Taxe sur les GAFA : "Nous n'abandonnerons jamais, jamais, jamais", prévient Bruno Le Maire

Partager l'article
Vous lisez:
Taxe sur les GAFA : "Nous n'abandonnerons jamais, jamais, jamais", prévient Bruno Le Maire
Bruno Le Maire dans la matinale de France Inter © Dailymotion
Le ministre de l'Economie était l'invité de France Inter ce matin.

Bruno Le Maire ne cédera jamais ! Invité ce matin de France Inter, le ministre français de l'Economie a abordé lui-même la taxation sur les géants du numérique, dont il tente d'imposer l'idée malgré les menaces de représailles contre la France des Etats-Unis. Alors qu'il évoquait la notion de "justice fiscale" suite à une question d'un auditeur reprochant au gouvernement la "suppression de l'ISF" (impôt de solidarité sur la fortune, ndlr), Bruno Le Maire a tenu à rappeler son combat pour imposer davantage les géants du numérique dans l'Hexagone, un sujet qui lui tient "très à coeur".

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
TV
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

"Nous voyons que les Etats-Unis sont en train de faire machine arrière. Après avoir réclamé une solution internationale à l'OCDE, ils disent finalement : 'On n'est pas sûr d'en vouloir et on va simplement se contenter d'imposer des sanctions sur la France qui a décidé une taxation nationale", a raconté le ministre de l'Economie. Et de mettre en garde l'administration de Donald Trump : "Mon message va être clair : Nous n'abandonnerons jamais, jamais, jamais cette volonté de taxer de manière juste les géants du numérique pour avoir une fiscalité du XXIe, qui soit juste et taxe les activités digitales".

Une taxe made in France votée en juillet

En juillet dernier, la France a voté la création d'une taxe nationale frappant les géants du numérique, notamment américains, spécialistes de l'optimisation fiscale. Concrètement, le nouveau prélèvement doit concerner les entreprises qui font un chiffre d'affaires sur leurs activités numériques de 750 millions d'euros dans le monde, et de plus de 25 millions d'euros en France. Cette nouvelle taxe made in France devrait s'appliquer à une trentaine de groupes du numérique et pourrait rapporter à l'Etat près de 400 millions d'euros la première année. D'autres pays, comme l'Italie ou la Grande-Bretagne, envisagent de se doter d'un dispositif similaire.

Cet été, Paris s'était engagé à abandonner sa taxe si une solution est trouvée au niveau international. Initialement opposés à l'idée d'un prélèvement frappant ses fleurons, les Etats-Unis avaient finalement accepté de relancer les négociations sur ce sujet au sein de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Avant de changer d'avis, à en croire le ministre des finances français. puremedias.com vous propose de découvrir l'intervention de Bruno Le Maire, à partir de 21'37.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
tikeum75

Le Maire a laissé tomber ses lunettes, comme l'économie ? Encore un invisible !



Dotv

Et avant de se coucher , ils vont lui demander de bien baisser le pantalon , et il le fera ...



Dotv

Et la fraude fiscale , jamais , jamais , jamais , aussi ?? Quelle honte ce le maire , encore et toujours a faire des promesses pour bien nous endormir , mais ca ne fonctionne plus ..



Jon75

Sauf retournement de situation.



Jon75

Serait-ce à géométrie variable ?



La Sardine

Je vois que ça ironise beaucoup sur ce sujet pourtant je pense que c'est exactement ce qu'il faut faire. Je comprends assez mal que les français puissent se plaindre de cette mesure qui me semble plutôt être la bienvenue et avec laquelle nous avons tous à y gagner.



Spontex

2027*



LeMoi

Quel homme, ce Bruno Lemaire !



pierre kiroule

Si Le Maire dit cela c'est que dans quelques mois il va se coucher devant les GAFA qui vont pouvoir s'en remettre plein les poches.



Texar

Le Maire oublie que son « jamais » s’arrête en 2022...



guilem2

Pauvres GAFAN.



Charles Dudule

Ca, au niveau des taxes....



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Julien Cazarre au menu des réveillons du 24 et du 31 décembre sur RMC
Programme TV
Julien Cazarre au menu des réveillons du 24 et du 31 décembre sur RMC
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Interview
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est Canteloup" et "Scènes de ménages"
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est...
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au million devant "TPMP"
Audiences
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au...
Audiences : "Le Bazar de la Charité" puissant leader en hausse, final au plus bas pour "L'amour est dans le pré"
Audiences
Audiences : "Le Bazar de la Charité" puissant leader en hausse, final au plus bas...
Vidéos Puremedias