"L'inconnu du lac" : Tous publics sur Arte, interdit aux moins de 16 ans au ciné

Partager l'article
Vous lisez:
"L'inconnu du lac" : Tous publics sur Arte, interdit aux moins de 16 ans au ciné
<div class="gallery-description">"L'Inconnu du lac"</div>
<div class="gallery-info"><span class="item-inline"><br /></span><span class="item-block"></span></div>
"L'Inconnu du lac" © Les Films du Losange
Le CSA rappelle aux téléspectateurs les règles auxquelles sont soumises Arte et qui expliquent l'absence de signalétique lors de la diffusion hier soir de "L'inconnu du lac" d'Alain Guiraudie.

Hier soir, en deuxième partie de soirée, Arte a diffusé "L'inconnu du lac". Ce film français d'Alain Guiraudie avec Pierre Deladonchamps, Christophe Paou et Patrick d'Assumçao avait enthousiasmé la presse lors de sa projection en 2013 au festival de Cannes et avait permis quelques mois plus tard à son jeune interprète de décrocher le César du meilleur espoir masculin.

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
&quot;La chanson challenge&quot; : Quand Zazie reprend... &quot;Basique&quot; d&#039;Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Les JT de France 2 dotés d&#039;un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi

Pour son exploitation en salles, ce thriller, qui se déroule en grande partie sur une plage naturiste fréquentée par des homosexuels, a été interdit aux moins de 16 ans. Une polémique avait émergé lors de sa sortie car plusieurs municipalités ont fait retirer l'affiche, qui été pourtant constituée d'une illustration. Plusieurs administrés, outrés par les positions sexuelles qui y sont dessinées, avaient demandé à leur maire de sévir.

Hier soir, la "Queer Palm" 2013 a de nouveau suscité des émois chez certains téléspectateurs. Nombre d'entre eux se sont agacés de ne voir aucune signalétique en bas de l'écran alors que, le même soir, sur TMC, le film "Terminator 3 : le Soulèvement des Machines", diffusé en prime time, contenait un avertissement au public de moins de 10 ans.

Le CSA a immédiatement répondu aux téléspectateurs en colère, leur rappelant que des règles différentes s'appliquaient à Arte en raison de son statut de chaîne franco-allemande.

"Chaîne franco-allemande, Arte ne relève pas de la compétence des autorités de régulation françaises ou allemandes, mais du contrôle des seuls sociétaires, 'à l'exclusion de toute intervention d'autorité publique, y compris d'autorités indépendantes chargées de la régulation de l'audiovisuel dans le pays du siège'", a rappelé le CSA en citant le traité signé le 2 octobre 1990 entre la France et l'Allemagne qui créé la chaîne.

"Ce statut particulier explique les raisons de l'absence de signalétique jeunesse obligatoire sur toutes les autres chaînes françaises. Arte échappe également aux règles définies par le CSA en matière de pluralisme hors période électorale, ainsi qu'aux recommandations qu'il édicte avant chaque échéance électorale, alors même qu'elle comporte des programmes d'information, dont un journal quotidien (Arte Infos), traitant notamment de l'actualité politique française", ajoute le gendarme de l'audiovisuel sur son site internet, en ajoutant que LCP et Public Sénat, en tant que chaînes parlementaires, bénéficiaient également de règles d'exception. Hier soir, "L'inconnu du lac" a été regardé par 456.000 personnes en moyenne de 22h50 à 0h25, soit 4,3% du public global.

Arte
Arte
"Squadra Criminale" : La saison 3 arrive ce soir sur Arte
"Jeux d'influence" : Arte lance sa nouvelle série française avec Laurent Stocker et Alix Poisson ce soir
"Mystery Road" : Arte lance une nouvelle série australienne ce soir
"Berlin 59" : Arte lance la suite de "Berlin 56" ce soir
Voir toute l'actualité sur Arte
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

J'ai l'esprit large haha. Oui cela tient plus de la reproduction basique que de la sexualité, je vous l'accorde.



Proxima

Vous baignez dans le sophisme. C'est pratique, certes, mais ça rend la discussion difficile.
Vous interprétez en permanence ce que je dis, à la sauce qui vous arrange. Je ne sais pas pourquoi les animaux ont parfois une relation homosexuelle "occasionnelle", je ne sais donc pas si c'est "faute de mieux" comme vous dites.

Je sais que ceux qui peuvent utiliser leurs pattes se masturbent "faute de mieux", rien de plus. Oui, rares sont les animaux fidèles à un(e) seul(e) partenaire, mais ils sont aussi capables d'inceste sans aucune notion morale.
Parce-que, que vous le vouliez ou non, ce sont ces notions morales qui empêchent la majorité d'entre nous de devenir de dangereux pervers, même s'il est démontré que pour certains, les relations sexuelles pédophiles ou incestueuses, en captivité comme en liberté ^^, ne posent aucun problème de conscience.

Et là nous re-baignons dans le sophisme avec cette affirmation sur notre cruauté qui démontrerait que nous sommes identiques aux animaux. La différence sur ce point, c'est que nous savons (à moins d'être psychopathe) si ce que nous faisons est cruel. L'Homme a la notion de la souffrance de l'autre, sa cruauté n'est pas pour jouer, mais pour assouvir des perversions, et éventuellement choquer, pour un plaisir démultiplié.

La majorité des humains réprouvent et se choquent, les animaux s'en cognent.

Vous confondez animalité et instinct. L'instinct maternel, le désir sexuel... nous avons nous aussi des points communs qui ne font pas de nous des animaux. Parce qu'il y a réflexion et choix le plus souvent.
L'humain est capable de boire sans soif, de faire l'amour sans en avoir envie...
Au sujet de l’anthropologie et des sociétés primitives, même si nos sociétés reconnaissent leurs valeurs intrinsèques, elles restent leurs valeurs, qui ne sont pas les nôtres.

Pardon, j'ajoute qu'elles ne sont pas forcément meilleures ou pires que les nôtres, en prévision d'une nouvelle interprétation de mes propos.

Mais nous ne pouvons pas raisonner sur les mêmes bases que les sociétés primitives. La question d'une fellation à la télé à 23h00... je ne pense pas que ça leur parle.

Je m'attache à parler de nôtre culture parce que c'est celle qui se pose ce genre de questions, et je ne vois pas pourquoi ce serait une culture comme une autre. Elle a ses repères et ses règles, plus ou moins respectées, elle est parfois meilleure parfois pire, mais c'est la nôtre.

L'espèce humaine est évidemment moqueuse et critique, même parmi les peuples isolés. J'aimerais savoir quelles sociétés ne sont ni moqueuses ni critiques, alors que même certains primates (l'espèce la plus proche de l'homme) sont capables de se moquer et ont leur propre façon de plaisanter...



Proxima

Le CSA n'a pas son mot à dire et c'est bien le problème. Une chaîne binationale, subventionnée, ne devrait pas pouvoir s'extraire à ce qui semble tenir du bon sens plus que de la morale.

Le message d'avertissement "immédiatement avant" je suppose qu'il fallait être très attentif, et prendre le film du début pour le voir. Ce n'est pas une véritable mise en garde, puisque vous le dites vous même, il n'y en a pas. C'est d'ailleurs précisé en haut de cette page.

Je n'ai pas le même point de vue sur l'homosexualité que eviradnus, mais nous sommes quand même le produit d'une évolution, à moins de renier Darwin. Cette évolution a rendu "utiles" des organes et membres qui ne l'étaient pas ou peu, c'est vrai. Elle a détourné certaines fonctions aussi.
Néanmoins, nous sommes davantage guidés par l'évolution de notre cerveau, qui crée aussi l'inutile, juste pour le plaisir, et à l'inverse, pour faire du mal et détruire.



Proxima

C'est une simplification, un abus de langage... les plantes se reproduisent, mais de là à dire qu'elles ont une sexualité !



Hodiak

Vous dites : « balancer une scène hot sur une chaine nationale non cryptée sans indiquer une limite d'âge c'est se moquer du monde! » et « passez donc " la vie d'adele" sans interdiction à 21h »

1 - ce n'est PAS une chaîne nationale, mais BInationale, donc elle est soumise à une réglementation particulière, pour laquelle le CSA n'a PAS son mot à dire.

2 - comme déjà dit, la diffusion du film a fait l'objet d'une mise en garde immédiatement avant. La même mise en garde est faite sur le replay d'Arte.

3 - Le film a été diffusé à 22H45, et non pas 21h00.

Vous dites aussi : « le corps n'est pas à la base fait pour être homo mais pour être hétéro... »

Euh, la nature semble étrangement ne pas être au courant de ce que vous semblez considérer comme une grande 'vérité', puisque les comportements homosexuels y sont observables partout, et donc y compris chez l'Homme.

La 'naturalité' est un concept intéressant (et complexe), mais hélas, vous ne le maîtrisez pas. Si « le corps n'est pas à la base fait pour être homo mais pour être hétéro », comme vous dites, alors laissez-moi vous rappeler par exemple que vos systèmes respiratoire et digestif ne sont pas « à la base faits » pour que vous parliez : en effet, pour parler, vous vous servez de vos lèvres, langue, cavités buccale et nasale, tract phonatoire et respiratoire jusqu'aux poumons et au diaphragme, c'est à dire autant d'organes dont la fonction biologique n'a PAS vocation communicationnelle, mais digestive et respiratoire uniquement. Seules les cordes vocales servent exclusivement à communiquer avec ses congénères. Au cours de l'évolution, les organes respiratoires et digestifs précédemment cités ont été colonisés par la fonction langage, exploités par elle, si vous voulez. Mais il n'en demeure pas moins qu'ils ne servent pas à ça. Bref, votre pseudo-argument fait 'plouf'.



eviradnus

et d'une, passez donc " la vie d'adele" sans interdiction à 21h... bon sang! du cul c'est du cul... homo ou pas.. balancer une scène hot sur une chaine nationale non cryptée sans indiquer une limite d'âge c'est se moquer du monde!
et de deux, qui va vous sembler hors sujet mais purement mécanique... le corps n'est pas à la base fait pour être homo mais pour être hétéro... après, libre à certains d'en faire un usage personnel différent puisque c'est possible.



Backpacker

La sexualité des plantes existe, si si! C'est bien d'un reproduction sexuée qui existe chez certaines plantes. Mais après recherche, on a pas encore trouvé de plantes homosexuelles! Ca viendra peut-être...



Hodiak

Vous dites : « C'est à dire que c'est une "homosexualité" de circonstances » s’agissant du monde animal. Si vous entendez par là une homosexualité faute de mieux, vous vous méprenez totalement : les comportements homosexuels dans le monde animal (en liberté ET en captivité) ne sont pas des comportements visant à compenser l’absence de membres du sexe opposé. Les individus concernés ont TOTALEMENT le choix, et pourtant, ils ont des relations sexuelles et quelquefois à long terme avec des individus du même sexe. Qu’on n’observe pas d’homosexualité exclusive dans le monde animal ne change rien à cela. On y observe également très peu d’hétérosexualité exclusive. Exactement comme chez les humains, en somme. Vous avez en outre l’air d’ignorer que la grande majorité des homosexuel(le)s adultes ont déjà eu des relations hétérosexuelles, à un moment ou un autre de leur vie. C’est quelquefois vrai aussi pour les hétérosexuel(le)s.

Vous ajoutez : « donc [c’est une homosexualité qui n’est] pas de même nature que celle que nous connaissons, chez les humains. »
Vous vous heurtez là à l’un des quelques critères qui distinguent formellement les humains du reste du règne animal : le rapport à la sexualité et à la reproduction. Homo sapiens sapiens est le seul animal connu à ce jour qui puisse/sache contrôler sa fertilité, en décider donc, voire mettre un terme à une gestation, et même décider de NE PAS se reproduire. Les autres animaux ont des petits quand les circonstances s’y prêtent, et l’individu n’a AUCUN pouvoir décisionnel en la matière, point. Donc l’argument de l’exclusivité du comportement homosexuel, s’il a l’air plus vrai chez l’Homme que chez les autres animaux, n’est pas décisif, parce que précisément nous nous comportons différemment. Et ce n’est pas incompatible avec le fait que l’homosexualité est naturelle, puisqu’on l’observe chez les animaux, humains ou pas.

Vous dites : « Maintenant, cette posture qui consiste à dire que nous sommes aussi des animaux, NON. Si il y a l'espèce animale et l'espèce humaine et que nous faisons la distinction entre les deux, c'est que l'Humain n'est pas un animal, que ne ne nous conduisons pas comme des animaux, et que dans les pires attitudes de l'Humain, c'est son côté bestial et inhumain qui est reproché. »
Oulalala^^ ! Déjà, que ce soit bien clair, la science (l’anthropologie, l’éthologie, la psychologie, la sociologie en particulier) vous donne(nt) tort, formellement : SI, nous sommes des animaux, il n’y a pas des espèces animales d’un côté et une espèce humaine d’un autre, NULLE contradiction donc, mais DES espèces animales, dont Homo sapiens sapiens fait partie.
VOUS vous représentez les ‘pires’ aspects de l’être humain comme des vestiges ‘bestiaux’, mais c’est une perception moraliste, culturelle et à la mode à cette époque que VOUS restituez là. La réalité est bien plus complexe et riche que cela : nous sommes des humains PARCE QUE nous sommes des animaux, c’est plutôt ainsi que ça fonctionne. Par exemple le lien mère/enfant, c’est un lien éminemment animal, pourtant je doute que vous le qualifiez de ‘pire comportement bestial’, n’est-ce pas ?
Plus simplement, nous sommes humains, c’est donc pour nous l’espèce humaine qui est plus importante que les autres, nous nous reconnaissons chez tous ses membres. Les autres animaux ne se comportent pas différemment.

« Tout simplement parce que l'évolution de notre cerveau nous permet l'empathie et la réflexion, incompatible avec certains actes de cruauté »
Pourtant des actes de cruauté barbares ont bien été de tout temps commis par des hommes (ou des femmes), non ? Les excluez-vous de l’espèce Homo sapiens sapiens pour autant ?

Vous parlez d’anthropologie, mais en même temps vous déclarez : « "un point de vue parmi d'autres" n'a pas de sens. », ce qui montre que vous ne la connaissez pas, ce qui est précisément loin d’être mon cas^^. BIEN AU CONTRAIRE, l’anthropologie étudie les représentations du monde, la grille de lecture de la réalité qui sont opérées par le prisme culturel des différentes sociétés de notre planète. Et selon sa déontologie actuelle, elle ne porte pas de jugements péremptoires sur leur valeur intrinsèque, pas plus qu’elle n’établit de hiérarchies entre elles. Je vous donne un exemple explicite (j’espère) : dans la plupart des cultures et langues du monde, la représentation du temps qui passe est figurée spatialement, abstraitement par un chemin que l’on poursuit. On regarde l’avenir (vers l’avant), tandis que le passé est derrière soi (ex. : aller de l’avant; ex. : se retourner vers son passé, etc.). Or en aymara (langue amérindienne essentiellement parlée en Bolivie) c’est le contraire : le passé est figuré DEVANT soi, et l’avenir DERRIÈRE soi. Pourquoi ? Parce qu’on peut se remémorer son passé (le regarder en face), tandis que l’avenir ne nous est pas accessible. Conclusion : anthropologiquement, ces deux perspectives culturelles sont cohérentes, rationnelles et fonctionnelles, et le fait qu’une des deux soit numériquement majoritaire n’invalide pas la seconde.
Mon propos n’est pas de dire qu’il ‘faut’ prendre exemple sur d’autres cultures que la nôtre, mais seulement de signaler que notre culture n’est qu’une culture parmi tant d’autres, également valides, pertinentes et respectables^^.

Vous dites enfin : « vous appartenez à une espèce relativement moqueuse et critique »
L’espèce humaine n’a rien à voir là dedans, on observe des sociétés absolument pas critiques ou moqueuses de part le monde. Vous parlez encore de VOTRE culture (et accessoirement la mienne aussi lol^^).



Benoit Lapouge

Décidément : nous vivons au xxième siècle : les producteurs de grandes séries et de jeux vidéos nous abreuvent à longueur de temps de scènes de torture, de scènes où des hommes et des femmes sont humiliés, sans que personne jamais ne s'en inquiètent : bien au contraire : il faut croire que d'avoir un flingue même virtuel entre les mains, ça les fait bander et juter. Le minable petit orgueil masculin. Et les femmes ne semblent pas nécessairement en reets ecar, il ya beau temps que l'on sait que la fameuse douceur fémininie... quel bobard ( 150 mille hommes batus en France...par des femmes...)

Et L'Inconnu, et alors : vous avez jamais bz en pleine forêt : quel manque d'imagination...



Proxima

Vous m'avez mal comprise. Lorsque je dis que chez les animaux aucune espèce n'est exclusivement homosexuelle j'aurais peut-être dû dire les choses d'une autre manière : Aucun individu animal observé dans la nature a démontré une attitude uniquement homosexuelle. C'est à dire que c'est une "homosexualité" de circonstances, et donc pas de même nature que celle que nous connaissons, chez les humains.

Maintenant, cette posture qui consiste à dire que nous sommes aussi des animaux, NON. Si il y a l'espèce animale et l'espèce humaine et que nous faisons la distinction entre les deux, c'est que l'Humain n'est pas un animal, que ne ne nous conduisons pas comme des animaux, et que dans les pires attitudes de l'Humain, c'est son côté bestial et inhumain qui est reproché.

Tout simplement parce que l'évolution de notre cerveau nous permet l'empathie et la réflexion, incompatible avec certains actes de cruauté. Si ce n'était pas le cas beaucoup d'animaux seraient en prison, et beaucoup d'humains en liberté.
Allez demander aux anthropologues, ceux qui cherchent les traces les plus lointaines de la vie, le case-tête que cela représente de différencier un squelette humain d'un squelette hominidé, mais animal.

Pour parler religion, "un point de vue parmi d'autres" n'a pas de sens. C'est la loi de la majorité qui écrase les autres. C'est critiquable, comme le reste de nos sociétés évoluées, mais c'est pourtant ce modèle qui dirige le monde et nos vies, pas le chaman ni le chef de tribu.

Si je fais peu de cas des sociétés dites "premières" c'est parce qu'elles ne sont plus, qu'elles n'ont jamais été identiques, et que nous n'avons ni la place ni le temps de faire des cours de théologie. Je me contente de la société actuelle plutôt que de me tourner vers un passé révolu, oui.

C'est vous qui affirmez que d'emblée l'Homme d'aujourd'hui perçoit l'homosexualité comme une "anormalité", vous êtes parano. Bien sûr, il y aura toujours des cas d'homophobie, mais dans l'ensemble, les gens se foutent de ce qui se passe dans le lit des autres.

L'Humain a pour particularité de critiquer ses congénères pour tout : Pour sa sexualité (même hétéro), son âge, son poids, sa vie, son niveau intellectuel... bref, c'est dans ces moments que vous devriez vous rappeler vous aussi que vous appartenez à une espèce relativement moqueuse et critique, et pas à un troupeau de gnous.



Hodiak

« On râte souvent les premières minutes d'un film »
Effectivement, je m'étais d'ailleurs fait la même remarque.

Je ne suis évidemment pas pour abreuver des têtes blondes d'images de sexe non simulé. Et ce même si certaines n'attendent que ça, comme vous dites^^. D'un autre côté, soyez sûre que ces mêmes têtes blondes savent très bien comment se procurer ces images, elles n'ont absolument pas besoin de votre aide^^. Et quiconque connaît Arte sait que ce n'est pas exactement la même chose que Gulli^^.



Hodiak

Je ne cherche pas la petite bête, vous assénez en revanche des approximations et des contre-vérités.

Vous dites : « Vous cherchez la petite bête... des rapports homosexuels sont observés dans la nature, mais aucune espèce n'est exclusivement homosexuelle. »
Effectivement, mais qui l'affirme ? L'espèce humaine non plus, n'est NI exclusivement homosexuelle, NI exclusivement hétérosexuelle.

« On n'est pas obligé d'avoir les mêmes particularités que les animaux, chacun sa vie. »
Hélas, vous oubliez que nous sommes aussi des animaux, et qu'il n'y a aucune raison pour que notre comportement soit si différent du leur. Ce n'est pas parce que nous nous habillons et nous nous plions à des rituels sociaux complexes et variés que nous ne demeurons pas de grands primates.

« Nous ne vivons pas dans le chamanisme, ni dans une tribu amazonienne. »
Bien entendu que nous ne vivons pas dans une société chamanique, mon propos était simplement de rappeler que les religions dites 'du Livre' dont vous parlez représentent uniquement un point de vue parmi d'autres, tout aussi légitimes et représentés sur terre. Ce qui est la majorité (bruyante car économiquement et donc politiquement puissante) d'aujourd'hui fut la minorité d'hier, et les choses changent, rien n'est figé. Les sociétés monogames d'aujourd'hui furent les polygames d'hier, dans le même ordre d'idée. Vous faites en outre bien peu de cas des sociétés dites 'premières', qui perçoivent l'homosexualité de façon tout à fait différente. Anthropologiquement, cela signifie simplement que l'Homme ne perçoit pas de facto, d'emblée, 'naturellement' l'homosexualité de façon négative, ou anormale, ou comme une 'malformation' comportementale. Il apprend à le faire. La preuve, on observe des tas de sociétés qui n'ont pas ce regard suspicieux ou hostile, et qui sont bien plus nombreuses (mais démographiquement moins représentées) et diverses que l'ensemble judéo-christiano-islamique, lequel représente 4 humains sur 7.

« La Polynésie d'aujourd'hui puisque vous en parlez, n'est pas tendre avec les homosexuels qui vivent dans une discrimination non dissimulée et agressive » : c'est bien pour cela que je dis «jusqu'à l'arrivée des colons blancs qui ont imposé leur système de valeurs. »



Proxima

Vous cherchez la petite bête... des rapports homosexuels sont observés dans la nature, mais aucune espèce n'est exclusivement homosexuelle. On n'est pas obligé d'avoir les mêmes particularités que les animaux, chacun sa vie.
Je ne sais pas d'où viennent vos pourcentages, mais peu importe.
Effectivement, l'homosexualité n'est ni acceptée ni reconnue par les principales religions monothéistes.

Nous ne vivons pas dans le chamanisme, ni dans une tribu amazonienne. L'homosexualité est peut-être reconnue par une religion que je ne connais pas ce qui signifie qu'elle ne représente que peu de personnes. Je parle de ce qui existe le plus souvent et aujourd'hui dans la société et qui concerne la majorité de la planète.

On peut faire l'histoire de l'homosexualité dans la civilisation, mais en quelques lignes je crains que ce soit réducteur.
Je pense plutôt aux homosexuels d'aujourd'hui, dans la plupart des sociétés. La Polynésie d'aujourd'hui puisque vous en parlez, n'est pas tendre avec les homosexuels qui vivent dans une discrimination non dissimulée et agressive. La vie en métropole est un paradis en comparaison.



Hodiak

« Je n'aimerais pas que cette conception se généralise. »
Je crois pouvoir affirmer qu'on l'avait compris^^.



Hodiak

L'homosexualité est naturelle, car observée dans la nature chez plus de 1500 espèces de vertébrés à ce jour : primates mais plus généralement quasiment TOUS les mammifères, les oiseaux, et certains reptiles et poissons. On est trèèèèèèèès loin de votre "c'est rare sauf chez les bonobos"^^. Et MÊME si seuls les bonobos étaient concernés, cela serait suffisant, puisque ce sont nos cousins les plus proches. En outre, l'homosexualité, c'est environ 10% de l'humanité, c'est donc 'rare' au regard des 90% restants (dont il faut toutefois déduire une part TRES significative de bissexuel(le)s^^). Pourtant, 10%, c'est aussi un humain sur 10, donc loin d'être négligeable.

Vous dites que l'homosexualité « n'est reconnue par aucune religion ». Je complèterai par « une religion que VOUS connaissez ». Vous passez allègrement sous silence un ensemble gigantesque de systèmes de croyances animistes chez qui le chaman est précisément ce que l'on appelle en Occident un homosexuel, mais qu'on considère dans ces systèmes animistes comme un 'être complet', voire un 'demi-dieu', un peu comme pour le mythe platonicien de l'androgyne. Ignorez-vous le statut particulier dont jouiss(ai)ent les homosexuels chez les Polynésiens, par exemple ? Dans une moindre mesure aujourd'hui, mais en tout cas jusqu'à ce que les colons blancs ne viennent imposer leurs valeurs, avoir un homosexuel dans la famille était valorisé, souhaité, c'était considéré comme un cadeau des dieux, un porte-bonheur.



Proxima

Dans ce type de films, les acteurs sont normalement inconnus, et l'obtention du rôle passe par l'acceptation totale de la volonté du réalisateur. Je n'aimerais pas que cette conception se généralise.



Hodiak

« Dire que les scènes explicites servent "L'inconnu du lac" ça reste un point de vue, que je ne partage pas »

Peu importe. C'est en tout cas ce qu'a pensé le réalisateur du film, et c'est ce qui compte.

« Peut-on imaginer un jour, pour faire leur métier et aller au bout de leur Art, Cluzet et Duris (au hasard) se caressant jusqu'à l'érection, et terminer sur une fellation ? »
Pourquoi le voir comme un but en soi ? Personne n'a dit que de vrais acteurs DEVAIENT participer à des scènes de sexe non simulé pour être considérés tels. Chacun a le choix, hein^^ ?



Proxima

L'homme blessé de Chéreau, avec J.L. Anglade est très bon, mais je ne me suis pas non plus spécialisée sur ce thème =)



Proxima

On râte souvent les premières minutes d'un film. S'il était passé plus tard, l'importance aurait été moindre.
7 ou 8 secondes, ça a quand même un sens. Je ne pourrais pas, dans la vie, faire une fellation si je sais qu'un gamin de 13 ans peut le voir, et même si ça peut l'exciter. Devant des adultes prévenus, ça ne pose pas de problème. Je suppose que vous avez des principes de cet ordre vous aussi.



Proxima

Ça existe, et la critique de l'homosexualité n'a pas de raison d'être. Cela dit, sur l'homo ou bisexualité des végétaux je dois avouer que vous m'avez fait rire, parce que la sexualité des plantes, ça va un peu loin ;-)
C'est rare chez les animaux, sauf pour les bonobos qui sociabilisent par toutes sortes de pratiques.
L'homosexualité étant considérée comme minoritaire, qui n'est reconnue par aucune religion, il y a forcément une idée de la banaliser.
Il n'y a pas d'associations spécifiques hétéro, ni une hétéro pride... vous voyez quand même ce que je veux dire. Et quand on voit le succès de "La vie d'Adèle" ou de "Saint Laurent", il me semble que les gens sont plutôt ouverts.
Mais on ne peut pas souligner en permanence le droit à la différence, et d'un autre côté dire qu'il n'y a pas de différence. Même les homosexuels ne sont pas tous d'accord sur ce sujet.
Encore une fois, ce n'est pas l'homosexualité qui gêne dans ce film, c'est aussi l'idée qu'on se fait du cinéma, et de ses limites, surtout à certaines heures.



Proxima

Oui enfin, un fim porno ne peut pas exister sans sexe puisque c'est son but unique, et c'est un propos, qu'on aime ou pas.
Dire que les scènes explicites servent "L'inconnu du lac" ça reste un point de vue, que je ne partage pas. Même sans ces scènes il y aurait un film, et je ne pense pas que cette démonstration y ajoute quelque chose.
Car finalement, pour le réalisateur le but est atteint s'il s'est servi de ses acteurs pour faire le focus sur un film qui n'est pas à la hauteur.

Des vrais acteurs sont des personnes capables de faire une composition.
Peut-on imaginer un jour, pour faire leur métier et aller au bout de leur Art, Cluzet et Duris (au hasard) se caressant jusqu'à l'érection, et terminer sur une fellation ?

Où plutôt, comme Lars Von Trier, engager des acteurs du X comme doublures parce qu'il considère que le sexe explicite ce n'est pas la fonction ni le domaine ni l'avenir des vrais acteurs ?



Hodiak

Je n'ai pas vu de sodomie non simulée.



Backpacker

Mais l'homosexualité, comme la bisexualité, sont normales. Depuis là nuit des temps, elles existent aussi bien chez les humains que chez les animaux et les plantes. C'est un fait, c'est comme ça, c'est la nature, qu'on le veuille ou non. Elles sont donc minoritaires mais normales. Il n'y a donc aucune normalisation puisque ça existe de facto. Seule une frange ultra conservatrice, dans tous les pays, toutes les civilisations et toutes les religions, refuse de le reconnaître.



Backpacker

Pas en gros plan mais sodo il y a bien eu!



Backpacker

Oui très bon "Shortbus". Sinon, un autre excellent film US mais qui traite plus généralement du sexe chez les jeunes, c'est "Kids" de Larry Clark.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
&quot;The Voice Kids&quot; : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
&quot;Audrey &amp; Co&quot; : Yann Moix et Zineb El Rhazoui deviennent éditorialistes dans l&#039;émission d&#039;Audrey Crespo-Mara sur LCI
TV
"Audrey & Co" : Yann Moix et Zineb El Rhazoui deviennent éditorialistes dans...
&quot;Pékin Express&quot; : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée par une vachette
TV
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée...
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
TV
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa quatrième rentrée
TV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa...
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
TV
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
Vidéos Puremedias