Violences au meeting de Fillon : Les journalistes de "Quotidien" et du "Petit Journal" portent plainte

Partager l'article
Vous lisez:
Violences au meeting de Fillon : Les journalistes de "Quotidien" et du "Petit Journal" portent plainte
François Fillon
François Fillon © Abaca
Louis Morin et Hugo Clément se sont fait agresser dimanche dernier en marge du meeting de François Fillon à Paris.

Ils n'ont pas voulu en rester là. Selon l'AFP, Louis Morin, journaliste du "Petit Journal" sur Canal+ et Hugo Clément, son confrère de "Quotidien" sur TMC, ont porté plainte contre les individus qui les ont violentés lors du meeting de François Fillon dimanche dernier à Paris.

À lire aussi
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
TV
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Séries
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"

"Il est habituel que les journalistes se fassent insulter"

Après son altercation diffusée dans l'émission de Cyrille Eldin ce lundi, Louis Morin a déposé plainte contre un responsable de la sécurité, qui l'avait expulsé violemment avec son cameraman, à la fin du discours de la porte de Versailles. "On a appelé la police et on a déposé plainte pour les menaces, les violences et les dégâts matériels (...) Il est habituel que les journalistes se fassent huer ou insulter pendant les meetings de François Fillon. Mais à ce point là, ça n'était jamais arrivé", a-t-il déclaré à l'Agence France Presse.

Sur son compte Twitter, Hugo Clément a aussi indiqué avoir porté plainte contre le "militant" qui l'a giflé lors de ce même meeting du candidat Les Républicains. "Précisons que la sécurité est rapidement intervenue et que plusieurs élus sont venus présenter leurs excuses", a-t-il écrit après l'incident sur le réseau social, avant d'indiquer le lendemain dans l'access de Yann Barthès : "Il m'a juste frappé sans raison alors qu'on quittait la porte de Versailles."

Interrogé hier à ce sujet dans Le Figaro, François Fillon a affirmé qu'il "condamnait toutes les violences", avant d'ajouter : "Simplement j'invite ces journalistes à se poser la question : Pourquoi est-ce que dans les meetings, il y a une crispation à leur égard ? Chacun doit se poser des questions...". Il a précisé ensuite avoir "appelé ces journalistes pour leur présentes (ses) excuses au nom de l'organisation de ces meetings". Selon une source policière de l'AFP, l'agent de sécurité visé par l'une des deux plaintes a été placé en garde à vue après les faits, auditionné puis remis en liberté.

Sur le même thème
l'info en continu
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Internet
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche prochain" au plus bas
Audiences
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche...
Audiences : "Dalida" leader sur TF1 devant "Commissaire Montalbano", "Amélie Poulain" au million sur Arte
Audiences
Audiences : "Dalida" leader sur TF1 devant "Commissaire Montalbano", "Amélie...
"Scream" : Courteney Cox de retour pour le cinquième opus
Cinéma
"Scream" : Courteney Cox de retour pour le cinquième opus
France Pierron et Virginie Sainsily (ex-BFMTV) rejoignent "L'Equipe du soir"
TV
France Pierron et Virginie Sainsily (ex-BFMTV) rejoignent "L'Equipe du soir"
Donald Trump veut interdire TikTok aux Etats-Unis
Internet
Donald Trump veut interdire TikTok aux Etats-Unis
Vidéos Puremedias