Reed Hastings (Netflix) : "Nous devenons un producteur français majeur"

Partager l'article
Vous lisez:
Reed Hastings (Netflix) : "Nous devenons un producteur français majeur"
Reed Hastings, patron de Netflix
Reed Hastings, patron de Netflix © Abaca
Le patron de la plateforme de vidéos a accordé un entretien à l'hebdomadaire "L'Express".

Netflix veut s'inspirer de la souris aux grandes oreilles. Ce jeudi, Reed Hastings, le PDG de la plateforme de vidéos en ligne, a accordé un entretien au journal "L'Express", qui a revu sa formule aujourd'hui. Au cours de l'interview, il a confié s'inspirer du modèle de merchandising des studios Disney. Ces dernières années, le patron du SVOD a diversifié les activités de son entreprise en développant des jeux vidéos, des livres et des jouets autour des productions de la plateforme. De plus, une attraction sur le thème de la série "Stranger Things" a été créée aux parcs Universal Studio à Orlando et à Hollywood, aux Etats-Unis.

À lire aussi
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8 et France 5 au million
Audiences
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8...
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
TV
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV
TV
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV

6,7 millions d'abonnés en France

"C'est vrai, nous sommes une sorte de bébé Disney", a déclaré Reed Hastings, avec humour. Et de poursuivre : "Cette entreprise a pu toucher les fans dans le monde réel avec ses parcs d'attractions ou le merchandising autour de ses films". "Nous essayons de faire la même chose et de les rattraper", a souligné le patron de Netflix, précisant toutefois : "Mais cette activité reste encore très marginale, nous préférons concentrer nos efforts sur nos contenus, comme 'The Irishman', 'Two Popes' et 'Marriage Story'."

Reed Hastings est également revenu sur l'ouverture cette semaine de bureaux en France. "Aujourd'hui, avec 6,7 millions d'abonnés dans l'Hexagone et les bonnes performances de certaines productions françaises, à l'intérieur comme à l'extérieur des frontières, le moment nous est paru opportun d'ouvrir une filiale", a-t-il expliqué. Et de dévoiler son objectif sur l'année : "Nous comptions jusqu'ici 24 titres originaux en cinq ans et sur la seule année 2020 nous en aurons 20 de plus. Nous devenons donc un producteur français majeur et plus seulement une machine à exporter des contenus hollywoodiens." Pour rappel, le gouvernement a l'intention d'obliger les plateformes comme Netflix à consacrer 25% de leur chiffre d'affaires en France dans la production d'oeuvres françaises et européennes.

Netflix
Netflix
"Atypical" s'arrêtera sur Netflix après la saison 4
Netflix arrête son essai gratuit d'un mois
"Stranger Things" : Netflix dévoile les premières images de la saison 4
"Sex Education" renouvelée pour une saison 3 sur Netflix
Voir toute l'actualité sur Netflix
Autour de Netflix
  • Breaking Bad
  • House of Cards
  • The Vampire Diaries
  • Arrow
  • Once Upon a Time
  • Henry Cavill
  • Felicity Huffman
  • Revenge
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Jessica Jones

Ce n'est pas parce que le sujet est plus léger que je trouve qu'un titre racoleur a du sens...



La Sardine

Oui enfin on ne parle que de Netflix ici, pas du conflit israélo-palestinien. Sachons prendra un peu de recul.



Pfff

Sans compter ceux qui sont incités à prendre Netflix en plus pour un prix equivalent dans un pack series



Pfff

Sauf qu'ils ne sont pas rares, RMC Sport revendique 700 000 abonnés par ce biais...



Jessica Jones

Non c'est une option (sauf peut-être pour les rares abonnés Canal intégrale à 90 euros par mois)



Jessica Jones

On peut tout à fait critiquer mais je trouve qu'ils ont une Une racoleuse alors que le contenu du magazine est plutôt intéressant. Dommage de passer par ce procédé...



La Sardine

On ne critique pas les bingewatchers.



Pfff

Forcement ils sont passes sur Canal, ce sont des abonnes forcés...



Jacques D.

Le reste ne suit pas vraiment. L'article sur Baroin est assez navrant..



Jessica Jones

Titre putassier alors que le contenu a l’air plutôt intéressant. Dommage de tomber là dedans.



La Sardine

C'est la Une de l'Express et je la trouve intéressante.



Fantomas

Un peu simpliste et manichéenne, ta vision "principalement" des téléspectateurs de NETFLIX.



Drsavane

Drogués de la télé, tu penses?
J'y vois plus un phénomène sociétal porté par un effet de mode.

On est plus sur un changement des habitudes de consommation vers du non linéaire, et au final vers quelque chose qui remplacera "juste" la télévision.



La Sardine

Il faut montrer la une du nouvel Express :

https://uploads.disquscdn.c...

Netflix s'adresse principalement aux drogués de la télé. Tous racontent la même histoire : les abonnées ont atteint le Nirvana. On en connait d'autres comme ça avec d'autres produits...

Courage aux lucides qui voudrons se désintoxiquer !



Jessica Jones

+ 700 000 abonnés depuis septembre !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Harvey Weinstein reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol
Justice
Harvey Weinstein reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol
"Atypical" s'arrêtera sur Netflix après la saison 4
Programme TV
"Atypical" s'arrêtera sur Netflix après la saison 4
"Faites entrer l'accusé" quitte France 2 ce soir
TV
"Faites entrer l'accusé" quitte France 2 ce soir
RT France recrute Alain Juillet, ancienne figure de la DGSE
TV
RT France recrute Alain Juillet, ancienne figure de la DGSE
"Un si grand soleil" : Une comédienne historique quitte le feuilleton de France 2
Séries
"Un si grand soleil" : Une comédienne historique quitte le feuilleton de France 2
Disney+ dévoile son premier spot publicitaire en France
SVOD
Disney+ dévoile son premier spot publicitaire en France
Vidéos Puremedias