Violences au meeting de Fillon : Les journalistes de "Quotidien" et du "Petit Journal" portent plainte

Partager l'article
Vous lisez:
Violences au meeting de Fillon : Les journalistes de "Quotidien" et du "Petit Journal" portent plainte
François Fillon
François Fillon © Abaca
Louis Morin et Hugo Clément se sont fait agresser dimanche dernier en marge du meeting de François Fillon à Paris.

Ils n'ont pas voulu en rester là. Selon l'AFP, Louis Morin, journaliste du "Petit Journal" sur Canal+ et Hugo Clément, son confrère de "Quotidien" sur TMC, ont porté plainte contre les individus qui les ont violentés lors du meeting de François Fillon dimanche dernier à Paris.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

"Il est habituel que les journalistes se fassent insulter"

Après son altercation diffusée dans l'émission de Cyrille Eldin ce lundi, Louis Morin a déposé plainte contre un responsable de la sécurité, qui l'avait expulsé violemment avec son cameraman, à la fin du discours de la porte de Versailles. "On a appelé la police et on a déposé plainte pour les menaces, les violences et les dégâts matériels (...) Il est habituel que les journalistes se fassent huer ou insulter pendant les meetings de François Fillon. Mais à ce point là, ça n'était jamais arrivé", a-t-il déclaré à l'Agence France Presse.

Sur son compte Twitter, Hugo Clément a aussi indiqué avoir porté plainte contre le "militant" qui l'a giflé lors de ce même meeting du candidat Les Républicains. "Précisons que la sécurité est rapidement intervenue et que plusieurs élus sont venus présenter leurs excuses", a-t-il écrit après l'incident sur le réseau social, avant d'indiquer le lendemain dans l'access de Yann Barthès : "Il m'a juste frappé sans raison alors qu'on quittait la porte de Versailles."

Interrogé hier à ce sujet dans Le Figaro, François Fillon a affirmé qu'il "condamnait toutes les violences", avant d'ajouter : "Simplement j'invite ces journalistes à se poser la question : Pourquoi est-ce que dans les meetings, il y a une crispation à leur égard ? Chacun doit se poser des questions...". Il a précisé ensuite avoir "appelé ces journalistes pour leur présentes (ses) excuses au nom de l'organisation de ces meetings". Selon une source policière de l'AFP, l'agent de sécurité visé par l'une des deux plaintes a été placé en garde à vue après les faits, auditionné puis remis en liberté.

Sur le même thème
l'info en continu
Photos montrant des seins : Instagram met à jour sa politique concernant la nudité
Internet
Photos montrant des seins : Instagram met à jour sa politique concernant la nudité
"Quotidien" : Yann Barthès surpris par un retour à l'antenne plus rapide que prévu
TV
"Quotidien" : Yann Barthès surpris par un retour à l'antenne plus rapide que prévu
Allocution d'Emmanuel Macron : C8 remplace exceptionnellement "TPMP" par "Balance ton post !" ce soir
TV
Allocution d'Emmanuel Macron : C8 remplace exceptionnellement "TPMP" par "Balance...
"Daube", "Médiocre" : André Bercoff détruit le documentaire sur Donald Trump qu'il commentera ce soir sur W9
TV
"Daube", "Médiocre" : André Bercoff détruit le documentaire sur Donald Trump qu'il...
COVID-19 : Patrick Cohen fustige un "relâchement de l'intelligence sur les plateaux télé"
TV
COVID-19 : Patrick Cohen fustige un "relâchement de l'intelligence sur les...
France 5 déprogramme "La maison France 5" et "Silence, ça pousse !" pour laisser place à des vendredis culturels
TV
France 5 déprogramme "La maison France 5" et "Silence, ça pousse !" pour laisser...
Vidéos Puremedias