Vivendi : Vincent Bolloré renonce à Ubisoft

Partager l'article
Vous lisez:
Vivendi : Vincent Bolloré renonce à Ubisoft
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
Le groupe dirigé par Vincent Bolloré vend sa participation de 27,27 % dans le capital de l'éditeur de jeux vidéo pour deux milliards d'euros.

Juteuse capitulation pour Vincent Bolloré. Hier soir, dans un communiqué, Vivendi a officiellement annoncé la cession de sa participation de 27,27% dans le capital d'Ubisoft pour un montant de 2 milliards d'euros. Cette participation ayant été acquise pour 794 millions d'euros, le groupe de Vincent Bolloré empoche une plus-value de 1,2 milliard d'euros. Après deux ans et demi de lutte, l'opération de retrait de Vivendi, réalisée "en accord" avec les frères Guillemot, patrons fondateurs d'Ubisoft, permet à ces derniers de reprendre le contrôle de leur groupe.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
Musique
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1

De son côté, Vivendi s'est engagé à ne plus acquérir d'actions Ubisoft pendant une période de cinq ans. Libérés du joug du milliardaire breton, les frères Guillemot se sont trouvés un nouveau partenaire stratégique avec le géant chinois de l'internet Tencent. Selon Yves Guillemot, le partenariat avec l'entreprise chinoise, qui entre à hauteur de 5% dans le capital d'Ubisoft, doit permettre à Ubisoft d'accélérer son développement dans l'Empire du milieu, "un marché dont le potentiel est considérable". Outre Tencent, le fonds de pension canadien Ontario Teachers, récupère 3,4% du capital d'Ubisoft.

Victoire stratégique de la famille Guillemot

C'est donc un feuilleton démarré à l'automne 2015 qui a pris fin hier. C'est à cette date que Vivendi, plus de deux ans après avoir cédé ses parts dans l'éditeur Activision Blizzard, avait débuté un raid progressif sur Ubisoft, maison mère des franchises "Lapins crétins" et "Assassin's Creed", et sa petite soeur Gameloft, spécialisée dans le jeu mobile. Au terme d'une OPA, cette dernière avait d'ailleurs été rachetée par Vivendi en mai 2016. Tout au long de la manoeuvre, les frères Guillemot, soutenus par les autres actionnaires, les développeurs et les salariés, se sont farouchement opposés à Vincent Bolloré, s'efforçant de repousser ce dernier afin d'éviter une prise de contrôle rampante de leur société.

Sur un plan purement stratégique, ce sont donc les frères Guillemot qui ont le fin mot de l'histoire, remportant une bataille assez spectaculaire contre le géant Vivendi. La reculade de ce dernier était d'ailleurs prévisible, la perspective d'une OPA sur le capital d'Ubisoft étant devenue très improbable. Sur le plan financier en revanche, Vincent Bolloré peut s'enorgueillir de réaliser une opération gagnante. Le tycoon réalise une confortable plus-value qui viendra combler ses importants besoins en cash à l'heure où Vivendi est au front dans plusieurs dossiers sensibles.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Patperrus

Victoire spectaculaire, je ris jaune, une problématique d'égo oui, car débouter de l'investissement français pour faire entrer des investisseurs chinois ... jeanne d'arc doit se retourner dans sa tombe ... j'ai beau être à 2000 % pour favoriser l'investissement étranger pour soutenir nos projets mis pas sur sur nos périmètres d'expertise ...



Patperrus

Vendu aux chinois ... quelle aubaine ... !! Ils auront certainement une oreille plus attentive au bien-être des salariés français concernés ...



Jonas!

Allléééluiiaaa !



Mento

10 ans d'Hanounane !



Box office story

^^



greints

Pas si sur.



greints

1,2 Milliards



Linkinito

Et toi tu serais pas Renaud-originel ?
Je t'ai reconnu au logo, je savais que c'était toi, mais je pensais que tu m'avais reconnu bien plus tôt !



La Sardine

C'est toujours le cas ?



Stefe

c'est malin... j'l'ai dans la tête maintenant

Box office story

Les Banques centrales impriment de la fausse monnaie. Les banques prêtent cette fausse monnaie à de grands groupes à taux intéressant. les grands groupent achètent des parts ou rachètent des boites avec cet argent, puis le font fructifier, ensuite elles remboursent les banques et gardent le bénef. Dans ce cercle fermé, c'est toujours la finance qui gagne et jamais le salarié.



Box office story

T'es Linkinito d'Allo Ciné ?



Box office story

Et en 3 ans. A méditer pour ceux qui ont un livret A



Box office story

Je me souviens d'un loup style Arnault ou Pinault qui avait rencontré de la résistance pour le rachat total d"Hermes je crois, et qui en partant avait fait une énorme culbute sur le prix des parts dans la société. il avait dit "A ce prix là je suis ravi d'être viré!"
Le Capitalisme gagne toujours mais assèche la base, cet argent est toujours pris à quelqu'un et c'est toujours le salarié et le consommateur qui remboursent. Toujours.



Box office story

Encore une dérive du capitalisme outrancier. Sans lever le cul de sa chaise le patron breton a gagné 1.2 milliards de bénèfs grâce à la Bourse. C'est vrai que le gars a tenté une OPA hostile sur Ubisoft ne parvenant pas à acheter suffisamment d'actions pour virer les fondateurs du studio. On avait déjà vu le coup fumant lorsqu'il a vendu( Vivendi) SFR pour la somme scandaleuse de 13 milliards ( Drahi n'ayant plus le choix de faire flamber les prix et de nettoyer SFR pour peut être la revendre plus cher bientôt).
Et bien sûr dans toutes histoires de grands groupes (Bolloré, Tancent, etc...) tout cet argent qui profite aussi aux banques prêteuses à coup de LBO, ne rapportent pas un centime aux salariés. Pire pour se rembourser et faire des bénefs, il y a toujours du nettoyage et de la compression de couts et de personnels. Cet argent est toujours pris à quelqu'un et c'est souvent le salarié et le consommateur qui paient les actionnaires.
Le capitalisme c'est 1 extrêmementent riche pour 999 autres qui n'ont rien.



Linkinito

♪ Libérééééééé, de Bolloréééé, je ne m'inquièterai plus jamaiiiiiis... ♪



philalex

Esperons que Tencent n'aille pas plus loin...



Marcel Bouchu

Comme quoi on peut résister à Bolloré, c'est difficile mais c'est possible.



Furious Angel

Excellente nouvelle pour Ubisoft, qui pourra continuer sa croissance et ne pas tomber dans le marasme de Canal et Dailymotion.



Gozer [The Gozerian]

1,2M de plus values, rien que ça. ça financera Momo live qui n'a pas de publicité pendant son émission :p



Virtuel

Excellente nouvelle !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"En Famille" : M6 lance la saison 8 dès ce soir
TV
"En Famille" : M6 lance la saison 8 dès ce soir
Bruce Toussaint : "Créer l'esprit de bande, c'est ce qui me plaît le plus"
Interview
Bruce Toussaint : "Créer l'esprit de bande, c'est ce qui me plaît le plus"
"Grand Angle" (BFMTV) : Benoît Gallerey (RTL) et Chloé Cambreling (RMC) intègrent l'émission de Bruce Toussaint
TV
"Grand Angle" (BFMTV) : Benoît Gallerey (RTL) et Chloé Cambreling (RMC) intègrent...
"Les plus belles vacances" : Valérie Damidot de retour en pré-access dès aujourd'hui sur TF1
Programme TV
"Les plus belles vacances" : Valérie Damidot de retour en pré-access dès...
Maud gagnante de "Koh-Lanta : La guerre des chefs" : "Se casser une côte, ça ne peut rendre la victoire que plus belle"
Interview
Maud gagnante de "Koh-Lanta : La guerre des chefs" : "Se casser une côte, ça ne...
"Mieux chez soi" : M6 lance sa nouvelle émission d'access avec Stéphane Plaza aujourd'hui
TV
"Mieux chez soi" : M6 lance sa nouvelle émission d'access avec Stéphane Plaza...
Vidéos Puremedias