Vincent Moscato (RMC) vent debout contre l'hypocrisie ambiante : "On ment en permanence, personne n'assume ses propos"

Partager l'article
Vous lisez:
Vincent Moscato (RMC) vent debout contre l'hypocrisie ambiante : "On ment en permanence, personne n'assume ses propos"
Vincent Moscato
Vincent Moscato © RMC
Interviewé ce samedi dans le magazine "L'Equipe", l'animateur de RMC Vincent Moscato assume et justifie son franc-parler.

Pas de langue de bois pour Vincent Moscato. Celui qui officie depuis plus de dix ans à la radio sur l'antenne de RMC à la tête du "Super Moscato Show" se confie ce samedi dans le magazine de "L'Equipe". L'ancien rugbyman, qui se caractérise par son franc-parler, est justement interrogé à ce propos par le journaliste Sacha Nokovitch qui lui rappelle que cela a pu lui causer des torts dans le passé, notamment avec Vincent Tong-Cuong, l'ex-directeur général de l'équipe de foot de St-Etienne, qui avait porté plainte pour injures raciales, ou avec des associations féministes, après des propos sexistes.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

L'occasion pour Vincent Moscato de déplorer un "monde de peureux". "On ment en permanence, personne n'assume ses propos. Moi, je m'en fous, j'ai toujours dit ce que je voulais", affirme-t-il. Il explique ensuite qu'il se plaît à être misogyne par esprit de contradiction, "parce que tout le monde s'applique à être autrement". "J'ai quatre filles, bien sûr qu'il faut que les femmes aient les mêmes droits... mais il faut qu'on soit différents", précise l'ancien sportif.

"Je pars d'un bon sentiment"

L'animateur de RMC confie qu'il ne s'excuse jamais après un tacle à l'antenne, quelle que soit sa cible. "Je ne prends jamais le téléphone parce que je pars d'un bon sentiment. Il n'y a pas de haine. Il n'y a rien de pire qu'un vieux mec aigri", estime-t-il. Mais la liberté de ton de Vincent Moscato trouve ses limites quand elle concerne son entourage. Proche du président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, visé notamment par une enquête pour des soupçons de favoritisme, l'ancien sportif pense que "quand c'est délicat, le mieux c'est de ne pas en parler".

Concernant une autre affaire délicate, celle de la récente nuit agitée des joueurs de l'équipe de France de rugby en Ecosse, Vincent Moscato livre son analyse avec un discours très imagé. "Des mecs de vingt-cinq barreaux, s'ils ne rentrent pas bourrés et qu'ils ne se battent pas entre eux, ce sont des caves... Tout cela n'est pas très grave !", assure-t-il, tout en estimant malgré tout qu'il faut qu'il y ait des sanctions. "C'est sûr qu'à la maison de retraite des Mimosas, ils se mettent moins sur la couenne", s'amuse-t-il.

"Ce n'est pas très délicat"

Pas question pour autant pour Vincent Moscato d'accepter la comparaison avec une autre figure du monde des consultants sportifs, le spécialiste du football Pierre Ménès. "Il a juste contribué à parler d'un sport qu'il aime parce qu'il est passionné... mais il dénigre tous les autres sports. Ce n'est pas très délicat", déplore l'animateur. Pierre Ménès s'est récemment fait remarquer pour son avis tranché sur les Jeux olympiques d'hiver, notamment le biathlon. "J'ai un sport à faire vivre qui est beaucoup plus dur que le foot. Ce n'est pas comparable. Je ne supporterai pas non plus de ne parler que du rugby. La monoculture m'insupporte", assure Vincent Moscato.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
elcox

Cf un vieux sketch de Groland (se foutant de la gueule de Copé) : "fini la langue de bois et vive la langue de con".



Prof2tout

""l'ancien sportif pense que "quand c'est délicat, le mieux c'est de ne pas en parler".""

--------------------------------
Hé bien ça , c'est bien ce qu'on appelle le mensonge par omission , ou bien l'autocensure ce qui n'est pas mieux .
Alors donc , il est comme les autres en fait ...



AL

bien le gros et il a pas tord sur certains points, qu'il reste comme il est son émission est top !!!!



Box office story

Il a quand même dit que Bernard Laporte faisait n'importe quoi en ce moment et qu'il aimait l'oseille.... Ne pas l'enfoncer parce que c'est un pote ne veut pas dire qu'il lui passe tout. C'est pareil avec Dugarry ami d'adolescence de Zidane, il dit toujours du bien de lui... Le problème c'est que Zidane il a éclaté le PSG alors, pas facile de dire du mal de ZZ !



zoreol

Toi au moins tu n'es pas un mouton de panurge! L'anti-politiquement correct! Pas question de te camoufler derrière une étiquette de gauchiste

Box office story

C'est pour cela qu'on l'aime.



Furious Angel

Dur de lui donner tort... Il suffit de voir Thomas Thouroude



breizhodrome

"Paris Bordeaux Le Mans ?!" :)



Aigreurs Actuelles

Son franc-parler sauf pour défendre ses amis Laporte et compagnie qui sont plonger dans de sombres affaires...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Le Grand Restaurant" de Pierre Palmade va revenir sur M6
TV
"Le Grand Restaurant" de Pierre Palmade va revenir sur M6
Julien Degroote : "'Mask Singer' aura une saison 2"
Interview
Julien Degroote : "'Mask Singer' aura une saison 2"
Guy Laporte ("Les Bronzés") est mort
Cinéma
Guy Laporte ("Les Bronzés") est mort
"Chef contre chef" : Cyril Lignac et Jean-François Piège s'affrontent ce soir sur M6
Programme TV
"Chef contre chef" : Cyril Lignac et Jean-François Piège s'affrontent ce soir sur...
L'année médias 2019 vue par... Julien Bellver
TV
L'année médias 2019 vue par... Julien Bellver
"Qui veut être mon associé ?" : M6 veut de nouveau mettre les entrepreneurs à l'honneur
Programme TV
"Qui veut être mon associé ?" : M6 veut de nouveau mettre les entrepreneurs à...
Vidéos Puremedias