Rentrée télé : Arte veut poursuivre sa "révolution copernicienne" grâce à son offre numérique

Partager l'article
Vous lisez:
Rentrée télé : Arte veut poursuivre sa "révolution copernicienne" grâce à son offre numérique
Véronique Cayla présidente d'Arte France
Véronique Cayla présidente d'Arte France © Jean-Philippe Baltel
La chaîne franco-allemande continuera à y proposer contenus exclusifs et en avant-première cette saison.

Conserver une longueur d'avance et continuer à cultiver sa spécificité. Tels sont les piliers sur lesquels Arte entend s'appuyer pour la saison 2019/2020 qui débute. Lors de la conférence de presse de rentrée de la chaîne franco-allemande, organisée jeudi à Paris, les différents responsables qui se sont succédé sur scène, à commencer par Véronique Cayla, présidente d'Arte France, n'ont pas manqué de mettre en avant les différentes innovations dont ils ne sont pas peu fiers.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1

France Télévisions s'apprête à proposer en avant-première chaque matin sur son site les programmes du soir ? Arte le fait depuis deux ans. La série britannique "Peaky Blinders" est disponible sur Netflix ? Arte l'a faite découvrir en premier au public français en 2015 et diffusera la saison 5 début octobre, période à laquelle les nouveaux épisodes seront disponibles sur la plateforme américaine. Enfin, à l'heure où la télévision commence à découvrir les vertus du podcast, la chaîne a investi ce domaine voilà 17 ans grâce à Arte Radio.

Paradoxalement, ce qui peut ressembler de l'extérieur à une course de fond pour conserver une longueur d'avance sur la concurrence s'apparente davantage en interne à une éloge de la lenteur. "Plus une société va vite, moins elle imprime, plus elle oublie", a ainsi lancé Véronique Cayla dès les premières minutes de la présentation presse.

De Arte -7 à Arte +730 en replay

Cette saison, le vaisseau amiral de cette stratégie destinée en premier lieu à "ceux qui ne regardent plus la télévision comme leurs aînés", autrement dit, le public jeune, restera donc le site Arte.tv, avec une offre disponible sur la durée. Un site qui, du point de vue de la chaîne, constitue un "média à part entière", "avec sa propre temporalité et sa propre ligne éditoriale". "Vous connaissiez Arte+7 ? Aujourd'hui, nous vous offrons très régulièrement Arte-7 et Arte +30. Pour certains documentaires, c'est Arte+60 et parfois même, dans des cas exceptionnels, Arte+730, soit deux ans !", a résumé Véronique Cayla. Selon cette dernière, la diffusion en ligne anticipée de fictions et de séries compte désormais pour près d'un tiers de leur audience globale. Sur un an, pas moins de 78 millions de vidéos ont été vues en ligne, soit une hausse de 40% sur un an.

"Arte est prête à aller jusqu'au bout de sa révolution copernicienne sans jamais renier ce qu'elle est", a résumé Véronique Cayla. Cela passera aussi par le développement d'une plateforme au niveau européen, qui n'en est pour l'heure qu'à ses prémices et verra Arte, France Télévisions et les allemandes ARD et ZDF proposer une offre commune.

Côté contenus, le programme de cette année, développé par Bruno Patino, directeur éditorial d'Arte France, s'annonce une fois de plus riche et exigeant. Sur le numérique, Arte mise beaucoup sur "Gloomy Eyes", une fiction interactive en réalité virtuelle, récompensée par de nombreux prix, avec un narrateur de luxe : l'acteur Tahar Rahim. Disponible cet automne, cette animation en 3D temps réel suit les aventures d'une petite fille et d'un enfant zombie dans un monde privé de soleil.

La pépite "Mytho"

En complément du numérique où Arte est la seule à proposer une offre aussi riche en la matière, le cinéma continuera d'occuper une place de choix à l'antenne, avec cinq soirées dédiées par semaine et des cycles thématiques tels que ceux consacrés à François Ozon, Philippe Garrel ou Jean-Louis Trintignant. Côté séries, la chaîne mise beaucoup sur "Mytho", qui a reçu lors de la dernière édition de Séries Mania le prix du public et le prix d'interprétation féminine pour Marina Hands, actrice qui fait pour l'occasion ses premiers pas dans une série. Dans le rôle d'une mère et épouse dévouée qui s'invente une maladie pour retrouver l'attention de sa famille, elle donnera la réplique à Mathieu Demy.

Diffusion prévue les 10 et 17 octobre prochains et dès le 3 octobre sur Arte.tv. Chose rare pour cette série créée par Anne Berest et Fabrice Gobert ("Les Revenants"), une saison 2 a déjà été commandée avant même sa diffusion. Il faudra aussi compter cette saison sur "L'agent immobilier", avec Mathieu Amalric et Eddy Mitchell et sur "Kidnapping", série franco-danoise créée par le scénariste de "The Killing", avec Charlotte Rampling. Les unitaires verront se succéder un cast tout aussi prestigieux, d'Alice Taglioni dans "Noces d'or" à Sara Giraudeau dans "Si tu vois ma mère", en passant par Nicolas Duvauchelle dans "La forêt d'argent" ou encore Line Renaud et Romane Bohringer dans "Huguette". Concerts - "Arte Concert" fête ses 10 ans avec Iggy Pop, Lomepal, Quincy Jones... - et documentaires complèteront cette offre pléthorique.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
La Sardine

J'aurai dit autre chose sur Arte : passé de l'amateurisme à l’exigence professionnelle à tout niveau. Mais ça rejoint un peu ce que tu dis.



darklinux

ARTE est passé d ' élitiste à exigeante ... Et met cette exigence a porté de tous , je renvoi aux doc sur la conquête de la Lune par exemple . France à été longtemps ça ; mais basculé dans le facile , la téléraéalité , la bêtise



Il n'y en a qu'une

Les piques envers France Télé sont bien senties, alors que le gouvernement français dont le ministère de la culture prépare les premiers arrangements pour le mariage entre la chaîne franco-allemande aux ambitions européennes et le service public français. Schröder avait réussi à casser un projet similaire en 2000, lié à l'association plus ancienne La Cinquième-Arte, malgré la farouche obstination de Catherine Tasca de rassembler toutes les télévisions publiques dans une même holding peu importe leur nature.

Dans le contexte actuel de restrictions budgétaires et de la chasse au superflu qui en découle, il me paraît désormais envisageable que Frank Riester, aidé de Delphine Ernotte, tord le bras à son homologue allemand quitte à scinder progressivement la partie française de celle allemande et à faire péricliter à terme le GEIE Arte; les allemands n'hésitant pas à laisser couler les ressources dans cette entreprise symbole de leur pouvoir culturel avec la Deutsche Welle. Toutefois, il reste encore trop tôt pour deviner si une telle manœuvre servirait à se réapproprier un canal à l'image trop teutonne aux yeux des non-téléspectateurs français ou si il s'agirait d'une mise à mort progressive de ce qui fut un projet franco-français à l'origine, La Sept.



La Sardine

«Laissons nous déranger par Arte» comme on disant en 1992.



La Sardine

Vous voulez priver les anciens d'Affaire Conclue ??? Arte est sans conteste LA chaîne gratuite qui a le mieux fait évoluer son écosystème. Mais je vous trouve sévère avec France Télévision qui gère 5 chaînes en métropole et qui au final propose tout de même des programmes dont ils n'ont pas à rougir. La télévision publique avait tenté de devenir élitiste en 1981 alors même qu'ils avaient le monopole, on a vu ce que ça a donné.



La Sardine

Il serait temps de revoir le cas de TV5 de fond en comble. Cette chaîne est indispensable mais doit revoir sa copie. A l'inverse d'Arte, elle ronronne dans un environnement qui lui est en plein bouleversement.



La Sardine

Arte reste LA bonne affaire pour l'État et le contribuable. L'argent y est très bien géré, pour preuve l'innovation technologique au service des téléspectateurs et des programmes attractifs y compris pour la jeunesse.

L'audience générale n'est pas au niveau de France 2 mais seul Jérôme Clément avait cru cela possible. Ce qui compte c'est la satisfaction client.

Il faut noter que le projet de plateforme européenne est bien toujours en discussion. C'est un dossier difficile mais que personne ne doit lâcher. Chaque jour compte.



darklinux

Arte devrait être le modèle pour Franc Télévision , exigeante et qualitative , pas de programmes low cost et un très grand respect envers le téléspectateur ,sa chaine youtube est superbe



Geo

Encore une fois, ça promet une belle saison avec Arte. Des documentaires, du spectacle vivant, de la fiction, du cinéma, des programmes audacieux et de qualité. C'est tout ce que j'aime.



REDJOHNLEROUGE

Merci à ARTE de rester en clair sur le satellite Hotbird. Nous pouvons profiter de ses programmes jusqu'à Dubai sans payer un abonnement à un bouquet satellitaire. Et en plus ils sont en HD. Ce qui n'est pas le cas de TV5 Monde Europe (Hotbird) ou TV5 Monde Magr.Orient sur Nilesat.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Ca ne sortira pas d'ici" : Le talk show de Michel Cymes de retour ce soir sur France 2
Programme TV
"Ca ne sortira pas d'ici" : Le talk show de Michel Cymes de retour ce soir sur...
"Grease" : Le film va devenir une série pour la plateforme HBO Max
Séries
"Grease" : Le film va devenir une série pour la plateforme HBO Max
"Stupéfiant" bascule sur France 5 et devient "Le Doc Stupéfiant" ce soir
TV
"Stupéfiant" bascule sur France 5 et devient "Le Doc Stupéfiant" ce soir
Premières séances : "Maléfique" moins fort qu'en 2014 devant "Matthias & Maxime", flop pour "La Vérité si je mens"
Cinéma
Premières séances : "Maléfique" moins fort qu'en 2014 devant "Matthias & Maxime",...
Propos d'Eric Zemmour sur l'homosexualité : Cédric Villani a pensé à "annuler sa venue" sur CNews
TV
Propos d'Eric Zemmour sur l'homosexualité : Cédric Villani a pensé à "annuler sa...
Castings dénudés : Jean-Marc Morandini renonce à poursuivre "Les Inrocks" en diffamation
Justice
Castings dénudés : Jean-Marc Morandini renonce à poursuivre "Les Inrocks" en...
Vidéos Puremedias