"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme

Partager l'article
Vous lisez:
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
Roselyne Bachelot sur France 5 © France 5
Après avoir accusé le gouvernement de surréagir le 6 mars dernier, Christophe Prudhomme lui reproche désormais d'avoir tardé à agir.

Dur moment pour Christophe Prudhomme hier soir dans "C à vous". Evoquant comme chaque soir l'épidémie de coronavirus en cours, Anne-Elisabeth Lemoine recevait Roselyne Bachelot, ex-ministre de la santé, devenue animatrice de télévision pour LCI. Au cours de son émission, l'animatrice de "C à vous" a choisi de diffuser une prise de parole de Christophe Prudhomme, représentant de l'association des médecins urgentistes, qui s'en est pris violemment au gouvernement samedi. "Gouverner c'est prévoir et rien n'a été préparé !", a-t-il dénoncé sur BFMTV. "A l'issue de la crise, il faudra que les responsables passent à la caisse et payent !", a ajouté le médecin, dénonçant "l'incurie du gouvernement".

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions
TV
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête...

"Je trouve vraiment que Monsieur Prudhomme est gonflé quand même", a commenté, de retour en plateau, Roselyne Bachelot. Et de rappeler que ce même médecin urgentiste avait tenu des propos radicalement différents le 6 mars dernier sur le plateau de la matinale de LCI cette fois. Anne-Elisabeth Lemoine a alors lancé le magnéto de la chaîne info du groupe TF1 dans lequel on pouvait entendre Christophe Prudhomme dire : "Un certain nombre de médecins a pensé que la surréaction des politiques risque d'être plus grave que la maladie. Tous les jours, c'est 8 à 10 morts sur les routes. L'épidémie de grippe saisonnière en France, c'est 5.000 morts. Avec le retour de Chine qu'on a, on sait désormais que ce virus est peu mortel".

"L'instrumentalisation politicienne à ce point me met en colère !"

De retour en plateau, Roselyne Bachelot a mis sa tête dans ses mains, accablée. "C'est terrible pour Monsieur Prudhomme, le représentant de la CGT, au moment où Emmanuel Macron dit que l'avancée de ce virus est inexorable", a commenté l'ex-ministre de la santé à propos de la séquence de LCI. "On n'est pas en octobre 2019. On est le 6 mars de ce mois où nous sommes encore ! Les bras m'en tombent", a-t-elle ajouté. Et de lancer : "L'instrumentalisation politicienne à ce point me met en colère ! C'est absolument incroyable. Il (Christophe Prudhomme, ndlr) n'a plus qu'un droit, c'est de dire : 'Je me suis trompé. J'ai trompé les Français (...) J'ai par mon discours aussi peut-être altéré la rapidité de la décision politique (...) C'est le minimum syndical, c'est le cas de le dire", a conclu Roselyne Bachelot. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
Programme TV
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
Séries
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
TV
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma (enfin) publiés
Politique
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma...
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Politique
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Vidéos Puremedias