Valérie Trierweiler : "Le tweet était une erreur que je regrette"

Partager l'article
Vous lisez:
Valérie Trierweiler : "Le tweet était une erreur que je regrette"
Par Kevin Boucher Rédacteur
Chef de la rubrique audiences, Kevin Boucher est diplômé de lettres modernes et de sciences du langage. Passionné de télévision, de séries, de littérature et de cinéma.
Valérie Trierweiler revient sur son tweet de soutien à Olivier Falorni
Valérie Trierweiler revient sur son tweet de soutien à Olivier Falorni © Abaca
Dans un entretien, Valérie Trierweiler revient sur son tweet de soutien à Olivier Falorni. Un petit message qu'elle "regrette" désormais.

Retour en juin dernier. Alors que les élections législatives battent leur plein, les médias observent le duel entre deux socialistes dans la quatrième circonscription de Charente-Maritime. Ségolène Royal y affrontait Olivier Falorni, candidat qui n'avait pas voulu se retirer malgré les demandes formulées par le Parti socialiste. A l'aube du deuxième tour, une voix est sortie de l'ombre grâce à un tweet : celle de Valérie Trierweiler.

À lire aussi
Twitch modifie ses règles de partage de revenus, le streameur ZeratoR agacé
Internet
Twitch modifie ses règles de partage de revenus, le streameur ZeratoR agacé
"Je ne regrette pas !" : Le streameur Antoine Daniel revient sur ses insultes envers Emmanuel Macron lors du ZEvent 2022
Internet
"Je ne regrette pas !" : Le streameur Antoine Daniel revient sur ses insultes...
Michou "blessé" par la "vague de haine" contre lui sur Twitter
Internet
Michou "blessé" par la "vague de haine" contre lui sur Twitter
"J'ai préféré les insulter pied à pied" : Daniel Riolo explique pourquoi il a été banni de Twitter sur RMC Story
Internet
"J'ai préféré les insulter pied à pied" : Daniel Riolo explique pourquoi il a été...

"Courage à Olivier Falorni"

La compagne de François Hollande avait en effet apporté son soutien au concurrent de Ségolène Royal, l'ancienne compagne de l'actuel Président de la République. "Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé" écrivait Valérie Trierweiler avant d'être retweetée par plusieurs milliers d'utilisateurs du réseau social.

Depuis, l'affaire a connu un grand retentissement dans les différents médias et milieux politiques et Valérie Trierweiler a décidé de supprimer l'intégralité de ses messages sur Twitter. Pour la première fois depuis l'élection de François Hollande, la Première Dame accorde un entretien à Ouest-France ce matin. En plus d'annoncer renoncer à une émission sur D8, Valérie Trierweiler revient sur l'affaire du tweet.

"Cela ne se reproduira pas"

"C'était une erreur que je regrette. J'ai été maladroite puisque cela a été mal interprété. Je n'avais pas encore réalisé que je n'étais plus seulement une simple citoyenne" explique-t-elle, tout en assurant que "cela ne se reproduira pas". "Quant à ce que, François et moi, nous nous sommes dit, cela relève 'des affaires privées' et restera donc privé !" ajoute la Première Dame. Néanmoins, le traitement de ce message a été "disproportionné" selon Valérie Trierweiler. "Certains journalistes reconnaissent aujourd'hui en avoir beaucoup trop fait" confie celle qui continue de travailler à "Paris-Match".

l'info en continu
"Star Academy", "Face à Baba", "Incroyable talent" : Les temps forts du 15 au 21 octobre 2022
Programme TV
"Star Academy", "Face à Baba", "Incroyable talent" : Les temps forts du 15 au 21...
Retard sur le prime time : L'Arcom réclame plus d'efforts de la part des chaînes
TV
Retard sur le prime time : L'Arcom réclame plus d'efforts de la part des chaînes
"Star Academy" : TF1 relance son télé-crochet culte le samedi 15 octobre après 14 ans d'absence sur son antenne
Programme TV
"Star Academy" : TF1 relance son télé-crochet culte le samedi 15 octobre après 14...
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros après sa sortie sur J-P Pernaut
TV
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros...
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
TV
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Presse
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance"...