Thierry Ardisson tacle Charline Vanhoenacker : "Vous avez essayé de faire de la télévision, ça a duré 15 jours"

Partager l'article
Vous lisez:
Thierry Ardisson tacle Charline Vanhoenacker : "Vous avez essayé de faire de la télévision, ça a duré 15 jours"
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Thierry Ardisson invité de Léa Salamé © France Inter
L'animateur n'a pas apprécié les propos critiques tenus par l'humoriste sur ses ex-émissions de C8 et l'a fait savoir.

Il ne fallait pas le chercher. Ce matin, Thierry Ardisson est venu pour en découdre au micro de Léa Salamé sur France Inter. S'il n'avait rien à reprocher à la complice de Nicolas Demorand, ses griefs portaient en revanche sur Charline Vanhoenacker. Ce week-end, dans "Le Parisien", l'humoriste belge s'était en effet réjouie de l'arrêt des "Terriens" de l'homme en noir sur C8. "Je suis ravie que ça s'arrête car c'était très putassier. Il n'y a pas une semaine où on ne s'est pas moqué de lui", avait-elle déclaré notamment. Des paroles cash qui ont fortement déplu au principal intéressé.

À lire aussi
France Bleu : Les journalistes votent la défiance contre la direction de l'information
Radio
France Bleu : Les journalistes votent la défiance contre la direction de...
"Mask Singer" : Laurent Ruquier révèle l'identité de deux candidats sur RTL
Radio
"Mask Singer" : Laurent Ruquier révèle l'identité de deux candidats sur RTL
France Bleu : Face au "mal-être" de la rédaction, la direction de l'information visée par une motion de défiance
Radio
France Bleu : Face au "mal-être" de la rédaction, la direction de l'information...
Bertrand Chameroy : "Adieu petite fusion TF1-M6 partie trop tôt"
Radio
Bertrand Chameroy : "Adieu petite fusion TF1-M6 partie trop tôt"

"Il n'y a pas de quoi se réjouir"

Lequel a commencé à faire référence à Charline Vanhoenacker en milieu d'interview, puisqu'elle était présente dans le studio de la matinale dans l'attente d'assurer sa chronique de 7h57. "Vizorek est désolé de ce que vous avez dit", a attaqué Thierry Ardisson en référence au complice de l'humoriste. Après une remise en contexte de Léa Salamé, l'animateur a poursuivi sur sa lancée. "Ce que Charline ne sait peut-être pas, c'est qu'il n'y a pas de quoi se réjouir. Ca met 100 personnes au chômage. Comme vous êtes de gauche, j'imagine que ça doit vous embêter beaucoup", a-t-il lâché. Une réflexion qu'a approuvé la chroniqueuse.

Charline Vanhoenacker n'a par ailleurs pas pu s'empêcher de taquiner son interlocuteur. "Putassier, c'est un compliment pour vous, Thierry. Vous aimez ça", lui a-t-elle lancé. "Se réjouir de l'arrêt d'une émission qui essaie encore d'élever un peu le débat, je ne comprends pas", a rétorqué Thierry Ardisson. Ce dernier, énervé, a ressorti les vieux dossiers en rappelant l'expérience télé éphémère de Charline Vanhoenacker sur France 4 avec "Je vous demande de vous arrêter" en 2015 : "Et puis ce qu'il faut dire aussi Charline, c'est que vous avez essayé de faire de la télévision, ça a duré 15 jours...".

"Elle a essayé de faire de la télévision"

Et alors que Léa Salamé tentait de passer à un autre sujet et que l'humoriste ironisait ("C'était l'interview surprise pour moi ce matin, c'est ça ?"), l'ex-animateur de C8 a tenu à aller au bout de sa réflexion. "J'ai quand même le droit de dire qu'elle a essayé de faire de la télévision, que ça a duré 15 jours et que, moi, j'ai fait 34 ans de télévision avec un certain succès, donc les leçons de Charline, je n'en n'ai rien à foutre, voilà !", a-t-il poursuivi. Piquée au vif, Charline Vanhoenacker a tenté de viser un des points faibles de Thierry Ardisson : son rejet des émissions en direct. "Vous devriez faire vachement plus de direct parce que vous êtes bon !", a affirmé la jeune femme. "Non, parce que je ne pourrais pas couper vos conneries", a répliqué du tac au tac l'invité de la matinale.

Cette joute verbale inhabituelle sur France Inter a repris quelques instants plus tard lorsque l'homme de télé a expliqué que s'il était ministre de la Culture, il ferait du "service public un vrai service public" et qu'il "virerait 6.000 personnes" pour "rétablir les finances", l'humoriste belge, un brin rancunière, n'a pu s'empêcher de s'exclamer : "Vous virez des gens quand même alors ? (...) C'est dommage, on aurait pu réengager les gens que vous allez virer", en référence aux 100 licenciements liés à l'arrêt des "Terriens" évoqués un peu plus tôt. puremedias.com vous propose de revoir une partie de cette séquence.

Thierry Ardisson
Thierry Ardisson
Thierry Ardisson "déçu" et "abattu" par le flop d'"Hôtel du temps" sur France 3
"Hôtel du Temps" : Thierry Ardisson débarque sur France 3 ce soir
Thierry Ardisson : "Si 'Hôtel du temps' ne marche pas, je m'arrêterai"
Thierry Ardisson : "Si Bolloré ne m'avait pas viré, je serais en train d'interviewer Amir ou Amel Bent sur C8"
Voir toute l'actualité sur Thierry Ardisson
Autour de Thierry Ardisson
  • Laurent Ruquier
  • Maïtena Biraben
  • Guillaume Durand
  • Virginie Guilhaume
  • Frédéric Taddeï
  • Laurent Baffie
  • Frédéric Beigbeder
  • Ophélie Winter
l'info en continu
Netflix : Ce film ébouriffant truffé d'effets spéciaux extraordinaires quitte bientôt la plateforme
SVOD
Netflix : Ce film ébouriffant truffé d'effets spéciaux extraordinaires quitte...
France Médias Monde : Marie-Christine Saragosse candidate à un troisième mandat
TV
France Médias Monde : Marie-Christine Saragosse candidate à un troisième mandat
France Bleu : Les journalistes votent la défiance contre la direction de l'information
Radio
France Bleu : Les journalistes votent la défiance contre la direction de...
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa nomination à "Paris Match"
Presse
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa...
Giorgia Meloni : La première télévision française de la présidente du parti d'extrême-droite italien
TV
Giorgia Meloni : La première télévision française de la présidente du parti...
Rachat de M6 : Qui sont les potentiels repreneurs ?
TV
Rachat de M6 : Qui sont les potentiels repreneurs ?