Trois journalistes français condamnés pour atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation

Partager l'article
Vous lisez:
Trois journalistes français condamnés pour atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation
Bernard Squarcini, l'ancien patron de la DCRI
Bernard Squarcini, l'ancien patron de la DCRI © Abaca
Ils étaient poursuivis pour avoir révélé les vrais noms d'agents de la DCRI sous l'ère Squarcini.

Voilà une décision qui ne va pas manquer de relancer le débat sur la frontière entre la liberté d'investigation des journalistes et le secret défense. Comme l'a rapporté hier Le Point, trois journalistes français ont été condamnés par la Cour d'appel de Paris à une amende de 3.000 euros avec sursis pour "atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation". Christophe Labbé et Olivia Recasens, journalistes au "Point", et Didier Hassoux, plume du "Canard enchaîné", ont été punis par la justice pour avoir révélé la véritable identité d'un agent de la DCRI dans un ouvrage sorti en 2012.

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice
Radio
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline...

Intitulé "L'Espion du président", ce dernier portait sur Bernard Squarcini, patron de la DCRI sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Le livre voulait démontrer les très nombreux dysfonctionnements des services de renseignements français à cette époque. Dans leur enquête, les trois journalistes avaient décidé de dévoiler le nom de cinq agents des services de renseignement, responsables selon eux de multiples dérives. Pour leur défense, les journalistes avaient notamment fait valoir que les agents "outés" n'étaient pas des "opérationnels" et que la révélation de leur nom ne mettrait donc pas en péril leur vie.

Après les avoir relaxés en première instance, la justice a finalement décidé de condamner les trois mis en cause en invoquant la loi Loppsi 2 de 2011. Cette dernière prévoit de punir de cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende "la révélation de toute information qui pourrait conduire, directement ou indirectement, à la découverte de l'identité (...) d'un agent des services spécialisés de renseignement". Précisons que Christophe Labbé, Olivia Recasens, et Didier Hassoux ont finalement été sanctionnés pour la révélation d'un seul nom d'agent, les quatre autres étant parus au Journal Officiel avant la publication de leur livre.

"C'est une première dans l'histoire de France"

Cette décision a en tout cas suscité des réactions inquiètes au sein de la profession, à l'image du Point qui évoque un "arrêt dangereux". "Le message adressé aux journalistes est ainsi extrêmement clair : 'N'allez pas fouiller dans le monde opaque du secret-défense sous peine de condamnation !'", dénonce l'hebdomadaire.

Invité ce matin de RMC, Fabrice Arfi, journaliste d'investigation à Médiapart, a pour sa part qualifié cette condamnation de "scandaleuse". Le membre du collectif "Informer n'est pas un délit" a dénoncé "un secret défense qu'on utilise non pas pour protéger les intérêts supérieurs de la nation qui doivent être protégés mais pour protéger les turpitudes de certains". "C'est une première dans l'histoire de France", a-t-il tenté d'alerter.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Face à l'info" : 23 émissions, 30 intervenants, 0 femme pour débattre avec Eric Zemmour sur CNews
TV
"Face à l'info" : 23 émissions, 30 intervenants, 0 femme pour débattre avec Eric...
Appel au boycott publicitaire de Zemmour : Canal+ envisage une poursuite judiciaire contre Sleeping Giants
TV
Appel au boycott publicitaire de Zemmour : Canal+ envisage une poursuite...
Mort de Marie Trintignant : M6 dévoile les images de l'audition de Bertrand Cantat
TV
Mort de Marie Trintignant : M6 dévoile les images de l'audition de Bertrand Cantat
"Dix pour cent" (France 2) : Tony Parker rejoint la liste des guests de la saison 4
Séries
"Dix pour cent" (France 2) : Tony Parker rejoint la liste des guests de la saison 4
Pourquoi Twitter veut-il permettre de cacher les réponses à des tweets ?
Internet
Pourquoi Twitter veut-il permettre de cacher les réponses à des tweets ?
Un membre du RN publie des coordonnées de journalistes de "Quotidien"
TV
Un membre du RN publie des coordonnées de journalistes de "Quotidien"
Vidéos Puremedias