Sandrine Rousseau traitée de "Greta Thunberg ménopausée" : Pas de manquement de CNews, selon l'Arcom

Partager l'article
Vous lisez:
Sandrine Rousseau traitée de "Greta Thunberg ménopausée" : Pas de manquement de CNews, selon l'Arcom
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quelle époque" à "L'heure des pros", en passant par "C ce soir", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
"Greta Thunberg ménopausée" : Les propos violents de Guillaume Bigot à l'égard de Sandrine Rousseau © CNews
En septembre dernier, l'éditorialiste Guillaume Bigot avait comparé Sandrine Rousseau à "une sorte de Greta Thunberg ménopausée" sur CNews.

Pas de manquement. Dans une décision prise en assemblée plénière le 22 décembre 2021 et publiée hier, l'Arcom, la nouvelle autorité fusionnant le Conseil supérieur de l'audiovisuel et Hadopi, s'est penchée sur une séquence diffusée le dimanche 26 septembre 2021 sur CNews et Europe 1. Dans la matinale, alors présentée par Thomas Lequertier, un éditorialiste avait tenu des propos virulents à l'égard de Sandrine Rousseau, alors candidate à la primaire écologiste.

À lire aussi
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" :  Mohamed Bouhafsi raconte comment il a intégré Canal+
TV
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" : Mohamed Bouhafsi raconte comment il...
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore incertaine sur M6
TV
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore...

"On a l'impression d'une illuminée"

Le politologue Guillaume Bigot avait ainsi estimé qu'il y avait "un phénomène de radicalité", "pleinement assumé", dans la campagne de Sandrine Rousseau. "Si vous l'écoutez, on a l'impression d'une illuminée. C'est de la folie verte. C'est une sorte de Greta Thunberg ménopausée", avait-il lancé. Et d'être repris par Thomas Lequertier : "S'il vous plaît !". "Pardon, mais c'est une image ! Elle joue ça ! Elle surjoue ça ! Mais, en fait, c'est une femme intelligente. A mon avis, elle le fait à dessein. Même si elle est convaincue, elle force le trait", a poursuivi le chroniqueur.

Et de s'expliquer sur sa comparaison avec la jeune activiste : "Quand je dis Greta Thunberg, on voit bien Greta Thunberg. Elle a des yeux comme des chouettes. Elle débite des trucs ultra violents. C'est un peu ce que fait madame Rousseau. Elle n'a pas le même âge, c'est simplement ce que je voulais dire". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

"Je ne savais pas que la ménopause était une insulte"

Dans la même journée, cet extrait avait énormément circulé sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes, dont des proches de Sandrine Rousseau, avaient accusé Guillaume Bigot de sexisme. L'éditorialiste avait alors réagi sur son compte Twitter : "Je ne savais pas que la ménopause était une insulte. Je ne savais pas non plus que pour une candidate EELV, être comparée à Greta Thunberg pouvait être infamant. J'adore débattre. Allez-y franchement, mais mes propos n'engagent que moi. Ni Europe 1, ni CNews". Dans un second tweet, il avait reconnu avoir "manqué d'élégance" et être "désolé s'il avait blessé" certaines personnes. "Je note que les attaques permanentes contre le 'mâle blanc hétérosexuel' passent crème. Ce wokisme devient irrespirable", avait-il conclu.

Saisie par des téléspectateurs, l'Arcom a "relevé l'emploi au cours de cette émission d'un vocabulaire véhiculant des préjugés pouvant être qualifiés de sexistes". "Elle a cependant pris acte de la réaction du présentateur de l'émission qui a conduit l'invité à s'excuser", a précisé l'autorité de régulation. Elle n'a pas "relevé de manquements des éditeurs à leurs obligations", mais "leur a fait part de l'émoi suscité par cette séquence" et "leur a rappelé l'engagement conventionnel de contribuer à la lutte contre les préjugés sexistes, les images dégradantes et les stéréotypes, notamment à l'encontre des femmes".

CNews
CNews
"Des commissaires politiques sans envergure à la culture limitée" : Mathieu Bock-Côté riposte après l'enquête de "Mediapart" sur CNews
"On décrit une France à feu et à sang" : Des journalistes de CNews dénoncent (anonymement) les "dérives" de la chaîne
"'Minute' est un journal d'investigation" : La sortie inattendue de Gilles-William Goldnadel chez Pascal Praud crée le malaise sur CNews
"C'est extrêmement scandaleux !" : Un débatteur de CNews dénonce l'hommage rendu à Frédéric Mitterrand après ses propos sur le tourisme sexuel
Voir toute l'actualité sur CNews
Autour de CNews
  • Eric Zemmour
  • Bruce Toussaint
  • Vincent Bolloré
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Pascal Praud
  • Jean-Pierre Elkabbach
  • Audrey Pulvar
  • Julian Bugier
  • Guillaume Durand
  • Pierre Lescure
  • Olivier Galzi
  • Robert Menard
  • Maya Lauqué
  • Nicolas Domenach
  • Bertrand Meheut
l'info en continu
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" :  Mohamed Bouhafsi raconte comment il a intégré Canal+
TV
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" : Mohamed Bouhafsi raconte comment il...
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes "dénoncent la brutalité de ces méthodes"
Presse
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes...
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera pas la promo de son film "Deuxième acte" ?
Cinéma
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera...
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur les violences sexistes à l'hôpital arrive bientôt sur M6
Programme TV
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...