Twitter arrête (déjà) les "Fleets" à partir d'aujourd'hui

Partager l'article
Vous lisez:
Twitter arrête (déjà) les "Fleets" à partir d'aujourd'hui
Donald Trump banni de Twitter © Abaca
Cette supression s'inscrit dans un désir de changement plus profond de la part de la plateforme.

Pas sûr que cela manque à beaucoup de monde. Twitter supprime à partir d'aujourd'hui les Fleets, comme annoncé il y a quelques semaines sur son blog. Cette fonctionnalité, qui ressemblait au système des stories sur Instagram ou Snapchat, avait été créée en 2020 par le réseau social pour ses utilisateurs les plus timides. La nature éphémère des messages postés via les Fleets était ainsi censée les encourager à oser davantage prendre la parole.

À lire aussi
Karl Zéro, Aude Lancelin, Jean-Sébastien Ferjou... : Les visages de la web-télé de Didier Maïsto
Internet
Karl Zéro, Aude Lancelin, Jean-Sébastien Ferjou... : Les visages de la web-télé de...
Un quart des influenceurs cachent leurs placements de produit
Internet
Un quart des influenceurs cachent leurs placements de produit
Covid-19 : Youtube a supprimé plus d'un million de vidéos problématiques depuis le début de la crise
Internet
Covid-19 : Youtube a supprimé plus d'un million de vidéos problématiques depuis le...
Supprimé "par erreur", le compte d'Eric Zemmour de retour sur Instagram
Internet
Supprimé "par erreur", le compte d'Eric Zemmour de retour sur Instagram

Quelques mois seulement après son lancement, Twitter s'est finalement aperçu que cette fonctionnalité n'était principalement utilisée que par des gens qui twetaient déjà beaucoup. "Nous explorerons d'autres moyens de résoudre ce qui empêche les gens de participer sur Twitter", a annoncé sur le blog Ilya Brown, chef de produit, marque et publicités vidéo chez le géant américain.

Cette suppression des "Fleets" n'est qu'un aspect d'une série de changements. Tout d'abord, le géant américain mise toujours sur "Twitter Blue", une version payante de son service lancée en juin dernier au Canada et en Australie. Pour environ 2,50 euros chaque mois, les utilisateurs qui le souhaitent peuvent accéder à de nouvelles fonctionnalités comme le rangement de tweets favoris ou encore un bouton d'annulation de tweet.

"Super Follow" et "Ticketed Spaces"

À cette version payante de Twitter s'ajoute la possibilité de faire des "Super Follow", dont le fonctionnement se rapproche du système de "sub" sur Twitch. Chaque utilisateur peut ainsi soutenir un autre en payant chaque mois 4,99 dollars par mois (environ 4,20 euros), avec en échange un accès à des contenus et des newsletters exclusifs. Enfin, le réseau social compte proposer aussi les "Ticketed Spaces" qui permettront aux créateurs de "Spaces" (salons de discussions orales, ndlr) d'exiger des frais d'entrée pour certaines conférences, Twitter prendrait alors une commission de 20% sur ces derniers. De quoi pour le géant américain tenter de solidifier un modèle économique encore fragile.

Twitter
Twitter
Twitter "Blue" : Le réseau social lance des abonnements payants
Twitter : Plusieurs dizaines de comptes, dont celui de Barack Obama, piratés
Twitter ferme des milliers de comptes utilisés à des fins de propagande
Voir toute l'actualité sur Twitter
Autour de Twitter
l'info en continu
Covid-19 : 29,5 millions d'euros d'aides pour les journalistes pigistes
Politique
Covid-19 : 29,5 millions d'euros d'aides pour les journalistes pigistes
Tous les programmes de la télé du 9 au 15 octobre 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 9 au 15 octobre 2021
"Validé" : La saison 2 de la série de Franck Gastambide arrive le lundi 11 octobre sur Canal+
Programme TV
"Validé" : La saison 2 de la série de Franck Gastambide arrive le lundi 11 octobre...
France Bleu Pays Basque : Cinq journalistes suspendus dans le cadre d'une enquête pour des faits de sexisme
Radio
France Bleu Pays Basque : Cinq journalistes suspendus dans le cadre d'une enquête...
"Alex Hugo" débarque sur France 3 ce soir
Programme TV
"Alex Hugo" débarque sur France 3 ce soir
Lens/Lille : Daniel Riolo dézingue le choix d'Amazon de ne pas diffuser les images des incidents
Sport
Lens/Lille : Daniel Riolo dézingue le choix d'Amazon de ne pas diffuser les images...