Yves Guillemot : "Nous ne laisserons pas Vivendi casser Ubisoft"

Partager l'article
Vous lisez:
Yves Guillemot : "Nous ne laisserons pas Vivendi casser Ubisoft"
Yves Guillemot
Yves Guillemot © Abaca
Dans une interview au "Monde", Yves Guillemot confirme qu'il ne compte pas laisser le géant des médias français prendre possession de son éditeur de jeux vidéo.

Yves Guillemot est toujours combatif et tient à le faire savoir. Dans une interview au Monde aujourd'hui, le patron et fondateur d'Ubisoft est revenu sur ses relations tendues avec le groupe Vivendi, quelques jours après la prise de contrôle par ce dernier de l'éditeur de jeux vidéo de son frère, Gameloft.

Yves Guillemot a ainsi confirmé son intention de ne pas laisser Ubisoft se faire racheter par Vivendi qui, à coup de rachats d'actions successifs, a déjà pris 17% du capital. Le fondateur de l'éditeur de jeux vidéo accuse ainsi Vincent Bolloré de mener "une stratégie de contrôle rampant" qu'il espère bien contrecarrer en trouvant de nouveaux partenaires financiers. "Nous ne cherchons pas de chevalier blanc, mais un ou des partenaires. Plusieurs solutions sont en cours pour bâtir de véritables partenariats de développement", annonce ainsi le patron d'Ubisoft.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h

"La seule issue, c'est que Vivendi sorte"

Au cours de cet entretien, Yves Guillemot réitère son refus de voir Vivendi siéger au conseil d'administration d'Ubisoft. "S'ils entraient au conseil, ils feraient prendre à la société des décisions contraires à l'intérêt de l'ensemble des actionnaires", met-il en garde. Selon lui, Vivendi n'est qu'un danger pour Ubisoft. "Vivendi ne saura pas gérer. C'est un métier qui demande que l'on soit réactif, agile et libre, loin d'un grand groupe", estime-t-il. "La seule issue, c'est que Vivendi sorte en faisant une plus-value", ajoute-t-il. Pas sûr que le géant français des médias l'entende de cette oreille.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Plouf

C'est un peu ghetto



cchristian

Mais c'est lui qui est en train de casser son entreprise en gesticulant et hurlant au lieu de travailler ! On ne joue pas les victimes, on se bat, on ne dit pas n'importe quoi, on ne fait pas n'importe quoi ! Voir des comportements pareils ça me débecte.
En faisant ça il condamne au tout ou rien et effectivement à la casse car il ne pourra rester après ! C'est du jusqu'au boutisme, de l'aveuglement, de la stupidité.
On sait comment est Bolloré, à quoi ça sert d'en rajouter ?



Oasis

Et même des très beaux quartiers !! La Villa Montmorency, c'est vraiment pas dégueu !!



Drsavane

T'as très bien cerné la situation et le plus gros problème de Bolloré, en général (du moins pour Canal et pour Ubisoft), la création de contenus originaux.



ElRom16

Parfaitement d'accord avec toi, rien à rajouter.

Je ne comprend pas la stratégie de Vivendi qui avait lâché Blizzard il y a quelques années (studio qui fait d'excellents jeux et qui plus est très rentable), et qui s'acharne à vouloir acheter Ubisoft.
En misant sur Ubisoft, il parie que l'éditeur va grossir, et que pour le moment il est pas cher au rachat. Mais il va se planter, c'est évident.



guilem2

et il existe d'autre manière de lever des fonds. L'emprunt obligataire par exemple.



guilem2

Si tu veux créer un géant audiovisuel et culturel, tu es obligé d'être dans le jeu vidéo. Le problème c'est que si tu veux être bon dans le jeu vidéo tu dois faire confiance aux créatifs. Bolloré va buter sur le même souci que Messier à l'époque: VU Games était une machine à licences qui produisait globalement des jeux mauvais.

Tu ne peux pas passer 80% du temps sur l’emballage, le marketing, l'intégration verticale, l'exploitation de marque, bref tout ce que veut Bolloré, et continuer à innover et à être bon. La situation se pose déjà à Canal. Les abonnés se barrent en même temps que la valeur ajoutée s’amenuise.



Bobinatron

Le destin tragique des licences qualitatives faites par des entreprises qui se font racheter par d'autres entreprises...



Mlle_N

C'est pour la legende je pense, le patron breton fait plus sympa que le patron parisien des beaux quartiers :)



Gontrand

Honnêtement quand on voit la qualité des derniers jeux Ubisoft, on se dit qu'a part Rayman on perdra pas grand chose...



ElRom16

Il va ruiner toute l'entreprise, et toutes les licences de l'entreprise ... Le pire va arriver, avec des DLC à foison.



SKMBlake

Bertrand Méheut disait la même chose concernant Canal+



oranik

slt leonarda



Bobinatron

Les Lapins Crétins mais il risque aussi de s'attaquer à d'autres franchises, j'espère qu'il touchera pas aux Assassin's Creed et d'autres...



Drsavane

Quand on veut jouer dans un certain milieu, il faut en accepter les règles.
Et ce sont justement les règles du marché, mais il existe des moyens de s'en prémunir, voir de les contrecarrer. Donc l'un dans l'autre, tant qu'on prend ses responsabilités...



arnaud392

A partir du moment où tu vends des actions, tu dois t'attendre à ce genre de choses, c'est pas super saint mais tu ne peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre...



dj

même s'il n'est pas né en Bretagne ses parents sont de ERGUE GABERIC dans le Finistère donc il est breton . Vous savez même en Bretagne il y a des requins (en mer comme sur terre) ( ce de la mer sont moins dangereux)



A French

Ces OPA, je considère ça comme des coups d'Etat d'entreprises sur d'autres. Ça devrait tout simplement interdit!



ElRom16

La famille Guillemot a voulu être cotée en bourse, voilà la contrepartie, les requins rodent, et rachètent contre leurs avis.

Il a quand même une stratégie assez cohérente Bolloré : Après
avoir eu la peau des Guignols, il veut celle des Lapins Crétins !



valflut

UBISoft, c'est pour Union des Bretons Indépendants, d'ailleurs.



darby

Pourquoi quand on parle de Bolloré on dit qu'il est breton (hors il est né à Boulogne Billancourt et n'a jamais vécu en Bretagne) et quand c'est Guillemot on ne le mentionne pas (hors il est originaire du Morbihan et a fondé avec ses frères la société dans un petit village breton à Carentoir).



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Héros" : NRJ 12 lance un nouveau magazine ce soir
TV
"Héros" : NRJ 12 lance un nouveau magazine ce soir
"Poulpovision" : Monsieur Poulpe lance sa nouvelle émission à 14h20 sur Canal+
Programme TV
"Poulpovision" : Monsieur Poulpe lance sa nouvelle émission à 14h20 sur Canal+
Xavier Dupont de Ligonnès : Les médias font leur mea culpa
TV
Xavier Dupont de Ligonnès : Les médias font leur mea culpa
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué pour "Top départ" sur M6
TV
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué...
Audiences : "Les murs du souvenir" leader devant "DALS", débuts difficiles pour "La course des champions"
Audiences
Audiences : "Les murs du souvenir" leader devant "DALS", débuts difficiles pour...
"La boîte à secrets" : Première bande-annonce pour la nouvelle émission de Faustine Bollaert sur France 3
TV
"La boîte à secrets" : Première bande-annonce pour la nouvelle émission de...
Vidéos Puremedias