Bilan : La saison 2016-2017 de... Arte

Partager l'article
Vous lisez:
Bilan : La saison 2016-2017 de... Arte
Le bilan de la saison d'Arte
Le bilan de la saison d'Arte © DR
Tout au long de l'été, puremedias.com vous propose un bilan de la saison écoulée, chaîne par chaîne.

L'heure des comptes a sonné. Alors que la télé est passée en mode été, que les chaînes favorisent les rediffusions et les séries pour combler leurs grilles, puremedias.com vous propose tout au long de l'été de revenir en arrière pour analyser la saison dans son ensemble, chaîne par chaîne. L'occasion d'envisager toute la stratégie de programmation des chaînes sur l'année écoulée, et d'examiner dans quelle mesure l'audience a évolué au fil des années.

À lire aussi
Attentats en Catalogne : Alain Marsaud quitte brutalement le plateau de BFMTV
Video
Attentats en Catalogne : Alain Marsaud quitte brutalement le plateau de BFMTV
"Touche pas à mon poste" fait sa rentrée le 4 septembre sur C8
TV
"Touche pas à mon poste" fait sa rentrée le 4 septembre sur C8
France 2 proposera un "Stade 2" amaigri la saison prochaine
Sport
France 2 proposera un "Stade 2" amaigri la saison prochaine

Vouloir faire le bilan d'audience d'Arte, c'est s'attaquer à une chaîne évoluant bien souvent hors des radars médiatiques. Dotée d'un cahier des charges unique la préservant en partie de la pression de l'audience, l'antenne franco-allemande brille par sa singularité, vivant sa vie loin des tumultes du PAF.

La saison 2016-2017 d'Arte n'aura ainsi pas fait beaucoup de vagues, bien que certaines dynamiques soient identifiables. Arte a en effet particulièrement bien réussi sa rentrée, affichant sa meilleure audience mensuelle de la saison - 2,5% de PDA - en octobre et en décembre. L'année 2017 a en revanche été plus compliquée pour la chaîne. Tombée à 2,1% de PDA en janvier et avril, Arte a atteint son plus bas mensuel en mai avec seulement 2,0% de part d'audience, avant de terminer sur une léger mieux en juin (2,2% de PDA).

Un access en forme

Pour cette saison 2016-2017, Arte a pu une nouvelle fois compter sur la bonne santé de son magazine d'access "28 minutes". Proposé chaque jour à 20h05 comme une alternative aux 20 Heures de TF1 et France 2, le talk animé par Elisabeth Quin a réuni en moyenne cette saison 640.000 fidèles, soit 2,7% des individus de quatre ans et plus. En progression continue depuis sa création, "28 minutes" confirme cette année en gagnant 120.000 nouveaux fans et 0,6 point de PDA par rapport à la saison 2015-2016. Le magazine a même signé en mai son record historique d'audience cette saison avec 900.000 téléspectateurs (3,5% de PDA) réunis grâce à une émission abordant notamment le thème de l'intelligence des animaux. Ou quand le choix de la différence paie...

Des primes globalement puissants

Cette saison, Arte a pu compter sur la bonne santé de ses primes qui bénéficient d'une programmation claire et efficace. Ces derniers ont notamment été portés par une offre cinéma régulièrement performante les dimanches et lundis. On citera notamment le carton de "Black Book" (2,0 millions de téléspectateurs, 8,5% de PDA !) ou celui de "Dans la brume électrique" (1,8 million de téléspectateurs, 7,1% de PDA).

La case documentaire du mardi a aussi souvent bien fonctionné cette saison avec les succès de films comme "Cholestérol : le grand bluff" (1,4 million de téléspectateurs, 5,8% de PDA) ou de "President Donald Trump" (1,4 million, 5,4% de PDA). Le jeudi soir, dans sa case séries, Arte a pu capitaliser sur le carton de "Meurtres à Sandhamn" et les scores corrects de "Norskov, dans le secret des glaces", "Cannabis" ou "Berlin 56".

Quelques sérieux revers

Si Arte joue, elle ne gagne pas à tous les coups. En matière de documentaires par exemple, la chaîne franco-allemande a connu des revers retentissants. On peut penser à la catastrophe d'audience du doc "Intégration : les raisons du succès" (175.000 curieux, 0,7% de PDA) ou à celle de "L'OMS dans les griffes des lobbyistes" (188.000 téléspectateurs, 0,7% de PDA). Côté séries et dans une moindre mesure, la chaîne franco-allemande a aussi dû faire face au repli de "Héritage empoisonné" en saison 2 ou à l'échec de la deuxième saison de la série australienne "The Code".

Des lacunes structurelles

Plus généralement, Arte pâtit d'un fond de grille trop faible. Limitée par son budget et son cahier des charges, la chaîne franco-allemande manque de rendez-vous identifiés et incarnés. En journée, elle mise ainsi massivement sur la diffusion de documentaires aux scores erratiques et souvent faibles, en matinée notamment. Son offre de films et de téléfilms programmée en tout début d'après midi (13h) enregistre pour sa part de bons résultats.

L'audience d'Arte sur 3 et 5 ans

Les 10 meilleures audiences prime de la saison

Les 5 pires audiences prime de la saison

Chiffres Médiamétrie, en audience veille. Seul le premier épisode est pris en compte pour les soirées continues.

A lire aussi dans le dossier puremedias.com fait le bilan de la saison télé :
TV Bilan : La saison 2016-2017 de... W9
TV Bilan : La saison 2016-2017 de... C8
TV Bilan : La saison 2016-2017 de... M6
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

Moi je like... Des fois trop facilement...



La Ripopée

Ça a baissé niveau programmation cette saison. Bien trop de séries et de telefilms allemands on a même eu droit à un truc sur les films de super héros et à Spring Breaker



Marcel Bouchu

Je like pas, je tiens à mon compte, mais le cœur y est :)



Château de Boigne

Sans oublier l'inoxydable Claire Doutriaux dans Karambolage, remplacée depuis un an par une voix off masculine dont j'ignore l'identité.



Geo

Précisons quand même que La Sept est devenue la filiale d'Arte dès la création de la chaîne franco-allemande en 1992 et a pris le nom de La Sept-Arte, puis d'Arte France à partir de 2000. Elle est devenue une édition de programmes d'Arte.



Backpacker

Je voulais revenir sur le reproche souvent formulé de "manque de visages identifiables" sur Arte. Pourtant, à part Elizabeth Quin, il y en a plusieurs mais aucune vedette comme sur les autres chaînes :
- pour les concerts et spectacles c'est la magnifique Annette Gerlach.
- pour les soirées Théma du mardi, il y alternance entre Andrea Fies et Emilie Aubry.
- pour l'info, ce sont Kady Adoum-Douass, Melina Freda et Marie Labory.
- Jon Paul Lepers anime "Vox pop".
- pour Arte Reportage, c'est William Irigoyen.
- dans le cas de "Metropolis", il y avait Rebecca Manzoni mais Arte a préféré une voix off par la suite.
- Arte a perdu une personne majeure bien que non charismatique, Jean-Christophe Victor, le "prof" du Dessous des cartes...



Backpacker

L'excellent Taylor s'était fait virer d'Arte je crois... et pour une raison qui m'a échappée d'ailleurs.
Pour Colin et Mauduit, c'est voulu. Leur (excellent) mag PNB a toujours été incarné de manière subtile, en voix-off. Comme l'excellente Géraldine de Margerie que l'on ne voit jamais mais dont les chroniques sont à chaque fois délicieuses!



Backpacker

C'est clair. Ce d'autant plus qu'elle cadre parfaitement avec l'image d'Arte. Elle se plaît à répéter à l'envi qu'elle ne regarde pas la télé... sauf Arte... C'est la bobo intello qu'il fallait à Arte. Avant c'était Laure Adler.



Backpacker

Les rédacteurs de Pure Médias sont obsédés par les chiffres d'audience, tout comme ceux des clics sur leurs titres souvent putassiers afin de faire plaisir à leur grand patron chéri Ladreit de Lacharrière et aux actionnaires du site...



Backpacker

"On peut penser à la catastrophe d'audience du doc "Intégration : les raisons du succès" (175.000 curieux, 0,7% de PDA) ou à celle de "L'OMS dans les griffes des lobbyistes" (188.000 téléspectateurs, 0,7% de PDA)."

Phrase complètement imbécile puisque ces deux documentaires sont tout à l'honneur d'Arte et même clairement obligatoires au vu du cahier de la chaîne!
Si ce n'est Arte, quelle autre chaîne osera s'interroger en première partie de soirée sur l'intégration et les lobbys qui gangrènent l'OMS? Aucune! Il n'y a pas que l'audience non?



Juju

Une chaîne assez exceptionnelle dans le paf de part sa structure franco allemande et sa programmation à contre courant la plupart du temps.
Dommage qu'elle se soit un peu assagie en diffusant des films plus main stream qu'auparavant. Mais ça garantit des audiences plus importantes.
Et je regrette aussi (mais ça coûte cher / les droits sont ailleurs) qu'elle ne diffuse pas plus de série issue du catalogue cable us/uk. Un better call sall (spin off de breaking Brad) ou un Downtow abbey auraient eut toute leur place.



Marcel Bouchu

Jean-Christophe Victor, Paul-Emile nous a quittés un peu avant et n'avait pas d'émission régulière. Pour le coup, c'était une émission tellement incarnée qu'elle n'a pas survécu à son présentateur emblématique.



Marcel Bouchu

C'est vrai, du temps de Jérôme Clément on assumait mieux le décalage, mais il y a de beaux restes.



Il n'y en a qu'une

Quoique Bruno Patino aime ratisser large, comme semblent l'indiquer la sélection plus orienté grand public des films dernièrement diffusés en prime, ainsi que le changement d'habillage pour paraître moins clivant.



La Sardine

Ça dépend de ce que vous souhaitez regarder. C'est pas les meilleurs dans tous les domaines non plus.



La Sardine

Quand La Sept a rejoint définitivement le satellite TDF, ils ont eu ce petit mot à l'attention de FR3 : "une visite ça fait toujours plaisir, si ce n'est pas en arrivant, du moins c'est en repartant."



LittleBoots

La meilleure chaine qualitativement et de loin par rapport aux autres. Gros plus avec leur service de replay parfait.



La Sardine

Moi c'était les Documents Interdits, série faussement documentaire.



La Sardine

Pour rappel, au lancement d'ARTE, Jérôme clément pensait atteindre très rapidement les 10% de PDM. L'audience c'est aussi une donnée importante, même pour Arte en dépit de son statut particulier.



La Sardine

En même temps sur France 3 les journalistes présentateurs ne font pas dans le star system et pourtant ça fonctionne. C'est peut être aussi pour cette raison que ça fonctionne. C'est une marque de fabrique.



La Sardine

On pouvait évoquer la disparition de Paul Émile Victor dont le programme emblématique Le Dessous Des Cartes était la déjà du temps de La Sept va beaucoup nous manquer.

Pour l’anecdote on peut aussi faire état du nouvel habillage pas très réussit de la chaine.



Fab75o

L'exercice d'analyse d'audience touche clairement ses limites là car il me paraît un peu anecdotique d'analyser par exemple au mois le mois les chiffres d'une chaîne comme Arte.
Autant il convient de jeter un oeil pour s'interroger sur l'adhésion par la population à de tels contenus (interrogation sur comment on communique sur ses programmes par exemple) et au sein de ceux-ci distinguer les programmes au cas par cas (évenementialiser certains ?) mais ça s'arrête là. On le voit clairement dans la liste de ce qui a le moins marché en première partie de soirée : le recul sur les lobbyistes au sein de l'OMS, les difficultés des étudiants ou l'intégration sont des thèmes qu'une chaîne comme Arte doit continuer à toucher du doigt malgré les scores relevés.



Baudouin alias Poenszs

Leurs choix de films du dimanche et du lundi sont extrêmement judicieux. J'ai pu revoir des merveilles oubliées comme "Jude" de Michael Winterbottom, "Tess" de Roman Polanski, "La Maison aux Esprits" de Bille August ou encore "Nowhere in Afrika" de Caroline Link.

J'ai aussi découvert quelques films iraniens où les héros sont la plupart du temps des enfants avec des scénarii simples mais tellement émouvants. Le cinéma iranien est le plus beau et le plus novateur du monde.

Enfin, je pense au film turc "Miel" de 2011 réalisé par Semih Kaplanoğlu
que je n'avais pas eu l'occasion de voir au cinéma et qui est devenu un des dix films de ma vie.



Honore Pascal

Elisabeth Quin est pour moi la figure emblématique de la chaine actuellement non ?



Marcel Bouchu

Le problème a longtemps été la nécessité de parler à la fois français et allemand, mais on se souvient du passage d'Alex Taylor ou même de PPDA, et avec la différentiation il me semble de plus en plus forte des antennes française et allemande, on devrait avoir une télévision un peu plus incarnée. Et Personne ne Bouge n'est pas physiquement incarnée, mais Colin et Mauduit quand même !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 9 au 15 septembre 2017
TV
Tous les programmes de la télé du 9 au 15 septembre 2017
"La meilleure boulangerie de France" : La saison 5 débarque le 11 septembre à 18h35 sur M6
Programme TV
"La meilleure boulangerie de France" : La saison 5 débarque le 11 septembre à...
"Frequency" arrive le 12 septembre sur TF1
Séries
"Frequency" arrive le 12 septembre sur TF1
"Conviction" : TF1 lance sa nouvelle série américaine le 12 septembre
Séries
"Conviction" : TF1 lance sa nouvelle série américaine le 12 septembre
"Les Terriens du dimanche" : Thierry Ardisson décline "Salut les Terriens !" dès le 10 septembre sur C8
TV
"Les Terriens du dimanche" : Thierry Ardisson décline "Salut les Terriens !" dès...
"19h le dimanche" : Laurent Delahousse débarque en hebdo sur France 2 le 10 septembre
TV
"19h le dimanche" : Laurent Delahousse débarque en hebdo sur France 2 le 10...
Ce soir que regardez-vous ?
50
Votes
Camping Paradis
Je regarde
49
Votes
39
Votes
Diana, notre mère : sa...
Je regarde
31
Votes
Le petit Nicolas
Je regarde
20
Votes
Meurtres à Collioure
Je regarde
6
Votes
Une aventurière en Irak
Je regarde
5
Votes
Fais pas ci, fais pas ça
Je regarde
3
Votes
Deux heures moins le...
Je regarde
2
Votes
La couleur de la victoire
Je regarde
2
Votes
Sale temps pour la...
Je regarde
2
Votes
Diana, le destin...
Je regarde
2
Votes
Kids Vs Wild, seuls...
Je regarde
1
Votes
L'adresse idéale
Je regarde
1
Votes
Petits meurtres entre...
Je regarde
0
Votes
Mort de Diana : la...
Je regarde