Thierry Samitier ("Nos Chers voisins", "DALS") accusé de "propos et gestes déplacés" par deux comédiennes

Partager l'article
Vous lisez:
Thierry Samitier ("Nos Chers voisins", "DALS") accusé de "propos et gestes déplacés" par deux comédiennes
Thierry Samitier
Thierry Samitier © ABaca
Deux comédiennes travaillant avec lui se sont plaintes du comportement de Thierry Samitier.

Thierry Samitier mis en cause. Dans une enquête publiée hier soir, "Mediapart" a révélé que deux comédiennes de la pièce "Boeing Boeing", jouée au théâtre Daunou, accusent de "propos et gestes déplacés" le comédien Thierry Samitier, connu pour son rôle dans "Nos chers voisins" sur TF1 et sa participation à "Danse avec les stars". A la suite de l'arrêt maladie des deux actrices, qui ont déposé une main courante l'hiver dernier, la production a décidé d'arrêter brutalement l'exploitation de la pièce de théâtre.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

"Thierry est arrivé derrière et a collé son sexe contre mes fesses"

Selon le site d'investigation, les premiers faits remonteraient à octobre 2018 lors des répétitions du spectacle. "Ca a commencé graduellement. Au début, c'était des compliments, sauf qu'il a commencé à être tactile", a raconté Alice, l'une des deux comédiennes, dont le nom a été changé pour préserver son anonymat. "Alors que je prenais un Vélib, Thierry est arrivé derrière moi. Il a mis son bras autour de mon cour et il m'a dit à l'oreille que j'étais une actrice fantastique. Dans le même temps, il avait collé son sexe au niveau de mes fesses", a-t-elle déclaré dans sa main courante.

L'autre actrice a également évoqué un épisode similaire, cette fois-ci dans les loges du théâtre, à la même période : "J'étais penchée pour accéder au miroir. Thierry est arrivé derrière et a collé son sexe contre mes fesses (ils étaient tous les deux habillés, ndlr), en me disant 'pourquoi t'as peur de moi ?' avec un ton très pervers et il riait". Il aurait également essayé de l'embrasser quelques jours plus tard alors qu'elle était seule à la machine à café.

"Mais t'es un grand malade toi, va falloir que tu t'arrêtes"

En novembre 2018, au début des représentations, la situation aurait empiré selon les deux comédiennes, lorsque Thierry Samitier aurait "profité des scènes de baisers pour mettre la langue lorsqu'il devait" embrasser l'une des actrices dans le cadre de la pièce. "Il a fait ça à plusieurs reprises. Pourtant, ça n'était pas demandé par le metteur en scène", a précisé l'une d'elles à "Mediapart".

Après en avoir discuté avec le metteur en scène, Alice a expliqué dans sa main courante avoir rappelé à l'ordre plusieurs fois Thierry Samitier "en lui disant de ne pas mettre la langue", alors que celui-ci avait continué de le faire malgré les plaintes. Membre de la troupe, l'ancien footballeur Frank Leboeuf a confirmé la version des deux actrices : "Ce soir-là, j'ai vu Alice sortie de scène en tremblant et en disant à Thierry d'arrêter de mettre la langue. J'ai dit à Thierry : 'Mais t'es un grand malade toi, va falloir que t'arrêtes, tu sais que je défends une association qui lutte contre les violences faites aux femmes.'"

Les gestes déplacés ne s'arrêtant pas, les deux actrices ont décidé en février 2019 de déposer une main courante, puis d'écrire un mail au producteur et au directeur de la production pour qu'il fasse en sorte que "cela ne se reproduise plus". Contacté par "Médiapart", Pierre Riglet, le producteur, a expliqué avoir convoqué Thierry Samitier qui a nié les accusations : "J'ai pris des mesures de précaution en l'enlevant des loges pour qu'il soit séparé des filles. j'ai demandé au régisseur d'être attentif et à la cheffe des placements de le surveiller de son arrivée au théâtre à sa sortie. Puis, les représentations ont été captées par vidéo."

"Je n'ai jamais mis ma langue dans la bouche d'une actrice volontairement"

Par ailleurs, le metteur en scène de "Boeing Boeing" a voulu changer de comédien pour le rôle de Thierry Samitier, mais le projet est tombé à l'eau. Selon l'une des deux actrices, la production s'est retrouvée coincée concernant le contrat du comédien de "Nos chers voisins". Le 11 mars 2019, le directeur de la production a fait le choix d'arrêter les frais : "Faute de solutions pouvant convenir à l'ensemble des parties, nous avons pris la décision de ne pas poursuivre l'exploitation du spectacle."

Joint par "Médiapart", Thierry Samitier a nié l'ensemble des accusations contre lui, s'estimant "énormément blessé". Il a démenti avoir collé son sexe aux fesses des actrices et avoir tenté de les embrasser de force. "Sur 60 représentations, il y a au moins dix fois où l'autre sent la langue de l'autre dans l'action de la comédie. Il est possible qu'elle ait senti ma langue. Mais je n'ai jamais mis ma langue dans la bouche d'une actrice volontairement. Je ne vois pas le plaisir que je prendrais à embrasser une femme qui n'en a pas envie", a-t-il déclaré.

Sur le même thème
l'info en continu
"La bataille du jury" : Une danseuse chute en coulisses, les pompiers interviennent
TV
"La bataille du jury" : Une danseuse chute en coulisses, les pompiers interviennent
Sport : Cinq gérants de sites piratant Canal+, beIN Sports et RMC Sport condamnés
Justice
Sport : Cinq gérants de sites piratant Canal+, beIN Sports et RMC Sport condamnés
"Les Copains d'abord" : M6 lance sa nouvelle comédie familiale le 30 juillet
Programme TV
"Les Copains d'abord" : M6 lance sa nouvelle comédie familiale le 30 juillet
"Clique" : L'émission de Mouloud Achour repasse en hebdo et mise sur Catherine Ceylac la saison prochaine
TV
"Clique" : L'émission de Mouloud Achour repasse en hebdo et mise sur Catherine...
"Je n'accepterai jamais" : Quand Eric Dupond-Moretti refusait catégoriquement le poste de ministre de la Justice
TV
"Je n'accepterai jamais" : Quand Eric Dupond-Moretti refusait catégoriquement le...
Audiences access 20h : Bouleau bon leader de l'info, "Jouons à la maison" et "Plus belle la vie" en forme
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau bon leader de l'info, "Jouons à la maison" et "Plus...
Vidéos Puremedias