Vivendi dément toute volonté de vendre Canal+

Partager l'article
Vous lisez:
Vivendi dément toute volonté de vendre Canal+
Par Julien Lalande Journaliste - Directeur de la publication
Julien Lalande est journaliste pour puremedias.com. Passionné par le monde des médias depuis de longues années, il a co-fondé le site en 2002 lorsqu'il était encore étudiant.
Vivendi
Vivendi © Vivendi
Bloomberg affirme que le groupe français réfléchit à se diviser ou à céder une partie de ses actifs. Vivendi a réagi rapidement, démentant "vigoureusement" ces "assertions".

En mal de croissance, avec un chiffre d'affaires quasi-stable en 2011, le groupe Vivendi est en proie à des rumeurs qui affirment que l'entreprise pourrait se diviser, à moins de revendre l'une de ses activités.

À lire aussi
Conflit TF1-Canal+ : Récit d'un feuilleton médiatique, entre guerre des nerfs et guerre d'usure
Business
Conflit TF1-Canal+ : Récit d'un feuilleton médiatique, entre guerre des nerfs et...
"Ce groupe est dans le rapport de force" : Le PDG de TF1 tacle Canal+ après la coupure de ses chaînes
Business
"Ce groupe est dans le rapport de force" : Le PDG de TF1 tacle Canal+ après la...
Rodolphe Belmer va remplacer Gilles Pélisson à la tête de TF1
Business
Rodolphe Belmer va remplacer Gilles Pélisson à la tête de TF1
Echec de la fusion TF1-M6 : Quels dommages collatéraux pour France Télévisions et Altice ?
Business
Echec de la fusion TF1-M6 : Quels dommages collatéraux pour France Télévisions et...

Selon Bloomberg, la direction de Vivendi aurait "engagé une réflexion pour réduire la décote de holding dont souffre leur entreprise, avec une scission parmi les options possibles, l'autre option étudiée étant la mise en Bourse de tout ou partie des 80% détenus dans Canal+". En effet, alors que la somme des actifs du groupe est valorisé 40 milliards de dollars, la capitalisation boursière de Vivendi n'excède pas les 17 milliards.

Citant des "des personnes proches du dossier", l'agence de presse américaine explique que le premier scénario prévoierait la scission de Vivendi en deux : la première partie regrouperait les actifs dans les médias (Canal+ et Universal Music notamment), l'autre dans les télécoms (SFR notamment). Le second scénario prévoierait la revente du groupe Canal+.

Rapidement, Vivendi a réagi par voie de communiqué de presse, démentant "vigoureusement toutes les assertions de cette dépêche, qui sont infondées et d'ailleurs anonymes". "Vivendi regrette que son démenti formel n'ait pas été repris par Bloomberg. La création de valeur pour l'actionnaire est la base de la stratégie de Vivendi. C'est dans cet esprit que les décisions stratégiques futures seront envisagées", poursuit le groupe.

l'info en continu
Succès de "Mongeville" sur C8 : TMC s'offre à son tour une série de France Télévisions
Séries
Succès de "Mongeville" sur C8 : TMC s'offre à son tour une série de France...
"Rénovation surprise" : Stéphane Plaza arrive sur Gulli dès le jeudi 13 octobre
Programme TV
"Rénovation surprise" : Stéphane Plaza arrive sur Gulli dès le jeudi 13 octobre
Conflit TF1-Canal+ : Récit d'un feuilleton médiatique, entre guerre des nerfs et guerre d'usure
Business
Conflit TF1-Canal+ : Récit d'un feuilleton médiatique, entre guerre des nerfs et...
Audiences samedi : Carton pour "Quelle époque", le nouveau talk de Léa Salamé sur France 2
TV
Audiences samedi : Carton pour "Quelle époque", le nouveau talk de Léa Salamé sur...
Audiences : Succès pour "100% logique" le nouveau jeu de Cyril Féraud
TV
Audiences : Succès pour "100% logique" le nouveau jeu de Cyril Féraud
Ce soir à la télé : Ce film avec une star de Canal+ n'est pas resté dans les annales
Programme TV
Ce soir à la télé : Ce film avec une star de Canal+ n'est pas resté dans les...