Vivendi devient le premier actionnaire d'Ubisoft

Partager l'article
Vous lisez:
Vivendi devient le premier actionnaire d'Ubisoft
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
Le groupe de Vincent Bolloré est monté cette semaine au capital du champion français des jeux vidéo.

Vivendi mise de nouveau sur les jeux vidéo. Plus de deux ans après avoir cédé ses parts dans l'éditeur Activision Blizzard, le groupe de Vincent Bolloré est monté au capital des sociétés Ubisoft et Gameloft, a annoncé hier un communiqué. Après avoir acquis 6% des parts de ces deux sociétés la semaine dernière, Vivendi est monté jeudi à près de 10% du capital dans chacune d'entre elles, pour un investissement total de 280 millions d'euros.

À lire aussi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
TV
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
Audiences : "La Stagiaire" leader, début mitigé pour "Un homme ordinaire" sur M6, catastrophe pour TF1
Audiences
Audiences : "La Stagiaire" leader, début mitigé pour "Un homme ordinaire" sur M6,...

Le groupe de Vincent Bolloré est ainsi devenu le premier actionnaire d'Ubisoft, géant français des jeux vidéo produisant notamment les "Lapins Crétins" et la saga "Assassin's Creed". "Ces investissements s'inscrivent dans une vision stratégique de convergence opérationnelle entre d'une part les contenus et plateformes de Vivendi (Dailymotion, Canal+, ndlr) et de l'autre les productions d'Ubisoft et Gameloft dans le domaine des jeux vidéo", explique le groupe dans son communiqué. Et Vivendi de prévenir : "Le groupe ne s'interdit pas d'augmenter sa participation dans Ubisoft et Gameloft et se réserve la faculté, le moment venu, de demander à être représenté à leur conseil d'administration".

"Nous nous battrons pour conserver notre indépendance"

Cet investissement s'inscrit dans la stratégie de recentrage sur les contenus adoptée par Vivendi. Les deux sociétés de gaming constituent en outre des proies alléchantes et complémentaires pour le groupe de Vincent Bolloré. Ubisoft est ainsi mondialement connu et a réalisé un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros en 2014 tandis que Gameloft est une société de taille plus modeste spécialisée dans les jeux vidéos sur smartphones.

Non-désirée, cette montée au capital de Vivendi a en tout cas été fraîchement reçue par les frères Guillemot qui président les deux entreprises. "Nous nous battrons pour conserver notre indépendance" a écrit la semaine dernière Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft, dans un mail à ses salariés révélé par Le Figaro. "L'action de Vivendi n'était ni sollicitée, ni désirée. Nous observons avec attention la situation", prévenait le dirigeant.

Sur le même thème
l'info en continu
"20 ans à nouveau : 5 mamans incognito" : TFX lance sa nouvelle télé-réalité le 15 octobre
Programme TV
"20 ans à nouveau : 5 mamans incognito" : TFX lance sa nouvelle télé-réalité le 15...
Pernaut, Akenathon, Lemercier, etc. : France Bleu fête ses 40 ans vendredi avec 44 personnalités
Radio
Pernaut, Akenathon, Lemercier, etc. : France Bleu fête ses 40 ans vendredi avec 44...
"Les petits meurtres d'Agatha Christie" : Samuel Labarthe et sa bande tirent leur révérence le 16 octobre sur France 2
Programme TV
"Les petits meurtres d'Agatha Christie" : Samuel Labarthe et sa bande tirent leur...
"Les comiques préférés des Français" : Laurence Boccolini débarque en prime le 10 octobre sur France 2
Programme TV
"Les comiques préférés des Français" : Laurence Boccolini débarque en prime le 10...
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Cyril Hanouna accuse les "dessins de 'Charlie Hebdo'" de "mettre de l'huile sur le feu"
TV
Cyril Hanouna accuse les "dessins de 'Charlie Hebdo'" de "mettre de l'huile sur le...
Vidéos Puremedias