Temps de parole : Le camp Macron inquiété par ses nouveaux soutiens

Partager l'article
Vous lisez:
Temps de parole : Le camp Macron inquiété par ses nouveaux soutiens
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron © Abaca
L'équipe d'Emmanuel Macron ne veut pas que la parole des ralliés depuis le premier tour soit comptabilisée dans le temps de parole du candidat.

L'équipe d'Emmanuel Macron s'inquiète des nombreux appels à voter pour son candidat lancés depuis le premier tour de la présidentielle. Depuis dimanche dernier, un grand nombre de figures politiques, de François Fillon à Benoît Hamon, ont ainsi annoncé publiquement leur ralliement à la candidature d'Emmanuel Macron dans le but de faire barrage à Marine Le Pen.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Hypocrisie", "lâcheté", "vénalité" : Laurent Ruquier règle violemment ses comptes avec Catherine Barma
TV
"Hypocrisie", "lâcheté", "vénalité" : Laurent Ruquier règle violemment ses comptes...

Comme le rapporte Le Monde, son équipe de campagne craint désormais que les interventions dans les médias de ces nouveaux "soutiens" ne soient désormais comptabilisées par le CSA comme du temps de parole en faveur d'Emmanuel Macron. Selon la règle en vigueur, le temps de parole recouvre en effet toutes les expressions d'un candidat et de ses "soutiens", ces derniers étant définis par leur prise de position publique en faveur du candidat et non par leur parti d'appartenance.

Peur d'un rééquilibrage en faveur de Marine Le Pen

Interrogé mercredi 26 avril par Le Monde, le porte-parole du candidat d'"En marche !", Benjamin Griveaux, souhaite ainsi que les soutiens déclarés après le premier tour ne comptent pas comme du temps de parole en faveur d'Emmanuel Macron. Le but est bien évidemment de ne pas voir le temps d'antenne de leur champion être amenui par les passages dans les médias de responsables politiques n'ayant aucun lien avec lui. Sinon, les chaînes de télévision et de radio devront mécaniquement procéder à un rééquilibrage en faveur de Marine Le Pen.

Contacté par Le Monde, le CSA a expliqué ne pas avoir encore reçu de demande formelle de la part du camp Macron. Le régulateur de l'audiovisuel a rappelé que la règle vise à équilibrer sur les antennes l'expression des soutiens favorables à chaque candidat, ne faisant pas, a priori, du moment de ralliement, un critère d'appréciation.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : L'info en baisse, "Un si grand soleil" série leader
TV
Audiences access 20h : L'info en baisse, "Un si grand soleil" série leader
Audiences access 19h : "Le 19/20" leader de l'access, "Demain nous appartient" devant sur cible commerciale
TV
Audiences access 19h : "Le 19/20" leader de l'access, "Demain nous appartient"...
Audiences : "Camping Paradis" large leader, "Daddy Cool" puissant sur cibles sur M6
TV
Audiences : "Camping Paradis" large leader, "Daddy Cool" puissant sur cibles sur M6
"Magnum" de retour le 5 août sur TF1
Programme TV
"Magnum" de retour le 5 août sur TF1
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time le 7 août sur TF1
Programme TV
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time le 7...
"Forces Spéciales - L'Expérience" : M6 dégaine son nouveau programme militaire le 4 août
Programme TV
"Forces Spéciales - L'Expérience" : M6 dégaine son nouveau programme militaire le...
Vidéos Puremedias