l'être est que la moyenne d'âge de la rédaction n'est pas jeune", a lancé Bruno Ledoux. Il a donc annoncé "une restructuration inévitable". "Il y aura moins de journalistes qu'aujourd'hui", a-t-il prévenu après avoir indiqué qu'il bouclerait "en mars" un tour de table d'environ 12 millions d'euros, avec "trois ou quatre entrepreneurs français".

"Les actionnaires ont perdu 37,5 millions d'euros l'année dernière. Les actionnaires ne sont pas là pour éponger les dettes des dix prochaines années. Le journal n'appartient pas aux journalistes", a ajouté M. Ledoux qui a cependant répété son attachement au papier ("Si vous supprimez le papier, vous tuez votre légitimité"). Il a annoncé son souhait d'ouvrir un "restaurant Libé", "un lieu de rencontres et d'échanges".

Un petit problème de date

Les déclarations de Bruno Ledoux ont été particulièrement suivies et critiquées sur Twitter par les équipes du journal. Notamment ses attaques frontales envers ses salariés. Mais une petite phrase a été particulièrement moquée. En effet, le propriétaire du journal a affirmé durant sa masterclass que "Libération" avait été créé "pendant la guerre". "C'était un journal de résistance", a-t-il insisté, ignorant visiblement que son journal est né en 1973...

A noter que ce matin, Sylvain Bourmeau, le directeur adjoint de la rédaction du quotidien, a annoncé sur son compte Twitter avoir quitté le journal, moins d'un mois après celui de Nicolas Demorand dont il était l'un des plus proches collaborateurs.

Libération
Libération
"Libération" accusé de "fake news" : La direction s'explique après la Une polémique contenant une photo générée par l'IA
"Une procédure indigne d'un pays démocratique" : Trois journalistes de "Libération" convoqués par la police judiciaire de Lille
Une journaliste de "Libération" écartée d'un déplacement d'Emmanuel Macron au Gabon
"Des méthodes de voyou" : Jordan Bardella annonce attaquer "Libération" pour diffamation après un article sur ses impôts
Voir toute l'actualité sur Libération
l'info en continu
"Le Quiz des Champions" : L'émission de France 2 de retour, voici les champions qui vont s'affronter face à Cyril Féraud
"Le Quiz des Champions" : L'émission de France 2 de retour, voici les champions...
Richard Branson relance "Virgin Radio" en France
Radio
Richard Branson relance "Virgin Radio" en France
"Si ça se  plante, je considère que c'est vraiment pas de ma faute" : Julia Vignali à propos des audiences d' "Affaire conclue"
TV
"Si ça se plante, je considère que c'est vraiment pas de ma faute" : Julia...
"T'as pas pris des taules" : Cyril Hanouna encense la carrière de  Jean-Pierre Foucault dans "PAF avec Baba ouvert à tous"
TV
"T'as pas pris des taules" : Cyril Hanouna encense la carrière de Jean-Pierre...
" Ça va me motiver pour continuer" : Nico Capone se confie sur son impressionnante perte de poids depuis le début de "Danse avec les stars"
TV
" Ça va me motiver pour continuer" : Nico Capone se confie sur son impressionnante...
"Ça ne s'est pas passé comme ça..." : Ophélie dénonce le montage de "Mariés au premier regard" sur M6
TV
"Ça ne s'est pas passé comme ça..." : Ophélie dénonce le montage de "Mariés au...