Vivendi : Vincent Bolloré renonce à Ubisoft

Partager l'article
Vous lisez:
Vivendi : Vincent Bolloré renonce à Ubisoft
Par Pierre Dezeraud Journaliste
Journaliste à puremedias.com depuis octobre 2016, Pierre Dezeraud est diplômé en histoire, journalisme, sciences politiques et communication. Après un passage au sein du groupe TF1, il rejoint puremedias.com...
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
Le groupe dirigé par Vincent Bolloré vend sa participation de 27,27 % dans le capital de l'éditeur de jeux vidéo pour deux milliards d'euros.

Juteuse capitulation pour Vincent Bolloré. Hier soir, dans un communiqué, Vivendi a officiellement annoncé la cession de sa participation de 27,27% dans le capital d'Ubisoft pour un montant de 2 milliards d'euros. Cette participation ayant été acquise pour 794 millions d'euros, le groupe de Vincent Bolloré empoche une plus-value de 1,2 milliard d'euros. Après deux ans et demi de lutte, l'opération de retrait de Vivendi, réalisée "en accord" avec les frères Guillemot, patrons fondateurs d'Ubisoft, permet à ces derniers de reprendre le contrôle de leur groupe.

À lire aussi
Ligue 1 : Exit Amazon Prime Video et Canal+, DAZN et beIN SPORTS retenus pour diffuser le championnat de France de football
Business
Ligue 1 : Exit Amazon Prime Video et Canal+, DAZN et beIN SPORTS retenus pour...
Box-Office : Grâce notamment au phénomène "Un p'tit truc en plus" d'Artus, la fréquentation des salles au plus haut depuis 11 ans en juin
Business
Box-Office : Grâce notamment au phénomène "Un p'tit truc en plus" d'Artus, la...
Public, Closer et Voici condamnés à plus de 70.000 euros d'amende pour atteinte à la vie privée de Sarah Knafo, compagne d'Éric Zemmour
Business
Public, Closer et Voici condamnés à plus de 70.000 euros d'amende pour atteinte à...
BFMTV et RMC passent sous contrôle de Rodolphe Saadé : Arthur Dreyfuss quitte la tête d'Altice Media, Nicolas de Tavernost nommé directeur général par intérim
Business
BFMTV et RMC passent sous contrôle de Rodolphe Saadé : Arthur Dreyfuss quitte la...

De son côté, Vivendi s'est engagé à ne plus acquérir d'actions Ubisoft pendant une période de cinq ans. Libérés du joug du milliardaire breton, les frères Guillemot se sont trouvés un nouveau partenaire stratégique avec le géant chinois de l'internet Tencent. Selon Yves Guillemot, le partenariat avec l'entreprise chinoise, qui entre à hauteur de 5% dans le capital d'Ubisoft, doit permettre à Ubisoft d'accélérer son développement dans l'Empire du milieu, "un marché dont le potentiel est considérable". Outre Tencent, le fonds de pension canadien Ontario Teachers, récupère 3,4% du capital d'Ubisoft.

Victoire stratégique de la famille Guillemot

C'est donc un feuilleton démarré à l'automne 2015 qui a pris fin hier. C'est à cette date que Vivendi, plus de deux ans après avoir cédé ses parts dans l'éditeur Activision Blizzard, avait débuté un raid progressif sur Ubisoft, maison mère des franchises "Lapins crétins" et "Assassin's Creed", et sa petite soeur Gameloft, spécialisée dans le jeu mobile. Au terme d'une OPA, cette dernière avait d'ailleurs été rachetée par Vivendi en mai 2016. Tout au long de la manoeuvre, les frères Guillemot, soutenus par les autres actionnaires, les développeurs et les salariés, se sont farouchement opposés à Vincent Bolloré, s'efforçant de repousser ce dernier afin d'éviter une prise de contrôle rampante de leur société.

Sur un plan purement stratégique, ce sont donc les frères Guillemot qui ont le fin mot de l'histoire, remportant une bataille assez spectaculaire contre le géant Vivendi. La reculade de ce dernier était d'ailleurs prévisible, la perspective d'une OPA sur le capital d'Ubisoft étant devenue très improbable. Sur le plan financier en revanche, Vincent Bolloré peut s'enorgueillir de réaliser une opération gagnante. Le tycoon réalise une confortable plus-value qui viendra combler ses importants besoins en cash à l'heure où Vivendi est au front dans plusieurs dossiers sensibles.

Vincent Bolloré
Vincent Bolloré
"Héros à 18 ans" : Quand Pascal Praud glorifie un ancêtre de Vincent Bolloré sur CNews
Vincent Bolloré : "Je ne suis jamais intervenu dans les contenus du groupe Canal+"
Arrivée de Geoffroy Lejeune au "JDD" : La rédaction prolonge son mouvement de grève qui dépassera celui d'I-Télé en 2016
Vivendi, contraint de céder "Gala" pour racheter Lagardère, entre "en négociations exclusives" avec le groupe Figaro
Voir toute l'actualité sur Vincent Bolloré
l'info en continu
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
Personnalités
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo aura-t-elle une suite sur TF1 ?
TV
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo...
"Atteinte à la présomption d'innocence" : "Paris Match" poursuivi en justice par deux médecins mis en cause dans un article du magazine
Presse
"Atteinte à la présomption d'innocence" : "Paris Match" poursuivi en justice par...
Accusée par "Mediapart" de bloquer la diffusion de photos montrant Jordan Bardella dîner chez Cyril Hanouna, Mimi Marchand dément
Exclusivité
Accusée par "Mediapart" de bloquer la diffusion de photos montrant Jordan Bardella...
Fausse rétractation de Ziad Takieddine sur BFMTV : "En l'état", les journalistes de la chaîne info "ne confirment pas la manipulation" dénoncée par "Mediapart"
TV
Fausse rétractation de Ziad Takieddine sur BFMTV : "En l'état", les journalistes...
Déprogrammation : Après le succès de sa soirée hommage à Shannen Doherty, 6ter va rediffuser "Charmed" dès ce vendredi
TV
Déprogrammation : Après le succès de sa soirée hommage à Shannen Doherty, 6ter va...